Votre projet, parlons-en

Contactez un expert Altereo

Projet d'étude, d'urbanisme ou d'informatique Opération de communication ou événementiel Recherche de partenariat, relation presse N'hésitez-pas, contactez-nous.




Voir directement nos implantations et coordonnées
Accueil>Références
Références 2020-07-09T17:55:33+02:00
2021-01-15T14:32:34+01:00

Cap Excellence

2020


Élaboration du plan paysage de Cap Excellence


 

Contexte


La Communauté d’Agglomération Cap Excellence regroupe depuis 2008 les communes de Pointe-à-Pitre, Les Abymes et Baie-Mahault (depuis 2013), à la jonction des îles de Basse-Terre et de Grande-terre et autour de la Rivière Salée. Elle compte 101 163 habitants et présente des dynamiques et des paysages très variées.

Dans un contexte social, climatique et environnemental tendu, Cap Excellence a choisi de placer le paysager, dans une vision systémique, au cœur de son projet de territoire en tant qu’outil de valorisation durable.

 

Objectifs


Développer une économie durable dans un contexte social, climatique et environnemental tendu : Valoriser le paysage comme outil de développement local.

Identifier et anticiper les processus évolutifs des paysages, notamment en matière de choix d’aménagement et de politique de gestion : Sensibiliser les élus en matière de politique paysagère et les encourager à mettre en place des démarches ; mutualiser et développer des outils d’observation, de veille et d’anticipation pour pallier aux mutations paysagères.

Proposer une gestion des paysages du quotidien – patrimoine bâti et naturel – qui garantisse à tous un cadre de vie de qualité : Prendre en compte le paysage quotidien, le paysage vu et vécu et favoriser son appropriation par les habitants et l’ensemble des acteurs ; mettre en valeur les milieux naturels et agricoles ainsi que les sites patrimoniaux présents sur le territoire.

Protéger et valoriser les paysages ruraux et agricoles : Préserver le caractère rural du territoire et son aspect patrimonial, accorder un regard d’exigence sur les réservoirs de la biodiversité et les sites remarquables.

Valoriser et sauvegarder les paysages et espaces remarquables végétalisés, notamment au regard de la biodiversité qu’ils abritent : Garantir et préserver la nature en ville, y compris dans les interfaces péri-urbains et les secteurs d’activité.

Intégrer la dimension paysagère dans les démarches de planification et les projets structurants d’aménagement (zones d’activités, infrastructures, … par exemple, la PVB (promenade verte et bleue) devrait créer la connexion entre les espaces urbains et péri-urbains.

2021-01-15T14:33:31+01:00

Eaux de Vienne (SIVEER)

2020


Études de diagnostic des systèmes d’assainissement
Communes de Nouaillé-Maupertuis et Roches-Prémarie-Andillé


Nouaillé-Maupertuis : 2 700 habitants
Roches-Préamarie-Andillé : 2 000 habitants

 

Contexte


Le Syndicat Eau de Vienne – SIVVER a souhaité réaliser l’étude diagnostic du fonctionnement de ses systèmes d’assainissement afin d’élaborer un Schéma Directeur d’Assainissement. Les communes concernées par cette étude sont :

Nouaillé-Maupertuis : 1 station de traitement de 3 000 EH, 11 postes de refoulement, 27,4 km de réseau (22,4 km en séparatif et 5 km en refoulement)

Roches-Prémarie-Andillé : 3 stations de traitement (3 600 EH, 200 EH et 150 EH), 3 postes de refoulement, 20,9 km de réseau (17,4 km en séparatif,  1,1 km en unitaire et 2,4 km en refoulement)

Objectifs


Les objectifs de l’étude sont les suivants :

  • Le diagnostic du fonctionnement des réseaux d’eaux usées et des stations de traitement des eaux usées
  • Le Schéma Directeur d’Assainissement visant à réduire les dysfonctionnements, les rejets de pollution et les surcoûts d’exploitation qui en découlent, à respecter la réglementation en vigueur et à contribuer aux objectifs du SDAGE Loire-Bretagne

 

Approche et résultats


  • Volet diagnostic de fonctionnement : Évaluer le fonctionnement de manière qualitative et quantitative (flux hydrauliques, quantités d’eaux usées non collectées, état et fonctionnement des réseaux et des ouvrages, impacts des rejets sur le milieu récepteur …)
  • Volet Schéma Directeur d’Assainissement : Élaborer un programme pluriannuel d’investissements, sécuriser le fonctionnement des systèmes, mettre en œuvre ou finaliser l’autosurveillance, adapter et dimensionner les systèmes d’assainissement
2021-01-15T14:34:12+01:00

Eaux de Vienne (SIVEER)

2020


Études de diagnostic des systèmes d’assainissement
Communes de Mirebeau et Vaux-sur-Vienne


