Votre projet, parlons-en

Contactez un expert Altereo

Projet d'étude, d'urbanisme ou d'informatique Opération de communication ou événementiel Recherche de partenariat, relation presse N'hésitez-pas, contactez-nous.




Voir directement nos implantations et coordonnées
Loading...
Accueil>Eau>Études & planification
Études & planification 2021-02-24T18:14:01+01:00

30 ans d’expérience et des milliers de références auprès de collectivités de toute taille

Nos prestations principales

Schémas directeurs :

  • eau potable
  • assainissement eaux usées
  • assainissement eaux pluviales

Modélisation hydraulique
Étude de protection contre les inondations
Assistance à maîtrise d’ouvrage
Dossier loi sur l’eau

Et bien d’autres, plus spécialisées selon vos besoins …

Altereo G2C ingénierie ingénieur-conseil bureau d'études Eau
G2C ingénierie-Eau-Etudes-schema-altimetrique
Références dont nous sommes fiers
2021-01-15T14:33:31+01:00

Eaux de Vienne (SIVEER)

2020


Études de diagnostic des systèmes d’assainissement
Communes de Nouaillé-Maupertuis et Roches-Prémarie-Andillé


Nouaillé-Maupertuis : 2 700 habitants
Roches-Préamarie-Andillé : 2 000 habitants

 

Contexte


Le Syndicat Eau de Vienne – SIVVER a souhaité réaliser l’étude diagnostic du fonctionnement de ses systèmes d’assainissement afin d’élaborer un Schéma Directeur d’Assainissement. Les communes concernées par cette étude sont :

Nouaillé-Maupertuis : 1 station de traitement de 3 000 EH, 11 postes de refoulement, 27,4 km de réseau (22,4 km en séparatif et 5 km en refoulement)

Roches-Prémarie-Andillé : 3 stations de traitement (3 600 EH, 200 EH et 150 EH), 3 postes de refoulement, 20,9 km de réseau (17,4 km en séparatif,  1,1 km en unitaire et 2,4 km en refoulement)

Objectifs


Les objectifs de l’étude sont les suivants :

  • Le diagnostic du fonctionnement des réseaux d’eaux usées et des stations de traitement des eaux usées
  • Le Schéma Directeur d’Assainissement visant à réduire les dysfonctionnements, les rejets de pollution et les surcoûts d’exploitation qui en découlent, à respecter la réglementation en vigueur et à contribuer aux objectifs du SDAGE Loire-Bretagne

 

Approche et résultats


  • Volet diagnostic de fonctionnement : Évaluer le fonctionnement de manière qualitative et quantitative (flux hydrauliques, quantités d’eaux usées non collectées, état et fonctionnement des réseaux et des ouvrages, impacts des rejets sur le milieu récepteur …)
  • Volet Schéma Directeur d’Assainissement : Élaborer un programme pluriannuel d’investissements, sécuriser le fonctionnement des systèmes, mettre en œuvre ou finaliser l’autosurveillance, adapter et dimensionner les systèmes d’assainissement
2021-01-15T14:34:12+01:00

Eaux de Vienne (SIVEER)

2020


Études de diagnostic des systèmes d’assainissement
Communes de Mirebeau et Vaux-sur-Vienne


Mirebeau : 2 200 habitants
Vaux-sur-Vienne : 550 habitants

 

Contexte


Le Syndicat Eau de Vienne – SIVVER a souhaité réaliser l’étude diagnostic du fonctionnement de ses systèmes d’assainissement afin d’élaborer un Schéma Directeur d’Assainissement. Les communes concernées par cette étude sont :

Mirebeau : 1 station de traitement de 15 000 EH, 5 postes de refoulement, 3 déversoirs d’orage, 28 km de réseau (17 km en séparatif, 10 km en unitaire, et 1 km en refoulement)

Vaux-sur-Vienne : 1 station de traitement de 850 EH, 1 poste de refoulement, 1 déversoir d’orage, 6,6 km de réseau (4,7 km en séparatif, 1,4 km en unitaire et 0,5 km refoulement)

 

Objectifs


Les objectifs de l’étude sont les suivants :

  • Le diagnostic du fonctionnement des réseaux d’eaux usées et des stations de traitement des eaux usées
  • Le Schéma Directeur d’Assainissement visant à réduire les dysfonctionnements, les rejets de pollution et les surcoûts d’exploitation qui en découlent, à respecter la réglementation en vigueur et à contribuer aux objectifs du SDAGE Loire-Bretagne

 

Approche et résultats


  • Volet diagnostic de fonctionnement : Évaluer le fonctionnement de manière qualitative et quantitative (flux hydrauliques, quantités d’eaux usées non collectées, état et fonctionnement des réseaux et des ouvrages, impacts des rejets sur le milieu récepteur …)
  • Volet Schéma Directeur d’Assainissement : Élaborer un programme pluriannuel d’investissements, sécuriser le fonctionnement des systèmes, mettre en œuvre ou finaliser l’autosurveillance, adapter et dimensionner les systèmes d’assainissement

 

2021-01-14T14:05:59+01:00

Communauté d’Agglomération du Grand Cognac

2020


Étude diagnostic du système d’assainissement de Jarnac


6 000 habitants
Communes : Jarnac, Bourg-Charente, Foussignac, Mainxe-Gondeville, Les Métairies
Systèmes d’assainissement :
1 station d’épuration de 9 000 EH
2 860 abonnés
52 km de réseau gravitaire
7,5 km de réseau sous vide
9,2 km de réseau de refoulement
25 postes de refoulement

 

Contexte


La Communauté d’Agglomération du Grand Cognac, qui exerce la compétence assainissement depuis 2017, souhaite réduire les entrées d’eaux claires sur les réseaux du système d’assainissement de Jarnac et assurer la pérennité du service assainissement sur le secteur et assurer le développement urbain futur.

 

Objectifs


Les objectifs de l’étude sont les suivants :

  • Réduire les entrées d’eaux claires dans les réseaux de collecte qui saturent la station d’épuration en hiver et par temps de pluie
  • Limiter les mises en charge et débordements vers le milieu naturel
  • Améliorer la connaissance du patrimoine et son géoréférencement
  • Optimiser le pilotage du système d’assainissement et assurer sa conformité, et évaluer les débits de référence temps sec et temps de pluie

 

Approche de l’étude


  • Volet diagnostic : Évaluation du fonctionnement de manière quantitative (mesures de débits), diagnostic des postes de refoulement (risque H2S), localisation des dysfonctionnements et mise à jour du SIG
  • Volet schéma directeur : Élaboration d’un programme pluriannuel d’investissement visant à réhabiliter les collecteurs les plus vétustes et améliorer la collecte des eaux usées, tendre vers une démarche de diagnostic permanent bien que non obligatoire

 

Description de la mission


La mission comprend alors 5 phases :

  • Phase 1 : Recueil et exploitation des données avec l’analyse du fonctionnement actuel des infrastructures via les historiques de télégestion, l’appréhension des enjeux, la reconnaissance de terrain et visite des postes de refoulement, le contrôle de la conformité du système, le géoréférencement des regards et ouvrages
  • Phase 2 : Campagnes de mesures en période de nappe basse et de nappe haute, d’une durée de 2 mois portant sur 25 points de mesures, sectorisations nocturnes et exploitation des enregistrements
  • Phase 3 : Recensement et mise à jour des conventions et des arrêtés d’autorisation de déversement
  • Phase 4 : Localisation et identification des anomalies avec 8 000 ml d’inspections télévisées avec hydrocurage préalable, 6 500 ml de tests à la fumée et 140 contrôles de branchements
  • Phase 5 : Élaboration d’un programme de travaux hiérarchisé : Établissement du schéma directeur d’assainissement avec propositions d’aménagements de réhabilitation ou d’extension du réseau, l’analyse critique de chaque scénario et définition d’un programme de travaux chiffré et hiérarchisé
2021-01-14T14:12:04+01:00

Commune de Beaupréau-en-Mauges

2017


Schéma Directeur d’Assainissement


22 735 habitants – 10 communes déléguées – 4 ZNIEFF
Réseau de collecte :
141 km de réseaux gravitaires dont 128 km de réseaux séparatifs
13 km de réseaux unitaires
10 km de réseaux en refoulement
32 postes de refoulement
10 stations d’épuration

 

Contexte


La commune nouvelle de Beaupréau-en-Mauges est principalement située sur le bassin versant de l’Evre.
L’étude avait pour objectif la réalisation d’un diagnostic du fonctionnement des réseaux d’assainissement collectif de la commune nouvelle de Beaupréau-en-Mauges, afin d’aboutir à un schéma directeur d’assainissement des eaux usées, véritable outil de programmation et d’aide à la décision.

 

Objectifs


  • Dresser un inventaire exhaustif du patrimoine d’assainissement, ainsi que l’élaboration de plan informatisé de l’ensemble des réseaux
  • Réaliser un diagnostic de l’état de fonctionnement des réseaux d’assainissement et des stations d’épuration
  • Préciser l’impact sur les milieux récepteurs
  • Prévoir l’évolution des structures d’assainissement
  • Élaborer un programme pluriannuel cohérent d’investissement hiérarchisé

Les objectifs généraux de l’étude ont donc été une description exhaustive des réseaux, la réalisation d’une liste des dysfonctionnements, la compréhension des dysfonctionnements du réseau et l’établissement d’un programme pluriannuel de travaux.

 

Description de la mission


L’étude diagnostic du système d’assainissement collectif s’est découpée en 5 phases :

  • État des lieux et pré diagnostic
  • Campagnes de mesures
  • Investigations complémentaires
  • Schéma directeur eaux usées
  • Mise à jour des zonages d’assainissement
2021-01-14T14:18:03+01:00

SIVU Régie du Conflent Eau et Assainissement

2017


Étude de gestion patrimoniale des réseaux d’eau potable du secteur régie du Conflent


235 habitants

 

Contexte


Le SIVU de Conflent a souhaité lancer une consultation pour l’étude diagnostic du système d’alimentation en eau potable et ainsi bénéficier d’un outil d’accompagnement technique et d’aide à la décision. En effet, le décret du 27/01/2012 prévoit que les collectivités organisatrices des services d’eau et d’assainissement tendent vers une gestion patrimoniale de leurs réseaux en commençant par se doter d’une connaissance détaillée de leurs infrastructures et de leurs fonctionnements.

