Votre projet, parlons-en

Contactez un expert Altereo

Projet d'étude, d'urbanisme ou d'informatique Opération de communication ou événementiel Recherche de partenariat, relation presse N'hésitez-pas, contactez-nous.




Voir directement nos implantations et coordonnées
Loading...
Accueil>Eau>Plans de gestion de la sécurité sanitaire des eaux
Plans de gestion de la sécurité sanitaire des eaux 2020-10-21T16:44:39+02:00
Garantissez la sécurité sanitaire des eaux

Recensez les dangers potentiels et les risques associés

Dotez-vous d’un plan de gestion de la sécurité sanitaire des eaux

Rassurez vos abonnés et favorisez la consommation au robinet

Pictogrammes Altereo PGSSE LD
Notre accompagnement

Recensement des événements dangereux
Évaluation et classement des risques associés
Détermination des mesures de maîtrise des risques

Élaboration du plan d’amélioration/mise à niveau
Outils de pérennisation du PGSSE et de transfert de connaissances
Accompagnement dans la mise en oeuvre opérationnelle du PGSSE

Notre différenciation

Pluralité des compétences exercées : hydraulique, process, gestion des services publics

Maîtrise technique et réglementaire relative à l’élaboration et suivi d’un PGSSE

Membre actif du groupe ASTEE (2018) en charge d’une réflexion sur l’harmonisation des méthodes PGSSE au niveau français par anticipation de l’entrée en vigueur de la Directive Européenne Eau Potable révisée

Altereo-partenaire-ASTEE

Références dont nous sommes fiers

2021-01-14T15:20:10+01:00

SIAEP des Terres Blanches

2019


Diagnostic et Schéma Directeur d’alimentation en Eau Potable et PGSSE


7 500 habitants – 22 communes – 4 200 abonnés
5 unités de production (désinfection uniquement)
13 stations de reprises et/ou surpresseurs
5 200 m³ de stockage (16 réservoirs dont 3 sur tour)
617 km de réseau hors branchement

 

Contexte


Le SIAEP des Terres Blanches a été créé au 1er janvier 2016 par la fusion de 3 Syndicats : SIAEP de Mareuil-sur-Belle, SIAEP de Verteillac-La Tour Blanche et SIAEP de la Vallée de la Lizonne. Il est situé au nord-ouest du département de la Dordogne. La gestion du service d’eau sur les 3 ex-Unités de Gestion de l’Eau (UGE) constituant le SIAEP des Terres Blanches implique une uniformisation des outils de travail et de la connaissance des infrastructures de l’eau. Ainsi, le SIAEP a souhaité la réalisation d’un diagnostic des ouvrages d’eau ainsi qu’un Schéma Directeur qui permettra d’anticiper les investissements pour les 10 prochaines années au travers d’un plan pluriannuel de travaux et d’actions.

 

Objectifs


L’objectif de cette étude est de connaître au mieux le fonctionnement actuel des infrastructures du Syndicat et leurs faiblesses (capitalisation des plans et données sous SIG, rendements et indices de fuite pour l’eau potable, capacité des infrastructures face aux besoins de pointe, projections en situation future, risque CVM…), d’apprécier la qualité du service aux abonnés et de préciser les besoins en termes de fiabilisation ou réhabilitation des équipements comme d’extension ou renforcement pour pouvoir répondre aux besoins futurs.
Cette étude doit in fine apporter au SIAEP des Terres Blanches les données techniques et financières pour l’aider à prioriser les aménagements à réaliser, en vue d’optimiser son fonctionnement dans l’état actuel et en prenant en compte les évolutions liées aux développements urbanistiques, et ainsi tendre vers une gestion optimisée de ses compétences.
Cette étude a également pour objet la réalisation d’un Plan de Gestion et de Sécurité Sanitaire des Eaux (PGSSE), qui doit permettre, à travers la description technique et organisationnelle du service ainsi que l’analyse et la hiérarchisation de l’ensemble des risques de sécurité sanitaire associés au service, de décrire les actions à mettre en œuvre et l’organisation à mettre en place pour réduire les risques identifiés.

 

Description de la mission


L’étude s’étend à l’ensemble des équipements assurant d’une part la mobilisation, le transfert et le traitement des ressources et d’autre part l’alimentation en eau de l’ensemble des usagers. Elle comprend les phases suivantes :

  • Phase 1 : Diagnostic

Il consiste à recueillir l’ensemble des données relatives au service d’eau potable, à vérifier les plans du réseau, à réaliser le géo référencement des accessoires de réseau et à étudier l’évolution prévisible des besoins.

En outre le diagnostic (patrimonial, qualitatif, quantitatif événementiel, organisationnel, etc..) de l’état actuel de la sécurité sanitaire de l’eau potable sur chaque secteur de production et de distribution (UDI) est réalisé. Il comprend une étude des dangers et une étude de vulnérabilité (le cas échéant).

  • Phase 2 : Fonctionnement du réseau

             – Modélisation du réseau

Elle comprend l’établissement d’un modèle mathématique de simulation du système d’alimentation en eau.