Mirebeau : 2 200 habitants
Vaux-sur-Vienne : 550 habitants

 

Contexte


Le Syndicat Eau de Vienne – SIVVER a souhaité réaliser l’étude diagnostic du fonctionnement de ses systèmes d’assainissement afin d’élaborer un Schéma Directeur d’Assainissement. Les communes concernées par cette étude sont :

Mirebeau : 1 station de traitement de 15 000 EH, 5 postes de refoulement, 3 déversoirs d’orage, 28 km de réseau (17 km en séparatif, 10 km en unitaire, et 1 km en refoulement)

Vaux-sur-Vienne : 1 station de traitement de 850 EH, 1 poste de refoulement, 1 déversoir d’orage, 6,6 km de réseau (4,7 km en séparatif, 1,4 km en unitaire et 0,5 km refoulement)

 

Objectifs


Les objectifs de l’étude sont les suivants :

  • Le diagnostic du fonctionnement des réseaux d’eaux usées et des stations de traitement des eaux usées
  • Le Schéma Directeur d’Assainissement visant à réduire les dysfonctionnements, les rejets de pollution et les surcoûts d’exploitation qui en découlent, à respecter la réglementation en vigueur et à contribuer aux objectifs du SDAGE Loire-Bretagne

 

Approche et résultats


  • Volet diagnostic de fonctionnement : Évaluer le fonctionnement de manière qualitative et quantitative (flux hydrauliques, quantités d’eaux usées non collectées, état et fonctionnement des réseaux et des ouvrages, impacts des rejets sur le milieu récepteur …)
  • Volet Schéma Directeur d’Assainissement : Élaborer un programme pluriannuel d’investissements, sécuriser le fonctionnement des systèmes, mettre en œuvre ou finaliser l’autosurveillance, adapter et dimensionner les systèmes d’assainissement

 

2021-02-09T11:39:19+01:00

Communauté de Communes des Sablons

2018


Révision du Schéma de Cohérence Territoriale


35 593 habitants
21 communes

 

Contexte


Les 21 communes s’inscrivent dans un territoire à dominante rurale, marqué par des paysages agricoles. Situé au sud du département de l’Oise, à proximité immédiate de la région Ile-de-France, à équidistance des aéroports de Roissy Charles-de-Gaulle et de Beauvais, le territoire des Sablons bénéficie d’un positionnement stratégique.

 

Objectifs


  • La création d’emplois : il y a une demande forte à l’échelle du département en termes d’activités, notamment logistiques. Or, le SCoT en vigueur limite fortement les possibilités d’extensions
  • La mise à jour administrative et réglementaire : depuis l’approbation du SCoT, trois communes nouvelles ont été créées, le PLH est en cours d’élaboration, et une mise en conformité du document avec la loi ALUR  doit être réalisée

 

Approche et résultats


L’objectif de rendre le SCoT conforme au projet porté sur le territoire a été atteint. L’approche mise en œuvre vise à :

  • Répondre aux enjeux de développement économique du territoire
  • Améliorer la prise en compte du patrimoine naturel et paysager (atlas)

 

Outils de concertation


Des outils de concertation ont été développés en coopération avec les élus pour assurer la mise à jour des données du SCoT dans le cadre de sa révision. Parmi les outils employés figurent des questionnaires thématiques.

Les objectifs sont de :

  • Recueillir des informations précises et actuelles du territoire
  • Étudier la situation par commune et sur l’ensemble du territoire
  • Analyser les évolutions depuis 2014, date d’approbation du SCoT en vigueur

L’approche et les résultats sont :

  • Plusieurs questionnaires envoyés aux élus
  • Différentes thématiques traitées (développement économique, équipements, transport et mobilité, préservation des espaces agricoles, naturels et paysagers, etc.)
  • Implication des élus communaux
  • Des données actualisées transmises par les élus de chaque commune, qui ont pu être intégrées au rapport de présentation du SCoT
2021-01-14T14:05:59+01:00

Communauté d’Agglomération du Grand Cognac

2020


Étude diagnostic du système d’assainissement de Jarnac


6 000 habitants
Communes : Jarnac, Bourg-Charente, Foussignac, Mainxe-Gondeville, Les Métairies
Systèmes d’assainissement :
1 station d’épuration de 9 000 EH
2 860 abonnés
52 km de réseau gravitaire
7,5 km de réseau sous vide
9,2 km de réseau de refoulement
25 postes de refoulement

 

Contexte


La Communauté d’Agglomération du Grand Cognac, qui exerce la compétence assainissement depuis 2017, souhaite réduire les entrées d’eaux claires sur les réseaux du système d’assainissement de Jarnac et assurer la pérennité du service assainissement sur le secteur et assurer le développement urbain futur.