 

Objectifs


Après la réalisation d’un état des lieux, la détermination des points faibles et forts, cette étude doit apporter une connaissance complète du service afin de tendre vers une véritable gestion patrimoniale du réseau.
L’étude devra notamment intégrer un levé X, Y, Z des organes principaux et des ouvrages pour la constitution du SIG. Puis, une campagne de mesures, une campagne de recherche de fuite fine et une modélisation informatique du réseau permettront de souligner les dysfonctionnements actuels et d’appréhender les éventuels problèmes à venir, et de pouvoir par conséquent proposer des pistes d’amélioration du service.

 

Approche et résultats attendus


L’étude se déroule en 6 phases :

Phase 1 :

  • Collecte et analyse des données et études existantes
  • État des lieux et investigation : Ouvrages, organes principaux réseaux, vannes de branchement

Phase 2 :

  • Campagne de mesures continues :  Mesures de débits, mesures de marnages, mesures de pression, durée de campagne
  • Sectorisation nocturne
  • Campagne de pré-localisation

Phase 3 :

  • Mise à jour des plans
  • Programme de renouvellement

Phase 4 :

  • Modélisation : Logiciel, calage, simulations

Phase 5 :

  • Zonage de desserte AEP et rapport de présentation

Phase 6 :

  • Programme hiérarchisé de travaux
2021-01-14T14:19:32+01:00

Communauté de Communes du Val d’Amboise

2017


Étude de connaissance et de gestion patrimoniale des réseaux d’alimentation en eau potable


Environ 30 000 habitants – 14 communes
18 forages
3 stations de traitement
11 stations de surpression avec 10 réservoirs semi-enterrés
9 réservoirs sur tour et 1 au sol
416 km de réseaux AEP

 

Contexte


La Communauté de Communes du Val d’Amboise a confié à Altereo la réalisation de l’étude patrimoniale des infrastructures d’alimentation en eau potable. Cette étude a permis d’établir un diagnostic complet et exhaustif du système d’alimentation en eau potable. La CC du Val d’Amboise a alors à sa disposition une base de travail, pour assurer la gestion pérenne de la production et de la distribution de l’eau potable.

 

Objectifs


  • Améliorer la connaissance du patrimoine par la mise à jour des plans de réseaux et l’état des lieux complet du service eau potable et de ses infrastructures
  • Établir les ratios techniques du réseau par secteur
  • Diagnostiquer l’état actuel de la sécurité sanitaire de l’eau potable sur chaque secteur de production et de distribution
  • Définir le système production / distribution d’eau potable qui obéit aux exigences sécurité sanitaire de fourniture d’eau destinée à la consommation humaine

 

Description de la mission


À partir des différents constats établis, le modèle permet d’optimiser le dimensionnement des éventuels aménagements nécessaires sur le réseau.

Cette étude a été réalisée en 6 phases :

  • Phase 1 : Pré-diagnostic / Analyse du fonctionnement du réseau
  • Phase 2 : Modélisation du réseau
  • Phase 3 : Campagne de mesures / sectorisation
  • Phase 4 : Élaboration d’un programme d’actions
  • Phase 5 : Réflexion patrimoniale
  • Phase 6 : Analyse détaillée du prix de l’eau
2021-01-14T14:22:44+01:00

Ville d’Ussel

2017


Réalisation du schéma directeur d’assainissement


10 439 habitants
4 551 abonnés raccordés au réseau de collecte des eaux usées, dont 7 abonnés non domestiques avec conventions
140 km de canalisations gravitaires
32 km de réseau d’eaux pluviales strict
3 postes de relevage
23 déversoirs d’orage

 

Contexte


La ville d’Ussel a confié à Altereo la réalisation du diagnostic et du schéma directeur de son système d’assainissement des eaux usées et des eaux pluviales.

 

Objectifs


Le but de cette étude est de mettre à jour les plans des réseaux d’assainissement existants, de connaître au mieux le fonctionnement des réseaux et d’établir un diagnostic par temps sec et temps de pluie, ainsi que de vérifier l’adéquation avec les capacités de la station d’épuration et les documents d’urbanisme (PLU).

 

Résultats attendus


Cette étude aboutira à l’établissement d’un programme de travaux de réhabilitation hiérarchisé en fonction des priorités technique, financière, d’exploitation, et compte tenu des enjeux liés au développement de la commune.
Cette étude doit donc apporter à la ville d’Ussel, les données techniques et financières pour l’aider dans sa gestion du service d’assainissement, en vue d’optimiser son fonctionnement dans l’état actuel et en prenant en compte les évolutions des rejets liés aux développements urbanistiques.

 

Description de la mission


La mission est divisée en deux volets : le volet assainissement et le volet eaux pluviales.

Le volet assainissement comporte 5 phases :

  • Pré diagnostic et reconnaissance des réseaux
  • Réhabilitation des regards
  • Campagnes de mesures
  • Localisation précise des anomalies
  • Schéma directeur d’assainissement

Le volet eaux usées et pluviales comporte les 4 phases suivantes :

  • Pré diagnostic et reconnaissance des réseaux
  • Réhabilitation des regards
  • Localisation précise des anomalies
  • Schéma directeur et zonage d’eaux pluviales
2021-01-14T14:26:26+01:00

Syndicat Intercommunal des Eaux de Valençay

2017


Étude de connaissance et de gestion patrimoniale des réseaux d’alimentation en eau potable


6 028 habitants – 9 communes – 3 335 abonnés
320 km de réseaux AEP

 

Contexte


Le Syndicat Intercommunal des Eaux de Valençay a confié à Altereo la réalisation de son diagnostic du réseau d’eau potable. Le service d’eau potable est exploité en régie par le SIE de Valençay. Le syndicat s’occupe de la production d’eau potable, de la distribution aux abonnés et de la gestion clientèle. Cette étude a permis d’aboutir à un diagnostic complet et exhaustif des infrastructures d’eau potable, incluant également une campagne de recherche de fuites afin d’améliorer le rendement du réseau.

 

Objectifs


Les objectifs fixés pour cette étude, qui permettait notamment l’amélioration de la connaissance du patrimoine, l’établissement des ratios techniques du réseau et un diagnostic de la sécurité sanitaire, étaient nombreux :

  • Fournir l’information la plus large afin qu’elle puisse être prise en compte avec cohérence avec le développement de la collectivité
  • Donner une vision précise de l’ensemble des équipements et les intégrer dans l’outil informatique
  • Proposer à la collectivité les principes de l’organisation et de l’amélioration du service d’alimentation eau potable
  • Rendre cohérent cette organisation et les améliorations proposées avec la politique d’aménagement de l’ensemble des réseaux et de la voirie

Cette étude avait pour but de proposer à la collectivité un plan d’actions et d’investissement lui permettant d’améliorer le fonctionnement de ses infrastructures mais également de mener une politique performante de gestion patrimoniale.

 

Description de la mission


À partir des différents constats qui ont été établis, le modèle a permis d’optimiser le dimensionnement des éventuels aménagements nécessaires sur le réseau, aussi bien pour améliorer la desserte, la protection de la ressource ou encore la sécurité de l’alimentation en eau potable.

L’étude a été réalisée en 6 phases :

  • Pré-diagnostic / Analyse du fonctionnement du réseau
  • Modélisation du réseau
  • Campagne de mesures / Sectorisation
  • Élaboration d’un programme d’actions
  • Réflexion patrimoniale
  • Analyse détaillée du prix de l’eau
2021-01-14T14:28:33+01:00

Communauté de Communes du Grand Chambord

2017


Diagnostic et schéma directeur d’assainissement


21 064 habitants – 16 communes
Assainissement collectif, collecte et traitement des eaux usées : 7 996 abonnés – 198 km de réseau de collecte – 18 stations d’épuration
SPANC : 3 050 installations – 259 installations neuves – 2 791 installations anciennes

 

Contexte


Sous la compétence Environnement, la Communauté de Communes du Grand Chambord assure sur le territoire :

  • La gestion de l’eau
  • La gestion de l’assainissement collectif
  • Le SPANC (Service Public d’Assainissement Non Collectif)

La Communauté de Communes du Grand Chambord souhaite réaliser une étude diagnostic du fonctionnement de ses systèmes d’assainissement, afin de produire son schéma directeur d’assainissement des eaux usées.

 

Déroulement du projet


  • Recueil et analyse des données
  • Campagne de mesures
  • Investigations complémentaires
  • Synthèse du diagnostic et schéma directeur d’assainissement

 

Approche et résultats attendus


Afin de réaliser à bien cette étude, Altereo prend en charge :

  • La collecte et analyse des données existantes
  • La visite d’ouvrages
  • Le plan des réseaux : Collecte et analyse de l’existant et la reconnaissance terrain
  • Le diagnostic : Étude des bassins et collecte, campagne de mesures, exploitation des mesures, inspections nocturnes et passage caméra
  • La gestion patrimoniale : Analyse multicritère
  • Le schéma directeur : Programme de travaux et fiches de synthèse
2021-01-14T14:29:26+01:00

SIEP du SANTERRE

2017


Étude diagnostic et Schéma Directeur d’Alimentation en Eau Potable


41 363 habitants
Distribution : 83 communes – 670 km de réseaux
Type : Régie – Équipe : 30 personnes
Production : 10 forages – Stockage : 12 réservoirs

 

Contexte


Le Syndicat Intercommunal d’Eau Potable du Santerre s’étend sur 83 communes du département de la Somme. Afin de s’assurer que son réseau de distribution d’eau potable permet une desserte satisfaisante de ses usagers, en situation actuelle et future,il s’est engagé dans un diagnostic et un schéma directeur.