            – Campagne de mesure

Elle consiste à réaliser une campagne de mesure de débits et de pression sur les équipements hydrauliques permettant le calage du modèle de simulation et la programmation de la recherche des fuites.

            – Diagnostic général du réseau

Il porte sur l’analyse du fonctionnement actuel et futur du réseau, de la sécurité et de la fiabilité du système.

            – Définition des zones desservies par le réseau de distribution

Sur la base du diagnostic établi et de l’analyse du fonctionnement du réseau, il est constitué un zonage de desserte en eau potable du territoire syndical.

  • Phase 3 : Plan d’action et schéma directeur

Le plan d’actions comprend les mesures de maîtrise des risques identifiés pour observer une meilleure sécurité sanitaire au quotidien et de gestion des crises ainsi que pour la réduction des pertes d’eau du réseau de distribution d’eau potable.

Il consiste à proposer les actions à engager pour répondre aux objectifs sous forme d’un programme hiérarchisé avec une estimation des coûts pour chaque opération et des indicateurs pour assurer le suivi des actions mises en place.
Le schéma directeur associe enfin un calendrier de mise en œuvre de ces actions.

2021-01-14T16:05:17+01:00

Le Havre Seine Métropole

2020


Plan de gestion de la sécurité sanitaire des eaux destinées à la consommation humaine (PGSSE) – Unité de gestion DURECU


25 000 habitants – 3 communes – 8 100 abonnés
1 station de traitement
7 ouvrages de stockage pour une capacité totale de stockage de 5 250 m³
Plus de 150 km de réseau hors branchement

 

Contexte


La zone d’élaboration du PGSSE concerne l’unité de gestion de Durécu. Cette unité de gestion comprend :

  • 1 zone de captage constituée d’une source et d’un forage. Elle autorise un débit maximal d’exploitation de 6 200 m³/j avec des débits horaires de 133 m³/h pour la source et 180 m³/h pour le forage
  • Le forage et la source Martin-Durécu délivrent une eau de qualité moyenne (contamination bactériologique, épisodes de turbidité et une contamination ponctuelle de produits phytosanitaires) pour un débit moyen exploité de 4 100 m³/j. Cette ressource dessert les communes de Gonfreville l’Orcher, Harfleur et une partie de la ville de Montivilliers

 

Objectifs


  • Identifier les dangers pour le système d’alimentation en d’eau potable et caractériser le risque associé
  • Préciser pour les risques  identifiés : la nature du risque, son niveau de gravité et les propositions de maitrise, ainsi que les conditions de suivi de la maitrise de ces risques
  • Expliciter les domaines pour lesquels il convient de mener des investigations complémentaires pour identifier les dangers et les risques. La nature des investigations complémentaires doit être précisée

Le plan de gestion arrêté à l’issue de la présente étude devra permettre d’atteindre un niveau de maîtrise conforme aux dispositions législatives et réglementaires et d’assurer en permanence la distribution d’une eau de bonne qualité.

 

Description de la mission


La mission se déroule de la manière suivante :

  • Phase 1 : Description du système de distribution d’eau
    Moyens humains et organisationnels, protection de la ressource en eau (eau brute), état des ouvrages de production-stockage, filière de traitement, réseau de distribution, sécurisation des ouvrages de production et distribution, surveillance et fichier sanitaire, gestion des situations inhabituelles ou exceptionnelles
  • Phase 2 : Évaluation des risques sanitaires
    Recensement des dangers, identification des évènements dangereux, évaluation des risques associés, détermination des mesures de maîtrise des risques
  • Phase 3 : Propositions d’amélioration – PGSSE
    Définition des actions de maîtrise des risques et modalités de suivi, élaboration d’outils d’aide à la gestion du risque, vérification de l’efficacité du PGSSE
2020-03-05T12:22:02+01:00

Orléans Métropole

2019


Etat patrimonial et élaboration du Schéma Directeur Eau Potable


Élaboration du PGSSE, du schéma directeur et du schéma intercommunal de Défense Extérieur Contre l’Incendie

1 500 km de réseau
82 300 compteurs d’abonnés
30 captages
20 installations de traitement d’eau
6 réservoirs au sol ou semi-enterrés
32 réservoirs sur tour

2020-03-05T15:21:06+01:00

Commune de Gramat

2019


Plan de Gestion de la Sécurité Sanitaire des Eaux


1 unité de production (station de traitement physico-chimique)
2 766 m³ de stockage d’eau traitée (4 réservoirs et 2 bâches de reprise)
102,5 km de réseau

2020-03-05T15:54:23+01:00

SERTAD

2015


Audit patrimonial et schéma directeur eau potable avec volet sécurité sanitaire


Etat des lieux, analyse de la situation, aménagement et schéma directeur, logiciel de modélisation et formation du personnel

980 km de réseau
29 réservoirs

Objectifs Developpement Durable ONU PGSSE

Consulter les offres d’emploi Altereo