 

Objectifs


Les objectifs de l’étude sont les suivants :

  • Réduire les entrées d’eaux claires dans les réseaux de collecte qui saturent la station d’épuration en hiver et par temps de pluie
  • Limiter les mises en charge et débordements vers le milieu naturel
  • Améliorer la connaissance du patrimoine et son géoréférencement
  • Optimiser le pilotage du système d’assainissement et assurer sa conformité, et évaluer les débits de référence temps sec et temps de pluie

 

Approche de l’étude


  • Volet diagnostic : Évaluation du fonctionnement de manière quantitative (mesures de débits), diagnostic des postes de refoulement (risque H2S), localisation des dysfonctionnements et mise à jour du SIG
  • Volet schéma directeur : Élaboration d’un programme pluriannuel d’investissement visant à réhabiliter les collecteurs les plus vétustes et améliorer la collecte des eaux usées, tendre vers une démarche de diagnostic permanent bien que non obligatoire

 

Description de la mission


La mission comprend alors 5 phases :

  • Phase 1 : Recueil et exploitation des données avec l’analyse du fonctionnement actuel des infrastructures via les historiques de télégestion, l’appréhension des enjeux, la reconnaissance de terrain et visite des postes de refoulement, le contrôle de la conformité du système, le géoréférencement des regards et ouvrages
  • Phase 2 : Campagnes de mesures en période de nappe basse et de nappe haute, d’une durée de 2 mois portant sur 25 points de mesures, sectorisations nocturnes et exploitation des enregistrements
  • Phase 3 : Recensement et mise à jour des conventions et des arrêtés d’autorisation de déversement
  • Phase 4 : Localisation et identification des anomalies avec 8 000 ml d’inspections télévisées avec hydrocurage préalable, 6 500 ml de tests à la fumée et 140 contrôles de branchements
  • Phase 5 : Élaboration d’un programme de travaux hiérarchisé : Établissement du schéma directeur d’assainissement avec propositions d’aménagements de réhabilitation ou d’extension du réseau, l’analyse critique de chaque scénario et définition d’un programme de travaux chiffré et hiérarchisé
2021-01-14T14:06:29+01:00

SIE Rhône Aygues Ouveze

2017


Étude préalable au transfert de la compétence assainissement


68 525 habitants – 34 476 abonnés
Linéaire du réseau : 1 224 km
Production : 5 895 371 m³
Consommation : 4 121 537 m³
Rendement : 78,6 %

 

Contexte


Le syndicat RAO (Rhône Aygues Ouvèze) est un syndicat assurant la production, l’alimentation et la distribution de l’eau potable sur 37 communes du Haut Vaucluse (84) et du sud de la Drôme (26).
Le territoire du syndicat RAO est situé sur le périmètre de 6 EPCI-FP. Il s’agit de 5 Communautés de Communes et d’une Communauté d’Agglomération.
La loi NOTRe apporte des changements majeurs dans la gestion des services publics d’eau potable et d’assainissement. À compter du 1er janvier 2020, elle prévoit le transfert obligatoire des compétences eau potable et assainissement aux EPCI-FP. Il est important de relever que la compétence assainissement comprend l’assainissement collectif, l’ANC et la gestion des eaux pluviales.
Un dispositif a toutefois été prévu pour les grands syndicats qui organisent d’ores et déjà ces services sur un périmètre appartenant à au moins trois EPCI-FP, ce qui est le cas du syndicat RAO pour l’eau potable.

 

Objectifs


L’étude préalable au transfert de la compétence assainissement devait constituer une aide à la décision et fournir aux élus du territoire l’information la plus complète possible pour être en mesure d’entériner ou non, le transfert de cette compétence au syndicat RAO. Elle a dû être menée sans négliger une solution qui pouvait être efficace pour le territoire syndical.
Cette étude avait pour objet de définir les modalités et les conséquences financières, techniques et juridiques d’un transfert de la compétence assainissement au syndicat RAO.

 

Approche et résultats attendus


La tranche ferme de l’étude, relative aux caractéristiques et contenu de l’étude, devait permettre :

  • D’apporter des réponses administratives, financières et juridiques sur la pertinence de ce transfert
  • De caractériser les services existants
  • De définir la qualité de service attendue pour tous les services
  • D’évaluer la qualité actuelle des services au regard du service type attendu
  • De définir pour chaque service existant, les améliorations et les aménagements à réaliser
  • De proposer des modes de gestion et évaluer des scénarios

La tranche conditionnelle n° 1 : Accompagner les structures gestionnaires et le maître d’ouvrage :

  • Dans la mise en œuvre effective de la compétence
  • Dans leur campagne de communication auprès des usagers, des communes et des autres intercommunalités

La tranche conditionnelle n° 2, relative à l’extension de l’étude à la gestion des eaux pluviales, devait permettre :