 

Description des missions


  • État des lieux et fonctionnement du syndicat
  • Étude de vulnérabilité du système AEP (méthode AMDEC)
  • Analyse des données qualités et quantités
  • Levé topographique de 150 km de réseau
  • Mise à jour de la base de données « Défense Incendie »
  • Création de synoptiques
  • Campagne de mesures (150 points de mesures)
  • Création, calage et utilisation du modèle hydraulique (PICCOLO)
  • Bilan Besoins/Ressources
  • Mesures de maîtrise des risques et dangers sanitaires
  • Sécurisation de l’alimentation en eau potable
  • Rédaction du rapport de Plan de Gestion de Crise
  • Étude d’une usine de traitement des nitrates et pesticides
  • Synthèse et proposition de programmation pluriannuelle
2021-01-14T14:39:45+01:00

Syndicat Départemental de l’Eau de l’Orne

2017


Actualisation du schéma départemental d’alimentation en eau potable de l’Orne


A travers ses adhérents, le SDE de l’Orne c’est :
285 000 habitants – 150 000 abonnés
7 millions de mètres cubes livrés
115 usines de traitement d’eau
147 captages d’eau
394 réservoirs de stockage
10 000 km de réseaux
Un rendement d’environ 80%
Un taux de desserte de près de 100%
Un prix de l’eau pour 120 m³ allant de 0,84 € à 3,04 € HT et hors redevances
Un prix moyen (pondéré) départemental de 1,77 € HT et hors redevance pour 120 m³

 

Contexte


Créé au début des années 1990, le Syndicat Départemental de l’Eau de l’Orne a pour vocation la protection et l’organisation qualitative et quantitative de la ressource en eau pour les Collectivités de l’Orne. 58 des 60 collectivités distributrices de l’Orne sont adhérentes, ce qui représente 99% de la population du département.

 

Objectifs et résultats attendus


L’étude vise la sécurisation quantitative et qualitative en situation normale et en période de crise avec la prise en compte du changement du climat. L’étude a pour but de créer un véritable espace de concertation et d’engagement des maîtres d’ouvrage du département. De nombreux ateliers territoriaux sont ainsi prévus. À travers cette révision, le schéma départemental devra s’adapter aux réformes nationales (Loi NOTRe) et anticiper leurs conséquences à l’horizon 2020 tout en tenant compte des problématiques locales (ZRE).

L’étude couvrira 3 volets :

  • Technique : collecte, mise à jour des données et analyse, bilan des précédents schémas, identification des problématiques, élaboration de solutions techniques
  • Financier : évaluation des coûts d’investissements, frais annexes et coûts de fonctionnement du programme de travaux
  • Gouvernance : aboutir à l’organisation la mieux adaptée dans un paysage modifié par la loi NOTRe pour répondre notamment aux enjeux de sécurisation sur le territoire
2021-01-14T14:48:41+01:00

Communauté d’Agglomération du bassin de Brive

2017


Étude globale d’optimisation des performances des réseaux d’eau potable et amélioration de la gestion qualitative


101 500 habitants – 48 communes – 44 769 abonnés
1 913 km de réseau – 111 réservoirs et bâche (57 700 m³)

 

Contexte


L’Agglomération de Brive a étendu son périmètre le 1er Janvier 2014 en intégrant différentes communautés de communes et communes limitrophes, pour aboutir à un périmètre de 48 communes. La création de cette nouvelle entité a entrainé le transfert de la compétence eau potable des différentes collectivités à l’agglomération.
Dans ce nouveau contexte, la CA du bassin de Brive souhaite s’assurer que le réseau de distribution d’eau potable permet une desserte satisfaisante tant sur le plan qualitatif que quantitatif et ce en considérant la situation actuelle et future du territoire.

 

Objectifs


La communauté d’Agglomération du Bassin de Brive souhaite améliorer la connaissance du fonctionnement de son réseau dans le but de :

  • Établir le recueil et l’analyse des données existantes
  • Établir un diagnostic de l’état actuel de la sécurité sanitaire de l’eau potable
  • Établir une modélisation du réseau
  • Analyser et hiérarchiser les risques sanitaires de la distribution
  • Évaluer l’évolution des besoins en eau à moyen et long terme
  • Établir un schéma directeur

L’objectif général de l’étude est de permettre à la collectivité de disposer d’outils qui lui permettront d’assurer une gestion optimisée des réseaux d’eau potable.

 

Description de la mission


L’étude sera réalisée par phases découpées de la manière suivante :

  • Phase 1 : Réalisation d’un pré-diagnostic
    Cette phase consiste à recueillir les données, réaliser un état des lieux et analyser les besoins et évolutions futures
  • Phase 2 : Modélisation et intégration des données
    La phase 2 consiste à réaliser une campagne de mesures (débit, pression et niveau) dans le but de faire une modélisation du réseau d’eau potable
  • Phase 3 : Analyse du fonctionnement, bilan production/besoins
  • Phase 4 : Proposition d’une nouvelle sectorisation – Analyse des données
    Il s’agit ici de réaliser un plan de sectorisation et de mettre à jour le modèle hydraulique
  • Phase 5 : Synthèse et proposition de programme pluriannuel
    Sur la base des résultats et simulations précédentes, les dysfonctionnements du réseau sont mis en évidence. Pour chaque dysfonctionnement, il est proposé différents scenarii. Les scenarii sont synthétisés dans un tableau dans le but de faire une comparaison multi-critère
  • Phase 6 : Réflexion patrimoniale
    Pour établir le plan de renouvellement des canalisations, une approche patrimoniale est proposée en plus de l’approche classique
2021-01-14T14:55:17+01:00

Commune de Soulac sur Mer

2017


Étude diagnostic du système d’assainissement collectif


2 811 habitants
Système d’assainissement :
1 223 regards de visite
2 603 tronçons de canalisation
1 262 boîtes de branchement
45 postes de refoulement

 

Contexte


La commune de Soulac-sur-Mer, qui exerce la compétence assainissement, a souhaité réaliser un diagnostic et un schéma directeur du système d’assainissement des eaux usées afin de dresser l’inventaire des principaux dysfonctionnements existants et de définir les moyens d’y remédier, et de répondre aux exigences de la loi sur l’eau et de la loi Grenelle II.

 

Objectifs


Cette étude avait donc pour objectifs de localiser au mieux les entrées d’eaux claires parasites (de nappe ou météoriques) dans les réseaux d’assainissement des eaux usées et proposer des travaux de réhabilitation pour réduire les entrées d’eaux claires, que ce soit par temps sec ou temps de pluie, ou considérer a minima la charge hydraulique d’eaux parasites que la station d’épuration est en mesure d’accepter au vu de sa capacité nominale et ce aussi bien en période hivernale qu’estivale.

 

Approche de l’étude


  • Volet diagnostic : Évaluation du fonctionnement de manière qualitative et quantitative (mesures de débits et flux de pollution sur réseau), diagnostic des équipements (réseaux, postes de refoulement et station de traitement) et localisation des dysfonctionnements
  • Volet schéma directeur : Élaboration d’un programme pluriannuel d’investissement, optimisation du fonctionnement du système, proposition d’un diagnostic permanent, mise à jour du zonage assainissement

 

Description de la mission


La mission comprenait alors 4 phases :

  • Phase 1 : Audit du patrimoine avec la collecte des données, l’analyse de l’environnement et des études précédentes, reconnaissance exhaustive du réseau, des postes de refoulement, lever GPS en classe A de tous les regards EU et établissement du SIG, enquêtes et visites des établissements touristiques
  • Phase 2 : Mesures de terrain avec une campagne de mesures de nappe basse « haute saison touristique  » + « basse saison touristique » du 7 août au 17 septembre 2018 puis une campagne de mesures de nappe haute du 18 février au 18 mars 2019 sur 31 points de mesures y compris suivi piézométrique et pluviométrique, 16 bilans de pollution sur 24h sur réseaux, les visites nocturnes et l’exploitation des résultats…
  • Phase 3 : Investigations complémentaires qui comprenaient 6 084 ml d’inspections télévisées, 15 200 ml d’essais à la fumée, et 300 tests de colorant
  • Phase 4 : Schéma directeur et programme d’actions

 

Résultats


  • Les eaux de nappe (ECPP) sont très présentes avec un volume observé de 300 m³/j pour 500 m³/j d’eaux usées strictes en nappe haute et basse saison touristique et 2 500 m³/j d’eaux usées strictes en nappe basse et haute saison touristique. Cela représente 37% du débit moyen journalier de temps sec en entrée de station en hiver. Les mesures ont permis de sectoriser 6 bassins de collecte qui drainent 70% de ces eaux de nappe et représentent 20% du linéaire total du réseau de collecte
  • La sensibilité aux eaux de pluie est assez importante avec 25 000 m² de surfaces actives concentrées sur 4 bassins de collecte et pour lesquels 50 anomalies ont été détectées (fumées, contrôles de branchements) et correspondent à minima à 9 000 m² de toitures et voiries à déconnecter
  • Les travaux de réhabilitation proposés à l’issue des passages caméra sont ambitieux et prévoient la réduction d’environ 50% du volume d’ECPP principalement sur les réseaux amiantés, le remplacement de 350 ml de conduite de transfert en amont de la station en DN600, la mise en place de 3 débitmètres sur réseau et d’un programme d’ITV et fumée sur le reste du réseau (diagnostic permanent)
2021-01-14T14:57:47+01:00

Syndicat Intercommunal des Eaux de la Manoise

2018


Schéma Directeur d’Alimentation en Eau Potable


7 835 habitants – 4 368 abonnés – 28 communes
Linéaire : 176 km
42 ouvrages particuliers

 

Contexte


Suite à la fusion du Syndicat de la Manoise avec le Syndicat d’Epizon, ainsi qu’à l’intégration de nouvelles communes sur son territoire, le Syndicat de la Manoise a engagé la réalisation d’une étude de Schéma Directeur d’Alimentation en Eau Potable sur les 28 communes de son territoire afin de mettre à niveau la connaissance des infrastructures et d’établir un programme de travaux pluriannuel pour l’amélioration du service.

