Votre projet, parlons-en

Contactez un expert Altereo

Projet d'étude, d'urbanisme ou d'informatique Opération de communication ou événementiel Recherche de partenariat, relation presse N'hésitez-pas, contactez-nous.




Voir directement nos implantations et coordonnées
Accueil>Actualités Altereo>La journée mondiale de l’eau, c’est tous les jours chez Altereo, pour que chaque litre d’eau potable arrive à destination

Préserver l’eau, c’est aussi gaspiller moins d’énergie et agir pour le climat.

Les fuites dans les réseaux de distribution d’eau potable, en plus d’être un gâchis écologique et économique représentent une consommation d’énergie inutile et émettrice de CO2.

L’Eau, un lien évident entre transition écologique et transition énergétique.

Préserver l’eau, c’est aussi gaspiller moins d’énergie et agir pour le climat. Une bonne gestion du réseau d’alimentation en eau qui répond aux préoccupations environnementales et climatiques, c’est la garantie de la réussite d’une transition écologique et énergétique pour les générations futures.

L’eau, au-delà d’être une ressource précieuse qu’il faut préserver de façon volontariste, est étroitement liée à la question de l’énergie et du climat. La production d’eau potable destinée à la consommation humaine dans le monde est de 390 milliards de mètres cube par an, mobilisant 0,25% de l’énergie consommée sur la planète.

Réparer les fuites et renouveler les canalisations au bon endroit, c’est non seulement préserver un gisement d’eau mais aussi un gisement d’énergie. Les fuites représentent plus de 20% de l’eau mobilisée en France et plus de 50% dans certains pays. De manière plus perceptible, une année de fuites en France équivaut à un siècle de consommation d’eau en bouteille. Et dans le monde, c’est l’équivalent du débit du Danube.

A l’échelle mondiale, les fuites contribuent à l’épuisement des ressources en eau. Elles constituent une production inutile d’eau potable, représentant un gaspillage d’énergie de 173 Gigawatt-heure par jour. Cela équivaut à 35 millions de tonnes d’émission de CO2.

Réduire les fuites de moitié permettrait d’abattre l’équivalent des émissions annuelles de CO2 de 10 centrales à charbon.

Des solutions existent. Si les fuites et les mauvais rendements des réseaux d’eau potable ont longtemps été synonymes d’une impuissance acquise, l’innovation et les progrès technologiques changent les règles du jeu.

Les travaux d’Altereo sur l’intelligence artificielle ont permis de développer des outils d’aide à la décision, capables d’apprendre des données du passé pour calculer les risques de défaillance des réseaux d’eau dans l’avenir. L’évitement des fuites et des casses critiques peut ainsi être démultiplié par rapport aux stratégies actuellement mises en œuvre pour des investissement équivalents.

Chez Altereo, nous nous engageons pour le renouvellement responsable® des infrastructures de distribution d’eau, seule solution pour garantir leur efficacité et réussir la transition écologique et énergétique.

Voir le film sur HpO® : http://bit.ly/hpoenvideo

2021-03-22T16:18:28+01:00