  • De caractériser les services existants
  • De définir la qualité de service attendue pour tous les services
  • D’évaluer la qualité actuelle des services au regard du service type attendu
  • De définir, pour chaque service existant, les améliorations et les aménagements à réaliser
  • De proposer des modes de gestion et évaluer des scénarios
2021-01-14T14:07:32+01:00

Communauté de Communes Retz-en-Valois

2017


Concertation dans le cadre de l’élaboration du Plan Local d’Urbanisme intercommunal


30 077 habitants
54 communes

 

Contexte


Dans le cadre de l’élaboration de son PLUi rassemblant 54 communes, la Communauté de Communes Retz en Valois a bénéficié d’un plan global de concertation impliquant acteurs locaux, élus communautaires et intercommunautaires. Cette démarche a inclus :

  • une exposition évolutive et itinérante
  • une série d’articles publiés dans la presse locale
  • des ateliers de concertation avec les habitants
  • des ateliers thématiques avec les acteurs locaux et élus
  • des notes de synthèse à destination des élus

 

Objectifs


  • Impliquer les acteurs publics et privés dans une démarche collaborative
  • Contribuer au projet de PLUi (enjeux et traduction réglementaire)

 

Zoom sur les ateliers thématiques


Mise en place de 8 ateliers thématiques « enjeux approfondis » : activités économiques, santé, chemins agricoles, stationnement, risques, patrimoine architectural et paysager, etc…

  • Ces ateliers réunissent acteurs locaux (office du tourisme, chambre d’agriculture, CAUE, CCI par exemple) et élus
  • Des ateliers interactifs basés sur une carte animée évoluant au fur et à mesure des échanges
  • Une présentation des outils mis à disposition du PLUi pour répondre aux différentes problématiques soulevées

Réalisation de fiches synthétiques à l’issue de l’ensemble des ateliers

Pour chacune des thématiques, nous avons précisé :

  • Les enjeux d’échelle intercommunaux
  • Les attentes exprimées par les participants (nécessité d’encadrer le développement de zones industrielles pour l’économie, d’assurer un cadre de vie propice à l’installation de nouveaux praticiens pour la santé par exemple)
  • Les moyens de prise en compte au sein du PLUi

 

Réunions publiques


Ces réunions se sont tenues à chaque étape clé de l’élaboration du PLUi. Une réunion par secteur était systématiquement prévue afin de venir au plus près des habitants.

  • Un système de vote/réaction en direct via téléphone a également été proposé
2021-01-14T14:09:05+01:00

Communauté de Communes Retz-en-Valois

2017


OAP thématique « Déplacements »


30 077 habitants
54 communes

 

Contexte


Situées au sud-ouest de l’Aisne, à proximité immédiate de la région Ile-de-France, et en particulier du pôle Roissy-Charles de Gaulle, les 54 communes de la CCRV (Communauté de Communes Retz-en-Valois) profitent d’une situation stratégique. L’OAP thématique « Déplacements » intervient dans le cadre de l’élaboration du PLUi afin de donner un cadre et de croiser les différentes volontés et projets de mobilité.

 

Objectif


Mettre en avant les orientations du territoire concernant les transports collectifs, les modes doux, les alternatives à l’usage individuel de la voiture et le stationnement, répondant à différents motifs de déplacements. La création de voies, les itinéraires de loisirs et les espaces publics constituent des objectifs de développement et de valorisation au sein de l’OAP.

 

Approche et résultats


La question des mobilités est à traiter en termes de qualité, de diversité, de sécurité et de confort. Les déplacements soulèvent également de multiples enjeux en termes : d’accessibilité territoriale, d’environnement, d’équité sociale, d’attractivité économique, de cadre de vie, etc…

Pour le territoire de la CCRV, plusieurs thématiques de travail ont été traitées dans cette OAP thématique, telles que :

  • la limitation du tonnage sur certains axes
  • la valorisation des entrées de ville d’échelle intercommunale
  • la hiérarchisation des chemins ruraux
  • la création d’un barreau ferroviaire afin de renforcer les connexions avec l’Ile-de-France, notamment vers Roissy
  • le classement des entrées de bourg et croisements problématiques par type d’intervention à mener
2021-01-14T14:10:13+01:00

Communauté de Communes Brioude Sud Auvergne

2017


Élaboration du Plan Local d’Urbanisme intercommunal


16 923 habitants
27 communes

 

Contexte


La Communauté de Communes se situe dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, au nord-ouest du département de la Haute-Loire. Elle est limitrophe des départements du Cantal et du Puy-de-Dôme.