 

Objectifs


Les objectifs sont les suivants :

  • Géo-référencement des réseaux et mise à jour des plans existants
  • Calcul des indicateurs de performances du service d’eau potable sur les trois dernières années
  • Réalisation du zonage et de schéma de distribution du secteur d’études
  • Établissement du descriptif détaillé des ouvrages
  • Établissement d’un diagnostic simplifié des ouvrages en génie-civil du syndicat
  • Mise à disposition des résultats sous format SIG avec fourniture d’un SIG Métier permettant des passerelles avec les outils existants du Syndicat
  • Élaboration d’un plan d’actions sous forme de programme de travaux chiffrés et hiérarchisés

 

Description de la mission


Phase 1 : Recueil, analyse et synthèse des données existantes

  • Levé de l’ensemble des organes du réseau et réalisation des diagnostics simplifiés des ouvrages du patrimoine du syndicat
  • Création de la base de données sous SIG KIS, réalisation des passerelles avec la télégestion et le logiciel abonnés et formation aux exploitants
  • Synthèse des données existantes sur le secteur d’étude

Phase 2 : Besoins futurs et adéquation des infrastructures actuelles

  • Analyse des besoins actuels et futurs du secteur d’étude et études des interconnexions envisageables

Phase 3 : Campagne de mesures hydrauliques

  • Mise en place d’une campagne de mesures sur les réseaux (33 mesures de débit, 120 mesures de pression, 17 mesures de fonctionnement des pompages, 18 mesures de marnage) et réalisation d’une campagne de recherches de fuites par sectorisation nocturne

Phase 4 : Modélisation mathématique du fonctionnement du réseau d’alimentation en eau potable

  • Modélisation hydraulique du fonctionnement des réseaux via le logiciel XPSWMM afin de mettre en exergue les problématiques afférentes au système (temps de séjour, pression, vitesses,…) et de simuler les interconnexions possibles sur le territoire

Phase 5 : Prospectives et schéma d’alimentation en eau potable

  • Établissement du Schéma Directeur d’Alimentation en Eau Potable et du Schéma d’exploitation avec études de l’impact sur le prix de l’eau et mise en place d’une gestion patrimoniale sur les réseaux et ouvrages
2021-01-14T14:58:56+01:00

Ville d’Amboise

2020


Diagnostic du fonctionnement des réseaux d’assainissement des Eaux Usées


12 610 habitants
65 km de réseaux gravitaires

 

Contexte


La Communauté de Communes du Val d’Amboise assure en régie directe l’exploitation du système d’assainissement depuis le 1er Janvier 2015.
L’étude concerne un diagnostic du fonctionnement des réseaux d’assainissement collectif des eaux usées sur la ville d’Amboise soit près de 65 000 ml de réseaux gravitaires.

 

Objectifs


L’étude d’assainissement a pour but de proposer aux élus l’élaboration d’un Schéma Directeur d’Assainissement et de définir à l’intérieur de chaque unité identifiée les solutions techniques adaptées à la gestion des eaux usées. Ces solutions répondent aux objectifs suivants :

  • Garantir à la population des solutions durables
  • Contribuer à l’atteinte ou la conservation du Bon État du milieu naturel
  • Assurer le meilleur compromis économique
  • S’inscrire en harmonie avec la législation

 

Approche et résultats attendus


L’étude se décompose en 4 phases. Altereo réalise les phases 1 et 2.

  • Phase 1 : Cadrage de l’étude, bilan de l’existant, recueil des données
  • Phase 2 : Réalisation des diagnostics, mesures de terrain
  • Phase 3 : Investigations complémentaires
  • Phase 4 : Programme de travaux et élaboration du Schéma Directeur d’Assainissement
2021-01-14T15:00:15+01:00

SI du Bassin d’Arcachon

2020


Schéma directeur d’assainissement des eaux pluviales des communes de Mios et Marcheprime


14 000 habitants
2 communes
Zone d’étude : 19 km²

 

Contexte


Nouvellement associées au périmètre du Syndicat Intercommunal du Bassin d’Arcachon (SIBA), les communes de Mios et Marcheprime possèdent peu d’informations relatives au système de gestion des eaux pluviales. La zone étant sujette à des phénomènes d’inondation et de ruissellement, le SIBA a donc engagé un schéma directeur d’assainissement des eaux pluviales afin de permettre la mise en œuvre des travaux d’investissement, l’instruction des permis de construire et d’assurer une exploitation adaptée aux enjeux hydrauliques de ce périmètre d’étude.

 

Objectifs


Les objectifs recherchés au travers de cette étude sont  :

  • Cartographier, décrire et analyser le système des eaux pluviales
  • Présenter les enjeux associés aux eaux pluviales
  • Déterminer les travaux d’investissements permettant d’y répondre
  • Apporter les prescriptions relatives à la gestion des eaux pluviales du secteur, en tenant compte du contexte hydraulique, hydrogéologique et de l’urbanisation actuelle et future

 

Description de la mission


  • Phase 1A : État des lieux, analyse des conditions hydrologiques
  • Phase 1B : Analyse du fonctionnement du système de gestion des eaux pluviales sur 12 bassins versants
  • Phase 2 : Programme de travaux

 

2021-01-14T15:02:39+01:00

Communauté de Communes Val de Gers

2018


Élaboration des Schémas Directeurs d’Assainissement des Eaux Usées sur le territoire intercommunal


4 015 habitants – 8 communes
Systèmes d’assainissement : 8 systèmes d’assainissement – 1 288 abonnés à l’assainissement – 30 km de réseau séparatif – 13 postes de refoulement – 8 déversoirs d’orages

 

Contexte


La Communauté de Communes Val de Gers est une structure intercommunale regroupant 45 communes. Dans le cadre de sa prise de compétence assainissement, la CC Val de Gers souhaite disposer d’un état des lieux exhaustif ainsi que d’un diagnostic complet de l’ensemble des infrastructures d’assainissement présentes sur huit communes de son territoire : Barran, Lasseube-Propre, Le Brouilh-Monbert, Masseube, Ornezan, Panassac, Saint-Blancard et Saint-Jean-le-Comtal.

 

Objectifs


L’étude consiste à réaliser le Schéma Directeur de huit communes appartenant à la CC Val de Gers, qui constituera un document d’aide à la décision.

Les principaux objectifs de cette étude sont de :

  • Réaliser un état des lieux exhaustif des systèmes d’assainissement présents sur huit communes
  • Améliorer la connaissance patrimoniale des réseaux
  • Identifier les problématiques actuelles (arrivées d’eaux claires parasites permanentes, météoriques, déversements au milieu naturel, …)
  • Élaborer un programme pluriannuel cohérent d’investissements hiérarchisé

 

Description de la mission


Phase 1 : État des lieux et pré-diagnostic
Une analyse de l’état initial des huit communes a été menée au cours de la première phase de la mission. Cette partie comporte un volet d’étude du contexte local, un inventaire patrimonial et un état des lieux du fonctionnement des systèmes d’assainissement actuels (réseaux et stations d’épuration).
Une reconnaissance terrain a été menée permettant de détailler l’ensemble des ouvrages composant le système d’assainissement. A l’issue de la phase de reconnaissance réseau, il a pu être établi un plan de métrologie, découpé en 11 bassins de collecte, permettant de sectoriser l’étude et localiser les dysfonctionnements.
Un diagnostic par station d’épuration a également été réalisé. Ces visites d’installations permettant d’analyser et comparer les capacités épuratoires effectives avec les capacités théoriques des stations et de recenser les dysfonctionnements éventuels.

Phase 2 : Campagnes de mesures
La campagne de mesure est réalisée sur la base du plan de métrologie pour une durée de trois semaines minimum en période de nappe basse et de nappe haute, afin de quantifier les apports d’eaux parasites. Afin d’appréhender leur origine, des visites nocturnes sont également réalisées en période de nappe haute.
Un suivi de la qualité des effluents est également effectué avec la réalisation de bilan de pollutions 24h sur les réseaux au niveau des déversoirs et sur les huit stations d’épuration en entrée et en sortie.
En parallèle, une évaluation de l’impact du système d’assainissement sur les milieux naturels est réalisé. Pour ce faire, un suivi des cours d’eau est effectué par la réalisation de mesures physico-chimiques et de débits en amont et en aval des stations d’épuration.

Phase 3 : Investigations complémentaires
Suite à l’analyse des résultats obtenus lors des campagnes de mesures et des inspections nocturnes, il peut être préconisés la réalisation d’investigations complémentaires (inspections télévisuelles, tests à la fumée, contrôle de branchements), afin d’appréhender de manière plus approfondie l’origine des eaux parasites au sein des réseaux d’assainissement.

Phase 4 : Synthèse de l’étude diagnostic
À partir de l’ensemble des résultats de reconnaissances terrains et du diagnostic hydraulique des réseaux, plusieurs solutions techniques sont présentées en vue de résoudre les problématiques actuelles et d’anticiper les besoins futurs en assainissement.

Phase 5 : Schéma Directeur
Un document de synthèse reprenant les principaux éléments de l’étude ainsi que les différents scenarri d’aménagement proposés sera rédigé et transmis au Maître d’ouvrage. Le programme de travaux définitif sera à inclure dans le projet de Schéma Directeur d’Assainissement.

Tranche optionnelle : Levé topographique des réseaux d’eaux pluviales
Une reconnaissance avec levés GPS des réseaux d’eaux pluviales avec la réalisation d’une cartographie sous SIG est menée sur les systèmes d’assainissement pluviaux des communes de Barran, Lasseube-propre, Masseube et Seissan, soit 30 km de canalisations à relever.

2021-01-14T15:06:42+01:00

Communes de Saint-Pierre-d’Oléron et Dolus-d’Oléron

2018


Étude diagnostic du système d’assainissement collectif


10 015 habitants
Système d’assainissement : 152 km de réseaux – 48 postes de refoulement – 10 693 branchements – 1 station d’épuration de 60 000 EH

 

Contexte


Le Syndicat des Eaux de la Charente Maritime, qui exerce la compétence assainissement sur les communes de Saint-Pierre-d’Oléron et Dolus-d’Oléron, a souhaité engager la réalisation d’un diagnostic et schéma directeur du système d’assainissement des 2 communes afin de dresser un état des lieux des infrastructures existantes (réseaux et station d’épuration), des principaux dysfonctionnements existants, et de définir les moyens d’y remédier.

