Votre projet, parlons-en

Contactez un expert Altereo

Projet d'étude, d'urbanisme ou d'informatique Opération de communication ou événementiel Recherche de partenariat, relation presse N'hésitez-pas, contactez-nous.




Voir directement nos implantations et coordonnées
Accueil>Actualités Altereo>Econostrum parle d’Altereo : de l’idée au comportement

Altereo : de l’idée au comportement

Spécialisé dans la fourniture de prestations aux collectivités, dans les domaines de l’eau, de l’environnement, de l’urbaniste et des déchets, le groupe Altereo connaît une phase de croissance qui lui permet de s’engager plus avant dans l’international.

Le gigantesque marché africain

« Notre groupe affichera en 2017, pour la seconde année consécutive, une croissance du chiffre d’affaires et un résultat positif. Cette performance sur un marché atone résulte d’une nouvelle culture d’entreprise qui s’appuie sur deux axes : l’intelligence économique et l’efficience sur les appels d’offres » se félicite Christian Laplaud , PDG et fondateur du groupe Altereo. « Presque tous nos salariés possèdent un bac + 5. Il s’agit souvent d’ingénieurs. Ce sont des experts, mais ils se préoccupent peu de l’aspect commercial et pédagogique. Nous y avons remédié en travaillant sur une question essentielle dans notre secteur : comment faire passer nos clients de l’idée au comportement ? ». Il s’agit notamment pour la PME de convaincre les collectivités de leur intérêt financier à investir dans le renouvellement des réseaux d’eau.

Basé à Venelles, dans les Bouches-du-Rhône, Altereo n’existe que depuis 2006, mais Christian Laplaud a créé sa filiale G2C environnement en 1989. La société réalise alors des études d’ingénierie-conseil pour le compte des collectivités.

Très vite, la société se développe dans quatre domaines : l’eau, l’environnement, les villes et territoires, les déchets. En 2006, Christian Laplaud rachète SFEC, une société spécialisée dans la fabrication d’unité de potabilisation de l’eau. Il crée alors la holding Altereo qui coiffe G2C ingénierie (ex G2C environnement) et G2C informatique, dédiée au développement de l’édition de logiciels SIG (Systèmes d’informations géographiques).

Fin 2016, Altereo générait avec 150 salariés (142 en 2015) un chiffre d’affaires de 13 M€, en croissance de 20% (+37% pour G2C ingénierie). Le groupe affiche un résultat d’exploitation de 1,3 M€. Il possède une dizaine d’agences en France métropolitaine, deux implantations en Nouvelle Calédonie et en Polynésie, deux autres au Maroc et en Côte d’Ivoire. Il consacre plus de 6% de son chiffre d’affaires à la recherche et développement. « Nous devrions dépasser 14 M€ et 170 collaborateurs fin 2017 » se félicite Christian Laplaud.

Altereo permet aux collectivités de se conformer à la réglementation, par exemple en réalisant des plans de gestion patrimoniale de leurs réseaux d’eau. « Nous réalisons des études, de la maîtrise d’œuvre, nous éditons des logiciels SIG » poursuit Christian Laplaud. La PME travaille sur un large spectre. Elle compte parmi ses clients des petites communes de 300 habitants, mais aussi de grandes structures comme le conseil général de la Seine St Denis.

L’exportation ne représente pour l’instant que 15% du chiffre d’affaires d’Altereo. « Il s’agit pour nous d’un fort relais de croissance » souligne Christian Laplaud. « Nous terminons un SIG en Tunisie. Nous venons également de gagner un appel d’offres pour de la consultance dans une dizaine de pays africains. L’Afrique se trouve confrontée à une énorme problématique de l’eau. 50% de la ressource part en fuite. Avant de faire de nouveaux réseaux, il faut commencer par entretenir ceux qui existent, faire en sorte que les canalisations durent plus longtemps. Les fuites constituent la première ressource à mobiliser pour aider l’Afrique à résoudre ses problèmes de manque d’eau ».

Gérard Tur

2017-10-18T14:52:20+02:00