 

Objectifs


La mission consiste à élaborer le PLUi de la Communauté de Communes de Brioude Sud Auvergne conformément aux articles L151.2 et suivant du Code de l’urbanisme :

  • Un rapport de présentation
  • Un Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD)
  • Des orientations d’Aménagement et de Programmation (OAP)
  • Le règlement et les documents graphiques
  • Les annexes

 

Description de la mission


La mission se décompose en six phases non figées chronologiquement :

Phase 1 : Élaboration du diagnostic territorial, définition des enjeux et besoins, analyses thématiques (y compris étude agricole et foncière), état initial de l’environnement, rapport de présentation

Phase 2 : Élaboration du Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD)

Phase 3 : Élaboration des Orientations d’Aménagement et de Programmation (OAP)

Phase 4 : Élaboration des plans de zonages et rédaction du règlement (sous forme écrite et de documents graphiques) ; Élaboration de plans de secteurs en cas de besoin sur demande du maître d’ouvrage

Phase 5 : Réalisation de l’évaluation environnementale ; Rédaction du rapport de présentation et justification des choix retenus ; Rédaction et présentation des dossiers pour les commissions spécifiques

Phase 6 : Arrêt du projet, enquête publique et approbation du PLUi :

  • Rédaction finale et mise en forme du rapport de présentation avec intégration de l’évaluation environnementale
  • Rédaction du dossier d’arrêt et mise à l’enquête publique
  • Modification éventuelle au dossier arrêté
  • Toutes les missions nécessaires à l’approbation définitive du document
2021-01-14T14:12:04+01:00

Commune de Beaupréau-en-Mauges

2017


Schéma Directeur d’Assainissement


22 735 habitants – 10 communes déléguées – 4 ZNIEFF
Réseau de collecte :
141 km de réseaux gravitaires dont 128 km de réseaux séparatifs
13 km de réseaux unitaires
10 km de réseaux en refoulement
32 postes de refoulement
10 stations d’épuration

 

Contexte


La commune nouvelle de Beaupréau-en-Mauges est principalement située sur le bassin versant de l’Evre.
L’étude avait pour objectif la réalisation d’un diagnostic du fonctionnement des réseaux d’assainissement collectif de la commune nouvelle de Beaupréau-en-Mauges, afin d’aboutir à un schéma directeur d’assainissement des eaux usées, véritable outil de programmation et d’aide à la décision.

 

Objectifs


  • Dresser un inventaire exhaustif du patrimoine d’assainissement, ainsi que l’élaboration de plan informatisé de l’ensemble des réseaux
  • Réaliser un diagnostic de l’état de fonctionnement des réseaux d’assainissement et des stations d’épuration
  • Préciser l’impact sur les milieux récepteurs
  • Prévoir l’évolution des structures d’assainissement
  • Élaborer un programme pluriannuel cohérent d’investissement hiérarchisé

Les objectifs généraux de l’étude ont donc été une description exhaustive des réseaux, la réalisation d’une liste des dysfonctionnements, la compréhension des dysfonctionnements du réseau et l’établissement d’un programme pluriannuel de travaux.

 

Description de la mission


L’étude diagnostic du système d’assainissement collectif s’est découpée en 5 phases :

  • État des lieux et pré diagnostic
  • Campagnes de mesures
  • Investigations complémentaires
  • Schéma directeur eaux usées
  • Mise à jour des zonages d’assainissement
2021-01-14T14:13:10+01:00

SEMOP Chartres Métropole Eau

2017


Assistance technique pour la gestion patrimoniale des réseaux d’eau potable avec mise en œuvre de SIROCO® puis HpO®


127 000 habitants
808 km de réseau
Étude décomposée sur 10 ans

 

Contexte


La SEMOP (société d’économie mixte à opération unique) Cm Eau a été créée pour une durée 10 ans dans le but de gérer l’alimentation en eau potable de la métropole de Chartres. La SEMOP est constituée de la société Aqualter et de la collectivité Chartres Métropole. Altereo apporte une assistance technique sur les 10 années pour la structuration, la montée en charge et la mise en œuvre de méthodes et outils avancés de gestion patrimoniale des réseaux.

 

Objectifs


La SEMOP souhaite améliorer les performances de ses réseaux et notamment :

  • Structurer et organiser l’exploitation de ses réseaux AEP et de ses outils
  • Capitaliser ses données dans un SIG métier adapté : KIS fourni par Altereo à travers un contrat parallèle
  • Se doter d’une approche innovante pour établir un programme ciblé et optimisé du renouvellement des réseaux à court terme
  • Optimiser la stratégie de renouvellement des branchements
  • Se doter d’une étude prospective et financière à long terme

 

Description de la mission


La mission est décomposée par phase et se déroule sur une période de dix ans.

Les deux premières années ont été consacrées à la consolidation des données patrimoniales. Si le cœur historique de Chartres Métropole (10 communes d’origine) est bien renseigné, les communes périphériques ont des données moins fournies.