 

Objectifs


Le but de cette étude est donc de connaître au mieux le fonctionnement actuel des réseaux de la zone d’étude (sensibilité aux eaux parasites, capacité des infrastructures face aux besoins de pointe, problématique H2S, rejets directs…) ; de connaître la qualité de collecte des abonnés raccordés au réseau d’assainissement collectif et de transfert des effluents à la station d’épuration au regard de la capacité nominale de la station d’épuration.

 

Résultats attendus


Cette étude doit donc apporter au Syndicat des Eaux de la Charente Maritime et aux communes de Saint-Pierre-d’Oléron et Dolus-d’Oléron les données techniques et financières pour l’aider dans sa gestion du service d’assainissement, en vue d’optimiser son fonctionnement dans l’état actuel et en prenant en compte les évolutions des rejets liés aux développements urbanistiques et touristiques, et ainsi tendre vers une gestion optimisée de la compétence assainissement collectif.

2021-01-14T15:07:28+01:00

SNCF Mobilités

2018


Diagnostics et préconisations : Reconnaissance des réseaux humides – Bâtiment voyageurs de la Gare de Toulouse Matabiau


9 millions de voyageurs /an

 

Contexte


Dans le cadre de l’amélioration de la connaissance des réseaux d’eau potable, des eaux usées et des eaux pluviales, présents au sein du bâtiment des voyageurs, la SNCF a souhaité réaliser un diagnostic de ses installations de plomberie, afin d’apporter une vision plus approfondie sur la compréhension des réseaux humides existants et des solutions d’aménagement pour remédier aux non conformités.

 

Objectifs


Les objectifs mis en avant par la SNCF étaient :

  • Se doter d’un inventaire patrimonial exhaustif des réseaux humides et des équipements hydrauliques
  • Acquérir la connaissance des caractéristiques des réseaux et des équipements
  • Disposer de solutions d’aménagement permettant de mettre en place des actions préventives ou correctrices

 

Approche et résultats


L’étude est décomposée en 4 phases complémentaires et évolutives :

  • Phase 1 : État des lieux du secteur d’étude (visite des réseaux, mise à jour et réalisation des plans)
  • Phase 2 : Enquête réseau (constat et reportage photographique, inspections télévisées, analyse des eaux)
  • Phase 3 : Analyse (bilan de fonctionnement)
  • Phase 4 : Préconisations (programme de travaux : actions préventives ou correctives)
2021-01-14T15:08:09+01:00

Fédération Eaux Puisaye Forterre

2018


Schéma Directeur d’Alimentation en Eau Potable


14 645 habitants – 8 900 abonnés
Linéaire : 1 000 km
Ouvrages particuliers : 42

 

Contexte


Suite à la fusion des Syndicats des eaux de la région de Bléneau et de Charny, la Fédération Eaux Puisaye Forterre a engagé la réalisation d’une étude de Schéma Directeur d’Alimentation en Eau Potable sur les 21 communes de ce secteur de son territoire afin de mettre à niveau la connaissance des infrastructures et d’établir un programme de travaux pluri-annuel pour l’amélioration du service.

 

Objectifs


Les objectifs visés par cette étude sont :

  • Le géo-référencement des réseaux et la mise à jour des plans existants
  • Le calcul des indicateurs de performance du service d’eau potable sur les trois dernières années
  • Réalisation du zonage et de schéma de distribution du secteur d’études
  • Établissement du descriptif détaillé des ouvrages
  • Établissement d’un diagnostic simplifié des ouvrages en génie-civil du syndicat
  • Mise à disposition des résultats sous format SIG
  • Élaboration d’un plan d’actions sous forme de programmes de travaux chiffrés et hiérarchisés

 

Description de la mission


L’étude comprend cinq phases :

  • Phase 1 : Recueil, analyse et synthèse des données existantes
  • Phase 2 : Besoins futurs et adéquation des infrastructures actuelles
  • Phase 3 : Campagne de mesures hydrauliques
  • Phase 4 : Modélisation Mathématique du fonctionnement du réseau d’alimentation en eau potable
  • Phase 5 : Prospectives et schéma d’alimentation en eau potable
2021-01-14T15:16:58+01:00

Communauté de Communes du Pays d’Ancenis

2019


Études diagnostiques et schémas directeurs d’assainissement du territoire de la COMPA – Secteur des Marais


18 779 habitants
7 communes

 

Contexte


Depuis le 1er janvier 2015, la COMPA a pris la compétence assainissement collectif sur son territoire. La COMPA souhaite donc harmoniser la planification de l’assainissement sur l’ensemble de son territoire, en élaborant un schéma directeur d’assainissement.

 

Objectifs


Les objectifs de l’étude sont les suivants :

  • Le diagnostic du fonctionnement des réseaux d’eaux usées et des stations de traitement des eaux usées
  • Le schéma directeur d’assainissement visant à réduire les dysfonctionnements, les rejets de pollution et les surcoûts d’exploitation qui en découlent, à respecter la réglementation en vigueur et à contribuer aux objectifs du SDAGE Loire-Bretagne

 

Description de la mission


  • Volet diagnostic de fonctionnement : Évaluation du fonctionnement de manière qualitative et quantitative (flux hydrauliques, quantité d’eaux usées non collectées, état des réseaux et des stations de traitement, fonctionnement des réseaux et des stations, impact des rejets sur les milieux récepteurs)
  • Volet schéma directeur d’assainissement : Élaboration d’un programme pluriannuel d’investissement, sécurisation du fonctionnement des systèmes, mise en œuvre de l’autosurveillance, adaptation et dimensionnement de systèmes d’assainissement.
2021-01-14T15:18:01+01:00

SIER de Fontgombault et Commune de Ruffec-le-Château

2019


Étude de connaissance et de gestion patrimoniale des réseaux d’alimentation en eau potable


9 750 habitants – 6 100 abonnés – 19 communes
546 km de réseaux AEP

 

Contexte


Le Syndicat de Fongtombault ainsi que la commune de Ruffec-le-Château, ont confié à Altereo la réalisation de leur diagnostic du réseau d’eau potable. Le service d’eau potable est exploité en régie par les deux collectivités. Elles s’occupent de la production d’eau potable, de la distribution aux abonnés et de la gestion clientèle. Cette étude a permis d’aboutir à un diagnostic complet et exhaustif des infrastructures d’eau potable, incluant également une campagne de recherche de fuites afin d’améliorer le rendement du réseau.

 

Objectifs


Les objectifs fixés pour cette étude, qui permettront notamment l’amélioration de la connaissance du patrimoine, l’établissement des ratios techniques du réseau et un diagnostic de la sécurité sanitaire, sont nombreux :

  • Fournir l’information la plus large afin qu’elle puisse être prise en compte avec cohérence avec le développement de la collectivité
  • Donner une vision précise de l’ensemble des équipements et les intégrer dans l’outil informatique
  • Proposer à la collectivité les principes de l’organisation et de l’amélioration du service d’alimentation eau potable
  • Rendre cohérent cette organisation et les améliorations proposées avec la politique d’aménagement de l’ensemble des réseaux et de la voirie

Cette étude a pour but de proposer à la collectivité un plan d’actions et d’investissement lui permettant d’améliorer le fonctionnement de ses infrastructures mais également de mener une politique performante de gestion patrimoniale.

 

Description de la mission


À partir des différents constats qui ont été établis, le modèle a permis d’optimiser le dimensionnement des éventuels aménagements nécessaires sur le réseau, aussi bien pour améliorer la desserte, la protection de la ressource ou encore la sécurité de l’alimentation en eau potable.

L’étude va être réalisée en 6 phases :

  • Pré-diagnostic / Analyse du fonctionnement du réseau
  • Modélisation du réseau
  • Campagne de mesures / Sectorisation
  • Élaboration d’un programme d’actions
  • Réflexion patrimoniale
  • Analyse détaillée du prix de l’eau
2021-01-14T15:20:10+01:00

SIAEP des Terres Blanches

2019


Diagnostic et Schéma Directeur d’alimentation en Eau Potable et PGSSE


7 500 habitants – 22 communes – 4 200 abonnés
5 unités de production (désinfection uniquement)
13 stations de reprises et/ou surpresseurs
5 200 m³ de stockage (16 réservoirs dont 3 sur tour)
617 km de réseau hors branchement

 

Contexte


Le SIAEP des Terres Blanches a été créé au 1er janvier 2016 par la fusion de 3 Syndicats : SIAEP de Mareuil-sur-Belle, SIAEP de Verteillac-La Tour Blanche et SIAEP de la Vallée de la Lizonne. Il est situé au nord-ouest du département de la Dordogne. La gestion du service d’eau sur les 3 ex-Unités de Gestion de l’Eau (UGE) constituant le SIAEP des Terres Blanches implique une uniformisation des outils de travail et de la connaissance des infrastructures de l’eau. Ainsi, le SIAEP a souhaité la réalisation d’un diagnostic des ouvrages d’eau ainsi qu’un Schéma Directeur qui permettra d’anticiper les investissements pour les 10 prochaines années au travers d’un plan pluriannuel de travaux et d’actions.

 

Objectifs


L’objectif de cette étude est de connaître au mieux le fonctionnement actuel des infrastructures du Syndicat et leurs faiblesses (capitalisation des plans et données sous SIG, rendements et indices de fuite pour l’eau potable, capacité des infrastructures face aux besoins de pointe, projections en situation future, risque CVM…), d’apprécier la qualité du service aux abonnés et de préciser les besoins en termes de fiabilisation ou réhabilitation des équipements comme d’extension ou renforcement pour pouvoir répondre aux besoins futurs.
Cette étude doit in fine apporter au SIAEP des Terres Blanches les données techniques et financières pour l’aider à prioriser les aménagements à réaliser, en vue d’optimiser son fonctionnement dans l’état actuel et en prenant en compte les évolutions liées aux développements urbanistiques, et ainsi tendre vers une gestion optimisée de ses compétences.
Cette étude a également pour objet la réalisation d’un Plan de Gestion et de Sécurité Sanitaire des Eaux (PGSSE), qui doit permettre, à travers la description technique et organisationnelle du service ainsi que l’analyse et la hiérarchisation de l’ensemble des risques de sécurité sanitaire associés au service, de décrire les actions à mettre en œuvre et l’organisation à mettre en place pour réduire les risques identifiés.

