Votre projet, parlons-en

Contactez un expert Altereo

Projet d'étude, d'urbanisme ou d'informatique Opération de communication ou événementiel Recherche de partenariat, relation presse N'hésitez-pas, contactez-nous.




Voir directement nos implantations et coordonnées

Retour à la liste des références Cap Excellence

Cap Excellence 2021-01-15T14:32:34+01:00

Description

2020


Élaboration du plan paysage de Cap Excellence


 

Contexte


La Communauté d’Agglomération Cap Excellence regroupe depuis 2008 les communes de Pointe-à-Pitre, Les Abymes et Baie-Mahault (depuis 2013), à la jonction des îles de Basse-Terre et de Grande-terre et autour de la Rivière Salée. Elle compte 101 163 habitants et présente des dynamiques et des paysages très variées.

Dans un contexte social, climatique et environnemental tendu, Cap Excellence a choisi de placer le paysager, dans une vision systémique, au cœur de son projet de territoire en tant qu’outil de valorisation durable.

 

Objectifs


Développer une économie durable dans un contexte social, climatique et environnemental tendu : Valoriser le paysage comme outil de développement local.

Identifier et anticiper les processus évolutifs des paysages, notamment en matière de choix d’aménagement et de politique de gestion : Sensibiliser les élus en matière de politique paysagère et les encourager à mettre en place des démarches ; mutualiser et développer des outils d’observation, de veille et d’anticipation pour pallier aux mutations paysagères.

Proposer une gestion des paysages du quotidien – patrimoine bâti et naturel – qui garantisse à tous un cadre de vie de qualité : Prendre en compte le paysage quotidien, le paysage vu et vécu et favoriser son appropriation par les habitants et l’ensemble des acteurs ; mettre en valeur les milieux naturels et agricoles ainsi que les sites patrimoniaux présents sur le territoire.

Protéger et valoriser les paysages ruraux et agricoles : Préserver le caractère rural du territoire et son aspect patrimonial, accorder un regard d’exigence sur les réservoirs de la biodiversité et les sites remarquables.

Valoriser et sauvegarder les paysages et espaces remarquables végétalisés, notamment au regard de la biodiversité qu’ils abritent : Garantir et préserver la nature en ville, y compris dans les interfaces péri-urbains et les secteurs d’activité.

Intégrer la dimension paysagère dans les démarches de planification et les projets structurants d’aménagement (zones d’activités, infrastructures, … par exemple, la PVB (promenade verte et bleue) devrait créer la connexion entre les espaces urbains et péri-urbains.