La gestion patrimoniale est donc différenciée par secteur :

  • Urbain (10 communes d’origine)
  • Péri-urbain (communes périphériques)
  • Étendu (nouvelles communes intégrées tardivement)

La mise en place d’un programme de renouvellement des canalisations AEP utilise les approches innovantes d’Altereo afin d’aider CmEau à cibler les tronçons prioritaires suivant les enjeux, impacts et critères de défaillances liés aux fuites sur les réseaux. Cela nécessite plusieurs phases préalables de structuration des processus d’exploitation et de capitalisation d’informations :

  • Collecte et uniformisation des données sur l’ensemble du territoire
  • Déploiement du SIG KIS® avec fonction de gestion des interventions
  • Application du système SIROCO® sur les canalisations en 2ème et 3ème année
  • Application de système HpO® (nouveauté 2018) sur les canalisations en 4ème année

L’historique des défaillances associé à l’analyse multicritère (enjeux, budget) donne un classement des tronçons à renouveler. À partir de cela, un programme de renouvellement est constitué et mis à jour au cours des dix années.

 

Perspectives


L’amélioration des données d’année en année permettra les années suivantes de :

  • Étendre la programmation optimisée de court-terme sur les secteurs péri-urbains et étendus
  • Projeter les besoins de renouvellement à long-terme
  • Cibler le renouvellement des branchements
  • Préparer la fin de contrat
  • Assurer le transfert de compétence au maître d’ouvrage
2021-01-14T14:15:26+01:00

Commune de La Chapelle-Saint-Mesmin

2017


Révision générale du Plan Local d’Urbanisme


10 316 habitants

 

Contexte


La Chapelle-Saint-Mesmin est une commune de la Métropole Orléanaise située à 120 km au sud de Paris. Le territoire communal est occupé à l’ouest par des espaces agricoles et est bordé par la Loire au sud. Dans un contexte de prise en compte accrue de l’environnement, la ville souhaite avant tout préserver le patrimoine naturel et pérenniser un cadre de vie de qualité.

 

Objectifs


La ville de La Chapelle-Saint-Mesmin a souhaité faire évoluer son PLU pour :

  • se mettre en compatibilité complète avec les lois ALUR et Grenelle II
  • maîtriser le devenir du territoire et la qualité architecturale et urbaine des opérations de constructions

 

Approche et résultats attendus


Le PLU révisé permet :

  • d’encadrer les divisions parcellaires et les constructions en deuxième rideau afin de limiter les problèmes d’accès, de voirie, de réseaux et de collecte des ordures ménagères
  • d’adapter le zonage aux projets à venir tout en préservant le patrimoine présent dans les secteurs concernés
  • d’encadrer la réalisation des espaces verts et des espaces de stationnement dans les projets de constructions collectives
2021-01-14T14:16:54+01:00

Durance Lubéron Verdon Agglomération

2017


AMO en vue du choix et de la mise en place du mode de gestion des services d’eau potable et d’assainissement des communes de Gréoux-les-Bains, Manosque et Pierrevert


62 000 habitants
26 communes

 

Contexte


L’agglomération Durance Lubéron Verdon (DLVA) regroupe 26 communes des Alpes-de-Hautes-Provence et du Var. Elle exerce les compétences eau et assainissement sur l’ensemble de son territoire. Dans la plupart des communes, les services sont exploités en régie communautaire. Seules cinq communes exploitent leurs services via des contrats de DSP, parmi lesquelles trois voient leurs contrats arriver à échéance fin 2017 ou en 2018. Il s’agit des communes de Gréoux-les-Bains, Manosque et Pierrevert.

 

Objectifs


Dans la perspective de la fin de ces contrats, et afin de choisir le futur mode de gestion de ces services d’eau et d’assainissement, DLVA souhaite réaliser une AMO portant sur les caractéristiques techniques et économiques de ces contrats, ainsi que sur les modes de gestion possibles.

La mission s’articule en quatre phases :

  • Harmonisation des dates de fin de contrat
  • Audit technique et financier des cinq contrats (3 eau / 2 assainissement)
  • Étude et préconisation sur les différents modes de gestion des services d’eau et d’assainissement
  • Assistance pour l’intégration des services à la régie communautaire ou  pour la négociation et la passation de contrats de DSP

 

Approche et résultats attendus


Altereo réalisera la mission d’AMO sous les angles juridique, technique et financier pour permettre à DLVA de choisir le mode de gestion de ses services le plus adapté au regard des résultats de l’étude. En particulier, seront listés les travaux à réaliser sur les ouvrages avant la fin des contrats de DSP actuels, ainsi que dans le cadre de l’exploitation future.