 

Description de la mission


L’étude s’étend à l’ensemble des équipements assurant d’une part la mobilisation, le transfert et le traitement des ressources et d’autre part l’alimentation en eau de l’ensemble des usagers. Elle comprend les phases suivantes :

  • Phase 1 : Diagnostic

Il consiste à recueillir l’ensemble des données relatives au service d’eau potable, à vérifier les plans du réseau, à réaliser le géo référencement des accessoires de réseau et à étudier l’évolution prévisible des besoins.

En outre le diagnostic (patrimonial, qualitatif, quantitatif événementiel, organisationnel, etc..) de l’état actuel de la sécurité sanitaire de l’eau potable sur chaque secteur de production et de distribution (UDI) est réalisé. Il comprend une étude des dangers et une étude de vulnérabilité (le cas échéant).

  • Phase 2 : Fonctionnement du réseau

             – Modélisation du réseau

Elle comprend l’établissement d’un modèle mathématique de simulation du système d’alimentation en eau.

            – Campagne de mesure

Elle consiste à réaliser une campagne de mesure de débits et de pression sur les équipements hydrauliques permettant le calage du modèle de simulation et la programmation de la recherche des fuites.

            – Diagnostic général du réseau

Il porte sur l’analyse du fonctionnement actuel et futur du réseau, de la sécurité et de la fiabilité du système.

            – Définition des zones desservies par le réseau de distribution

Sur la base du diagnostic établi et de l’analyse du fonctionnement du réseau, il est constitué un zonage de desserte en eau potable du territoire syndical.

  • Phase 3 : Plan d’action et schéma directeur

Le plan d’actions comprend les mesures de maîtrise des risques identifiés pour observer une meilleure sécurité sanitaire au quotidien et de gestion des crises ainsi que pour la réduction des pertes d’eau du réseau de distribution d’eau potable.

Il consiste à proposer les actions à engager pour répondre aux objectifs sous forme d’un programme hiérarchisé avec une estimation des coûts pour chaque opération et des indicateurs pour assurer le suivi des actions mises en place.
Le schéma directeur associe enfin un calendrier de mise en œuvre de ces actions.

2021-01-14T15:29:44+01:00

Communauté de Communes de Mimizan

2019


Actualisation du schéma directeur des eaux usées


12 025 habitants
2 stations d’épuration (Mimizan : 57 000 EH et Mézos : 3 500 EH)
3 711 regards de visite
153 km de réseau gravitaire
43 km de réseau de refoulement
47 postes de refoulement

 

Contexte


La Communauté de Communes de Mimizan, qui exerce la compétence assainissement en régie, a souhaité réviser son schéma directeur d’assainissement réalisé 2004 afin de recenser les dysfonctionnements en situations actuelle et future et réaliser une programmation de travaux ambitieux à horizon 2035 pour réduire les entrées d’eaux claires sur réseaux.

 

Objectifs


Les objectifs de l’étude sont les suivants :

  • Réduire les entrées d’eaux claires dans les réseaux de collecte qui saturent les 2 stations d’épuration
  • Limiter l’impact sur les milieux récepteurs et les débordements
  • Améliorer la connaissance du patrimoine
  • Optimiser le pilotage des systèmes d’assainissement et assurer leurs conformités

 

Approche de l’étude


  • Volet diagnostic : Évaluation du fonctionnement de manière quantitative (mesures de débits), diagnostic des postes de refoulement (risque H2S), localisation des dysfonctionnements et mise à jour du SIG
  • Volet schéma directeur : Élaboration d’un programme pluriannuel d’investissement, optimisation du fonctionnement des systèmes, proposition d’un diagnostic permanent, création de nouveaux bassins d’infiltration en sortie de station de Mimizan (57 000 EH)

 

Description de la mission


La mission comprend 5 phases :

  • Phase 1 : Analyse de l’existant avec la collecte des données, l’analyse de l’environnement et des études précédentes, visite des postes de refoulement
  • Phase 2 : Définition du DCE pour le marché mesures (débits, H2S, ITV, tests à la fumée)
  • Phase 3 : Réalisation des enquêtes de terrain et analyse des campagnes de mesure avec exploitation des résultats des 3 campagnes (nappe haute, nappe basse « haute saison touristique  » et nappe basse « basse saison touristique ») sur 57 points de mesure + visite de 1 000 regards, 2 000 boîtes de branchements, 10 visites nocturnes
  • Phase 4 : Synthèse du diagnostic de la situation actuelle qui comprend l’analyse des ITV, tests à la fumée et production cartographique des zones les plus critiques selon le type de défaut
  • Phase 5 : Élaboration du schéma directeur

 

2021-01-07T16:15:36+01:00

Atlantic’eau

2019


Schéma Directeur de sécurisation de l’alimentation en eau potable des territoires d’Atlantic’eau au sud de la Loire


250 000 habitants
Linéaire de réseau : 4 600 km
Nombre d’ouvrages de stockage : 49
Volume distribué : 22 Mm³/an

 

Contexte


Afin de construire dès aujourd’hui les infrastructures nécessaires à la distribution en eau potable de demain, Atlantic’eau a réalisé une étude sur ses ressources, sur ses réseaux de transport et sur les besoins en eau pour les 30 prochaines années.

 

Objectifs


  • Établir les besoins en eau aux horizons 2030, 2040 et 2050
  • Faire le point sur les ressources disponibles et la nécessité d’en rechercher de nouvelles
  • Définir les infrastructures permettant d’acheminer l’eau vers les différents territoires du secteur d’étude, en situation normale et de crise

 

Approche et résultats


  • Phase 1 : État des lieux
  • Phase 2 : Définition des besoins futurs en considérant l’impact du changement climatique
  • Phase 3 : État des ressources actuelles et recherche de nouvelles
  • Phase 4 : Modélisation et dimensionnement des infrastructures

 

Description de la mission et résultat


  • Phase 1 : Altereo a compilé l’ensemble des données existantes sur les territoires du sud Loire : SIG, modélisation, études précédemment réalisées… et a effectué un état des lieux sur le fonctionnement actuel
  • Phase 2 : Dans le cadre de l’estimation des besoins futurs à l’horizon 2050, Altereo a décomposé l’ensemble des consommations en plusieurs catégories suivant le besoin annuel ou le type de résidence. Des hypothèses liées au changement climatique ont également été étudiées, sur la base des rapports du GIEC. Une cinquantaine de scénarios ont été établis sur différentes hypothèses d’augmentation de la population et de la dotation hydrique.
  • Phase 3 : Altereo a été accompagné par Terraqua sur l’état des lieux des ressources. Un bilan a été réalisé sur les ressources existantes et les débits mobilisables à l’horizon 2050. Des pistes d’explorations pour de nouvelles ressources ont été étudiées
  • Phase 4 : Altereo a fusionné les modèles hydrauliques existants sur les territoires du sud Loire afin d’étudier les transferts d’eau entre les différents secteurs. Ce modèle a été configuré avec les besoins et les nouvelles ressources définies dans les phases 2 et 3 afin de diagnostiquer les limites des infrastructures actuelles, puis pour identifier les nouveaux ouvrages qui seront nécessaires à l’approvisionnement en eau futur.

Des situations de crises ont également été prises en compte dans l’élaboration de ce nouveau fonctionnement.

2021-01-14T16:01:55+01:00

Lorient Agglomération

2020


Schéma directeur d’assainissement des eaux pluviales


207 857 habitants – 25 communes
630 km de canalisations

 

Contexte


L’étude porte sur les 25 communes du territoire de Lorient Agglomération. Il s’agit de réaliser un schéma directeur des systèmes d’assainissement des eaux pluviales. Des études  diagnostiques  et schémas  directeurs ont déjà été réalisés sur un certain nombre de communes du territoire. Il s’agit maintenant d’améliorer la connaissance du patrimoine et de faire une synthèse de ce travail pour établir un schéma directeur à l’échelle des 25 communes.  Ce document sera un véritable outil d’aide à la décision et établira une politique à long terme de gestion des eaux pluviales.
Le territoire global est composé de plus de 630 km de canalisations.

 

Objectifs


  • Améliorer la gestion patrimoniale en enrichissant le SIG et en faisant un inventaire complet du patrimoine
  • Analyser et critiquer les SDEP et zonages pluviaux existants et mettre en cohérence ces documents
  • Diagnostiquer la situation actuelle par une étude hydraulique
  • Définir les incidences de l’urbanisation future et apporter les arguments nécessaires aux choix de l’urbanisation et de gestion du pluvial
  • Obtenir une vision des moyens techniques, financiers et humains à mettre en œuvre pour la bonne gestion de cette compétence
  • Établir un programme pluriannuel d’investissements hiérarchisés à l’échelle des 25 communes (et par commune) pour améliorer la qualité des eaux sur le territoire et protéger les biens et les personnes contre les inondations

 

Description de la mission


L’étude se décompose en 4 phases :

  • Phase 1 : Diagnostic en situation actuelle
  • Phase 2 : Campagne de mesures et modélisation du réseau
  • Phase 3 : Analyse en situation future : incidence de l’urbanisation future / choix d’urbanisation et gestion pluviale
  • Phase 4 : Établissement du schéma directeur et du programme de travaux

Le schéma directeur prendra en considération les enjeux quantitatifs hydrauliques, les enjeux qualitatifs des milieux récepteurs et des usages, multiples sur le secteur d’étude et enfin les enjeux liés à l’urbanisation.

2021-01-14T16:23:18+01:00

Département de la Haute-Loire

2020


Schéma départemental d’alimentation en eau potable


227 339 habitants – 257 communes
470 unités de distribution d’eau potable (UDI) / 180 UGE
Linéaire total : env. 5 000 km

 

Contexte


Le Département de la Haute-Loire compte 227 339 habitants pour une superficie de 4 977 km². Il compte 257 communes, regroupées en 11 EPCI à fiscalité propre. Il a souhaité lancer une consultation pour une révision de son schéma directeur d’alimentation en eau potable.