2021-01-14T14:18:03+01:00

SIVU Régie du Conflent Eau et Assainissement

2017


Étude de gestion patrimoniale des réseaux d’eau potable du secteur régie du Conflent


235 habitants

 

Contexte


Le SIVU de Conflent a souhaité lancer une consultation pour l’étude diagnostic du système d’alimentation en eau potable et ainsi bénéficier d’un outil d’accompagnement technique et d’aide à la décision. En effet, le décret du 27/01/2012 prévoit que les collectivités organisatrices des services d’eau et d’assainissement tendent vers une gestion patrimoniale de leurs réseaux en commençant par se doter d’une connaissance détaillée de leurs infrastructures et de leurs fonctionnements.

 

Objectifs


Après la réalisation d’un état des lieux, la détermination des points faibles et forts, cette étude doit apporter une connaissance complète du service afin de tendre vers une véritable gestion patrimoniale du réseau.
L’étude devra notamment intégrer un levé X, Y, Z des organes principaux et des ouvrages pour la constitution du SIG. Puis, une campagne de mesures, une campagne de recherche de fuite fine et une modélisation informatique du réseau permettront de souligner les dysfonctionnements actuels et d’appréhender les éventuels problèmes à venir, et de pouvoir par conséquent proposer des pistes d’amélioration du service.

 

Approche et résultats attendus


L’étude se déroule en 6 phases :

Phase 1 :

  • Collecte et analyse des données et études existantes
  • État des lieux et investigation : Ouvrages, organes principaux réseaux, vannes de branchement

Phase 2 :

  • Campagne de mesures continues :  Mesures de débits, mesures de marnages, mesures de pression, durée de campagne
  • Sectorisation nocturne
  • Campagne de pré-localisation

Phase 3 :

  • Mise à jour des plans
  • Programme de renouvellement

Phase 4 :

  • Modélisation : Logiciel, calage, simulations

Phase 5 :

  • Zonage de desserte AEP et rapport de présentation

Phase 6 :

  • Programme hiérarchisé de travaux
2021-01-14T14:19:32+01:00

Communauté de Communes du Val d’Amboise

2017


Étude de connaissance et de gestion patrimoniale des réseaux d’alimentation en eau potable


Environ 30 000 habitants – 14 communes
18 forages
3 stations de traitement
11 stations de surpression avec 10 réservoirs semi-enterrés
9 réservoirs sur tour et 1 au sol
416 km de réseaux AEP

 

Contexte


La Communauté de Communes du Val d’Amboise a confié à Altereo la réalisation de l’étude patrimoniale des infrastructures d’alimentation en eau potable. Cette étude a permis d’établir un diagnostic complet et exhaustif du système d’alimentation en eau potable. La CC du Val d’Amboise a alors à sa disposition une base de travail, pour assurer la gestion pérenne de la production et de la distribution de l’eau potable.

 

Objectifs


  • Améliorer la connaissance du patrimoine par la mise à jour des plans de réseaux et l’état des lieux complet du service eau potable et de ses infrastructures
  • Établir les ratios techniques du réseau par secteur
  • Diagnostiquer l’état actuel de la sécurité sanitaire de l’eau potable sur chaque secteur de production et de distribution
  • Définir le système production / distribution d’eau potable qui obéit aux exigences sécurité sanitaire de fourniture d’eau destinée à la consommation humaine

 

Description de la mission


À partir des différents constats établis, le modèle permet d’optimiser le dimensionnement des éventuels aménagements nécessaires sur le réseau.

Cette étude a été réalisée en 6 phases :

  • Phase 1 : Pré-diagnostic / Analyse du fonctionnement du réseau
  • Phase 2 : Modélisation du réseau
  • Phase 3 : Campagne de mesures / sectorisation
  • Phase 4 : Élaboration d’un programme d’actions
  • Phase 5 : Réflexion patrimoniale
  • Phase 6 : Analyse détaillée du prix de l’eau
2021-01-14T14:21:43+01:00

Limoges Métropole

2017


Acquisition et configuration d’un outil de gestion patrimoniale des réseaux d’eau potable


208 705 habitants – 20 communes
2 000 km de réseaux de distribution – 65 600 branchements

 

Contexte


Devant les coûts importants que représente le remplacement des canalisations, la solution pratique consiste à renouveler les canalisations connues pour être régulièrement défaillantes ou de procéder par opportunisme en marge des travaux de voiries. Or, la première solution est efficace les premières années, mais s’épuise vite une fois ces premiers renouvellements effectués. Quant à la deuxième solution, elle est loin d’être efficace au point de vue de l’optimisation de l’investissement pour atteindre une performance du système et maîtriser les risques.
La ville de Limoges était consciente de cette problématique depuis de nombreuses années. En effet, elle a pris les devants et engagé une démarche de mise à niveau de la connaissance de son patrimoine depuis 2009.
Elle a souhaité engager l’étape suivante : valoriser le maximum de données attributaires, historiques contextuelles au sujet de son réseau d’eau potable afin de pouvoir planifier de manière optimale les renouvellements à réaliser.
La ville de Limoges a choisi Altereo et ses solutions innovantes en gestion patrimoniale pour l’accompagner vers cet objectif. La loi NOTRe a ensuite occasionné le transfert de la compétence vers Limoges Métropole qui a repris en main la démarche et sa mise en œuvre.