 

Objectifs


Le Département de la Haute-Loire a décidé d’engager la mise en œuvre d’un diagnostic de ses installations de production et de distribution d’eau potable. L’objectif est de parfaire la connaissance du patrimoine, d’améliorer la qualité du service et de se mettre en conformité avec le décret n° 2012-97 du 27 janvier 2012.

Ce diagnostic permettra donc d’optimiser la connaissance des réseaux et débouchera sur l’établissement d’un programme pluriannuel de travaux visant à :

1 – Réponse aux enjeux

  • Définir les actions à mettre en place pour sécuriser les ressources en eau (quantité, qualité) et leur utilisation (rendement)
  • Mettre en cohérence l’ensemble des actions sur le territoire du Département, prévues dans les schémas directeurs existants à l’échelle communale, intercommunale ou syndicale
  • Évaluer la valeur financière du patrimoine AEP de chaque entité gestionnaire de l’eau
  • Placer le CD43 au centre de la politique de l’eau départementale : enquêtes, SIG, synthèses

2 – Création de standards SIG et Schéma Directeur

  • Création d’un géostandard départemental pour l’eau potable, pour une harmonisation des futurs rendus, basée sur celui du Département du Cantal
  • Création d’un cahier des charges standard « schéma directeur » pour une harmonisation des futurs rendus d’études

3 – Actualisation du SIG départemental

  • Permettre de retrouver et d’actualiser des informations primordiales pour les ressources (débit journalier de production, capacité de production, capacité de stockage, nature de la ressource, type de traitement, type de désinfection, position, état DUP, année de mise en service, date de DUP…), via les fiches UDI (actualisation via les schémas directeurs AEP) et UGE (actualisation via les données de fonctionnement / prix issus de SISPEA annuellement), et pour les réseaux (tracé hors branchements, matériau de conduite, année de pose…) via les plans déjà en la possession du Département et les informations récupérées lors des visites sur le terrain. Il s’agira de mettre en place un observatoire de l’eau

4 – Suivi du SDAEP

  • Mise en place d’indicateurs de suivi pour évaluer l’efficacité du SDAEP, avec production d’une synthèse à l’échelle départementale
  • Récupération de données, via la base de données SISPEA notamment, pour le calcul des indicateurs

 

Approche et résultats


Phase 1 : Géostandard Départemental AEP 43

  • Étape 1 : Construction du géostandard AEP
  • Étape 2 : Intégration des données au SIG départemental
  • Étape 3 : Modèle de Cahier des Charges Schéma Directeur type

Phase 2 : Situation actuelle

  • Étape 1 : Recueil de données
  • Étape 2 : Diagnostic

Phase 3 : Perspectives d’évolution

  • Étape 1 : Proposition de scenarii techniques
  • Étape 2 : Programmes d’investissement prioritaires
  • Étape 3 : Impacts du programme d’investissement

Phase 4 : Suivi du SDAEP – Diagnostic permanent

2021-01-14T16:27:09+01:00

Nantes Métropole

2019


Schéma directeur d’assainissement de Nantes Métropole (Sud Loire)


160 000 habitants
Communes : Basse-Goulaine, Bouaye, Bouguenais, Brains, Indre, La Montagne, Le Pellerin, Les Sorinières, Nantes, Rezé, Saint-Aignan-Grandlieu, Saint-Jean-de-Boiseau, Saint-Léger-les-Vignes, Saint-Sébastien-sur-Loire, Vertou
Linéaire de réseau :
840 km EU gravitaire
108 km EU en refoulement
1 km EU sous vide
2,4 km en unitaire

 

Contexte


Nantes Métropole lance la mise à jour de son schéma directeur d’assainissement réalisé en 2009. L’objectif est de réaliser le diagnostic du fonctionnement des systèmes d’assainissement de la métropole, afin de recenser les dysfonctionnements en situations actuelle et future et de réaliser le schéma directeur à horizon 2035.

 

Objectifs


Les objectifs de l’étude sont les suivants :

  • Maîtriser les effluents entrant dans les systèmes d’assainissement
  • Améliorer la fiabilité et la qualité de l’exploitation des systèmes d’assainissement
  • Limiter l’impact sur les milieux récepteurs
  • Optimiser le pilotage des systèmes d’assainissement

 

Approche et résultats attendus


  • Volet diagnostic de fonctionnement : Évaluation du fonctionnement de manière qualitative et quantitative (flux hydrauliques et fonctionnement des réseaux et des stations à l’aide des campagnes de mesures et du modèle hydraulique, impact des rejets sur les milieux récepteurs, présence de H2S)
  • Volet schéma directeur d’assainissement : Élaboration d’un programme pluriannuel d’investissement, sécurisation du fonctionnement des systèmes, lutte contre le H2S, adaptation et dimensionnement des systèmes d’assainissement
2021-01-14T13:52:00+01:00

Département de la Creuse

2017


Schéma Départemental d’Alimentation en Eau Potable


121 198 habitants – 258 communes
8 440 km de réseau
79 700 abonnés
500 captages

 

Contexte


L’élaboration du schéma départemental d’eau potable de la Creuse s’inscrit dans une volonté de mise en œuvre d’outils et de documents de stratégie et de programmation, incitée par les Agences de l’Eau, l’État et l’Europe. Cette étude apporte au maître d’ouvrage les éléments techniques, juridiques et financiers pour l’aider dans sa gestion de l’eau à l’échelle du département et le guider dans les actions prioritaires à mener sur l’ensemble de la Creuse.

 

Objectifs et description de la mission


L’étude s’est appuyée notamment sur le premier schéma départemental réalisé en 2005 et actualisé en 2010. La révision de 2017 avait pour but de réaliser un état des lieux de l’ensemble des collectivités compétentes en eau potable et d’avoir une vision à jour, actuelle et future, des services d’eau potable du département. Elle propose un plan d’actions opérationnel, concret, prenant en compte de nouvelles répartitions de la compétence AEP. En plus d’apporter des éléments d’anticipation pour le Département, cette étude doit également aider les collectivités au transfert des compétences Loi NOTRe, en procurant des données synthétiques, harmonisées et d’aide à la réflexion.

L’étude a été réalisée par phases découpées de la manière suivante :

  • État des lieux et diagnostic – Collecte et exploitation des données caractéristiques de l’AEP. Analyse thématique
  • Définition de scénarios, identification des priorités d’actions
  • Programme opérationnel d’actions sur 10 ans
  • Suivi des politiques publiques de l’eau
2021-01-14T12:30:37+01:00

Tours Métropole Val de Loire

2019


Étude de connaissance et de gestion patrimoniale des réseaux d’eau potable


302 986 habitants – 107 942 abonnés
Caractéristiques du service :
1 900 km de réseau
6 399 hydrants
19 514 accessoires hydrauliques
104 033 branchements
32 points de prélèvement
20 907 456 m³ de volume produit
43 sites de stockage – 110 960 m³ de stockage
36 réservoirs enterrés – 19 réservoirs sur tour

 

Contexte


La métropole exerce la compétence Eau Potable depuis le 1er janvier 2017. La gestion du service est actuellement effectuée en régie pour les 6 communes suivantes : La Membrolle-sur-Choisille, Saint-Cyr-sur-Loire, Tours, Saint-Avertin, Saint-Pierre-des-Corps et Saint-Genouph. Les 16 communes restantes sont exploitées en gestion déléguée par la société Véolia.

 

Objectifs


  • Améliorer la connaissance du réseau
  • Maintenir le bon rendement du réseau
  • Satisfaire les besoins actuels et futurs des abonnés en qualité et quantité
  • Assurer la sécurisation des approvisionnements
  • Préserver la ressource en eau potable en réduisant et maîtrisant les pertes en eau dans le réseau de distribution afin de maintenir un bon rendement de réseau
  • Programmer le renouvellement du réseau d’eau potable
    Dans cette optique, Altereo a proposé la mise en œuvre de son innovation à base d’intelligence d’artificielle, primée au Grand Prix National de l’Ingénierie, pour la prévision des risques de défaillance et l’optimisation du renouvellement (HpO®)
  • Permettre la réhabilitation et la gestion optimale des ouvrages
  • Satisfaire aux dispositions réglementaires
  • Définir les indicateurs de suivi de l’amélioration du fonctionnement
  • Programmer les investissements à réaliser sur le réseau et les différents ouvrages en définissant une politique de renouvellement

 

Description de la mission


  • Phase 1 : Pré-diagnostic
    Audit technique des ouvrages et équipements, analyse du réseau, analyse de la défense incendie, production, consommation, performances hydrauliques, établissement du bilan besoins-ressources, analyse de la qualité de l’eau distribuée, établissement du schéma de distribution d’eau potable, analyse des teneurs en CVM
  • Phase 2 : Modélisation des réseaux AEP
    Construction du modèle, formation modélisation, diagnostic du fonctionnement
  • Phase 3 : Campagne de mesures
    Plan de métrologie, sectorisation des réseaux, recherche de fuites
  • Phase 4 : Étude des aménagements et schéma directeur
    Étude des aménagements hydrauliques, étude en situation de crise, étude de sécurisation, rationalisation des conduites, choix d’un scénario, hiérarchisation et programmation des actions à mener, schéma directeur d’alimentation en eau potable, programme pluriannuel de travaux
  • Phase 5 : Gestion patrimoniale
    Audit des pratiques, outils, données et budgets actuels du renouvellement, évaluation des besoins de renouvellement et de financement à long-terme de la détermination d’un rythme optimal de renouvellement, optimisation du renouvellement à court-terme avec la solution HpO®
  • Phase 6 : Analyse financière
    Analyse rétrospective et analyse du prix de l’eau
2020-08-13T11:23:09+02:00

CD du Loiret

2016


Révision du schéma départemental d’Alimentation en Eau Potable


État des lieux
Analyse patrimoniale et perspectives d’évolution
Constitution d’une base de données SIG AEP départementale
Géolocalisation des réseaux d’eau potable

11 000 km de réseau

2017-03-24T08:56:44+01:00

CD de la Vienne

2014


Schéma départemental d’eau potable assainissement et milieux aquatiques


État des lieux et diagnostic
Définition et évaluation des scénarii
Établissement d’un programme d’actions hiérarchisé
Suivi et évaluation de l’efficience de la politique de l’eau

281 communes

2017-03-24T09:00:30+01:00

CD du Maine et Loire

2010


Schéma Directeur Départemental du secteur Nord Ouest de la Maine et Loire


Rencontre des 20 maîtres d’ouvrages et des services de l’état (DDT, ARS, …)
Bilan sur le fonctionnement actuel et les projets des collectivités
Étude quantitative et qualitative en situation actuelle et future
Propositions d’aménagements

171 communes
3 460 km de réseau

2017-03-24T09:08:43+01:00

CA de Caen la Mer

2008


Assistance à maîtrise d’ouvrage pour l’étude générale du système d’assainissement


Diagnostic Eaux Usées et Eaux Pluviales
Schéma directeur Eaux Usées et Eaux Pluviales
Zonages Eaux Usées

900 km de réseau

2017-03-24T09:11:12+01:00

CA du Bassin d’Aurillac

2013


Assistance à maîtrise d’ouvrage dans la mise aux normes du système d’assainissement de Souleyrie


Définition du programme d’actions global
Assistance pour le montage administratif, financier, technique et mise aux normes DERU
Assistance pour le suivi de l’étude diagnostic
Assistance pour le suivi des travaux sur la STEP et les réseaux
Assistance pour les procédures réglementaires

STEP 50 000 EH (boues activées)

2017-03-27T17:11:19+02:00

CA Grand Périgueux

2016


Diagnostic du système de collecte des eaux usées de Landry – Boulazac


Recueil et interprétation des données existantes
Mesures de volumes et flux de pollution
Localisation précise des anomalies de réseau
Propositions d’aménagements

99 km de réseau

2017-03-27T17:13:08+02:00

Flers Agglo

2016


Étude générale du système d’assainissement des eaux usées


Constitution d’un dossier de demande de renouvellement d’autorisation de rejet de la STEP du Landis

60 000 EH
214 km de réseau

2017-03-27T17:16:03+02:00

Bordeaux Métropole

2014


Élaboration d’une stratégie de gestion et d’évolution de l’alimentation en eau potable


Description et analyse du fonctionnement actuel du réseau AEP
Analyse rétrospective puis prospective
Amélioration et renforcement du système d’alimentation en eau potable

800 km de réseau
53 captages et forages
49 réservoirs

2017-03-27T17:17:18+02:00

CA du Niortais

2014


Modélisation des réseaux d’eau pluviale et schéma directeur de gestion de la ville de Niort


2 campagnes de mesures
Localisation des anomalies (ITV, test à la fumée)
Modélisation sous Mike Urban des réseaux
Proposition de travaux
Zonage d’assainissement pluvial
Enquête publique

250 km de réseau EP
70 km de réseau unitaire
44 suivis débitmétriques

2017-03-27T17:17:34+02:00

CA du Niortais

2016


Étude Diagnostic et Schéma Directeur d’Assainissement de Saint Hilaire la Palud


Diagnostic de l’état de fonctionnement du réseau
Détermination de l’impact des dysfonctionnements sur le milieu récepteur
Élaboration d’un programme pluriannuel d’investissement hiérarchisés

320 km de réseau

2017-03-28T08:13:27+02:00

Ussel

2016


Schéma directeur d’alimentation en eau potable


État des lieux
Sectorisation du réseau
Campagne de mesure
Établissement d’un plan d’actions

194 km de réseau

2017-03-28T08:14:18+02:00

Orthez

2015


Diagnostic et schéma directeur du système d’eau potable


État des lieux et diagnostic
Définition d’un programme hiérarchisé de travaux
Impact sur les moyens du service et sur le prix de l’eau

139 km de réseau

2017-03-28T08:14:44+02:00

Crac’h

2013


Évaluation environnementale du schéma directeur et du zonage eaux pluviales


Collecte et analyse des données  existantes
Analyse et impact environnemental des aménagements proposés dans le zonage

3 300 habitants

2017-03-28T08:15:23+02:00

Arpajon

2014


Schéma Directeur et zonage d’assainissement des eaux usées et des eaux pluviales de la région Arpageonnaise


Optimisation du fonctionnement des réseaux de 4 communes
Diminution de l’impact des eaux de ruissellement sur le milieu naturel
Réduction des risques d’inondation
Zonage assainissement EU & EP

76,31 km de réseau

2017-03-28T08:15:36+02:00

Dieupentale

2015 


Schéma de gestion des eaux pluviales 


Recensement et état des lieux
Analyse qualitative des écoulements
Proposition et programmation des aménagements
Dossier d’enquête publique

614 ha

2017-03-28T08:17:30+02:00

Saint-Etienne du Grés

2016


Schéma Directeur Eau Potable


État des lieux
Cartographie du réseau sous SIG
Analyse des ouvrages et diagnostic du réseau
Programme de travaux
Assistance à la mise en place d’un plan de sectorisation
Campagne de mesure

10 compteurs
13 vannes
1 réservoir + 1 station de pompage

2017-03-28T08:17:55+02:00

Roquebrussanne

2016


Schéma directeur et zonage d’assainissement


Campagne de mesure
Propositions d’aménagements
Mise à jour du zonage et proposition de travaux pour la desserte de nouveaux secteurs

STEP 2 500 EH (lit bactérien forte charge)
10 km de réseau
380 ANC

2017-03-28T08:21:48+02:00

Maripa Soula (Guyane)

2015


Schéma Directeur de l’Alimentation en Eau Potable 


Vérification des conditions de desserte des abonnés, et de la sécurisation des ouvrages de distribution
Proposition d’actions d’optimisation du fonctionnement du réseau
Établissement des plans SIG

51,6 km de réseau
619 objets géolocalisés

2020-08-03T13:56:25+02:00

Pully (Suisse)

2013


Assistance à la mise en œuvre du plan de sectorisation AEP


Modélisation du réseau
Planification de la sectorisation
Élaboration d’un plan d’action
Proposition d’interconnexion

 

Contexte


La Ville de Pully, souhaite réduire les pertes physiques sur son réseau d’eau de boisson, afin de :

  • Réaliser des économies sur ses achats d’eau auprès de la ville voisine de Lausanne (pas de production d’eau, uniquement des achats),
  • Renforcer l’optimisation de la gestion de son réseau et minimiser les gênes à l’usager (limitation du nombre de casse et des interruptions d’eau),
  • Renforcer la position environnementale du service avec une réduction des volumes prélevés dans le milieu naturel, une baisse de la consommation énergétique (les fuites, en accroissant le débit transité, contribuent à l’augmentation des pertes de charge et donc de la consommation d’énergie dans le réseau Daillettes) et de la consommation des produits nécessaire à la production d’eau.

 

Description du projet


Le rendement élevé du réseau (80%) et la densité des branchements (contexte urbain) imposent de mettre en place une approche minutieuse pour cerner plus finement la nature et la localisation des pertes résiduelles.

Les différentes étapes déployées sont les suivantes:

  • Planification de la sectorisation du réseau à l’aide de la modélisation hydraulique, mise en œuvre et assistance à la mise en place du diagnostic permanent
  • Élaboration d’un plan d’actions pour l’amélioration du rendement du réseau, observations du diagnostic permanent et campagnes de recherche des fuites
  • Définition d’une stratégie de gestion de la pression à l’aide d’un modèle hydraulique ; Mise en œuvre de la stratégie de gestion de pression
  • Élaboration d’un programme de maintien du rendement sur le moyen terme (3-5 ans) et de planification du renouvellement réseau (SIROCO)
2017-03-28T08:23:18+02:00

Bourges

2011


Actualisation du Zonage d’Assainissement Pluvial dans le cadre de la révision du PLU


État des lieux et diagnostic en situation actuelle et future
Modélisation de la situation actuelle et future
Zonage d’assainissement pluvial
Dossier de régularisation, dossier d’enquête publique

175 km de réseau

2017-03-28T08:24:40+02:00

Laval

2011


Étude hydraulique du bassin versant du centre ville


État des lieux
Campagne de mesures
Modélisation 1D-2D du centre ville XPSWMM
Analyse des risques
Proposition d’un plan d’actions

58 km de réseau
Bassin versant de 893 ha

2017-03-28T08:27:15+02:00

SM du Val d’Avre

2015


Assistance à Maîtrise d’Ouvrage pour les travaux de mise en place de périmètres de protection de captage, d’une station de pompage et de branchements


Modélisation du champ captant
Note technique
Dossier de consultation administrative
Dossiers d’enquête
Arrêté de DUP

4 forages de 3 000 m3/j chacun

2017-03-28T08:29:15+02:00

CC du Val de Noye

2016


Étude préalable à l’élaboration d’un Schéma Directeur de Gestion des Eaux Pluviales


Diagnostic du territoire
Identification des enjeux et objectifs généraux
Prézonage pluvial

359 km de réseau

2017-03-28T08:30:06+02:00

Craon

2012


Étude diagnostic du réseau d’eaux usées et Schéma directeur Assainissement


État des lieux
Création des plans des réseaux
Campagnes de mesures nappe haute et nappe basse
Investigations complémentaires
Programme de travaux

44 km de réseau

2017-03-28T08:30:55+02:00

Ognéville

2014


Maîtrise d’Œuvre pour l’assainissement communal


Dossier d’incidence et dossier administratif pour les travaux de création de réseaux et ouvrages associés

0,5 km de réseau
STEP 125 EH (filtre planté de roseau)

2017-03-28T08:31:59+02:00

Redange

2015


Diagnostic eau potable


Inventaire du patrimoine
Évaluation du fonctionnement hydraulique du réseau (campagne de mesure et modélisation)
Optimisation de son fonctionnement
Identification des risques de pollutions accidentelles
Analyse de la gestion du service

9,5 km de réseau
460 objets répertoriés en SIG

Objectifs Developpement Durable ONU Etude et Planif

Consulter les offres d’emploi Altereo