 

Description de la mission


La mission se déroule comme suit :

  • Phase 1 : Recueil des données
  • Phase 2 : Mise en place du modèle d’Intelligence Artificielle
  • Phase 3 : Vérification des résultats de l’analyse multicritère
  • Phase 4 : Transfert des données générées dans le SIG du service
  • Phase 5 : Remise du logiciel et formation du personnel

La méthodologie HpO® est par son essence même personnalisée pour le réseau étudié :

  • Données : Analyse et correction des données – Construction de la base de données
  • Modèle d’Intelligence Artificielle : Apprentissage et calage automatiques – Prédiction du risque de défaillance pour chaque canalisation
  • Modèle hydraulique : Détermination de l’importance hydraulique des tronçons – Prise en compte des usagers sensibles – Calcul de la criticité hydraulique de chaque tronçon
  • Analyse multicritères : Paramétrage : fixation des paramètres locaux pour le calcul des critères – Pondération : fixation des poids de critères – Analyse multicritère : calcul du rendement d’un programme de renouvellement défini par SIROCO KIS et génération et comparaison de plusieurs variantes de renouvellement
  • Constitution de chantiers : Analyse spatiale des risques – Planification et chiffrage des travaux
2021-01-14T14:22:44+01:00

Ville d’Ussel

2017


Réalisation du schéma directeur d’assainissement


10 439 habitants
4 551 abonnés raccordés au réseau de collecte des eaux usées, dont 7 abonnés non domestiques avec conventions
140 km de canalisations gravitaires
32 km de réseau d’eaux pluviales strict
3 postes de relevage
23 déversoirs d’orage

 

Contexte


La ville d’Ussel a confié à Altereo la réalisation du diagnostic et du schéma directeur de son système d’assainissement des eaux usées et des eaux pluviales.

 

Objectifs


Le but de cette étude est de mettre à jour les plans des réseaux d’assainissement existants, de connaître au mieux le fonctionnement des réseaux et d’établir un diagnostic par temps sec et temps de pluie, ainsi que de vérifier l’adéquation avec les capacités de la station d’épuration et les documents d’urbanisme (PLU).

 

Résultats attendus


Cette étude aboutira à l’établissement d’un programme de travaux de réhabilitation hiérarchisé en fonction des priorités technique, financière, d’exploitation, et compte tenu des enjeux liés au développement de la commune.
Cette étude doit donc apporter à la ville d’Ussel, les données techniques et financières pour l’aider dans sa gestion du service d’assainissement, en vue d’optimiser son fonctionnement dans l’état actuel et en prenant en compte les évolutions des rejets liés aux développements urbanistiques.

 

Description de la mission


La mission est divisée en deux volets : le volet assainissement et le volet eaux pluviales.

Le volet assainissement comporte 5 phases :

  • Pré diagnostic et reconnaissance des réseaux
  • Réhabilitation des regards
  • Campagnes de mesures
  • Localisation précise des anomalies
  • Schéma directeur d’assainissement

Le volet eaux usées et pluviales comporte les 4 phases suivantes :

  • Pré diagnostic et reconnaissance des réseaux
  • Réhabilitation des regards
  • Localisation précise des anomalies
  • Schéma directeur et zonage d’eaux pluviales
2021-01-14T14:25:16+01:00

Syndicat Intercommunal de Distribution d’Eau de la Corniche des Maures

2017


Mission d’AMO relative au transfert des compétences eau, assainissement et eaux pluviales à la CC du Golfe de Saint-Tropez


57 214 habitants
12 communes

 

Contexte


La CGST (Communauté de Communes du Golfe de Saint-Tropez) a choisi d’intégrer la compétence eau potable au 1er janvier 2018 et la compétence assainissement, incluant l’assainissement collectif, l’ANC et les eaux pluviales, au 1er janvier 2019 (la compétence ANC ayant déjà intégré le giron de la CCGST le 1er juillet 2015). Dans un souci d’efficacité, elle s’est associée au SIDECM (Syndicat Intercommunal de Distribution d’Eau de la Corniche des Maures) pour travailler au transfert de ces compétences. Le périmètre de l’étude s’étend sur les 12 communes composant la CCGST. Actuellement, différents modes de gestion de l’eau potable et de l’assainissement cohabitent : pour l’eau potable, 11 des 12 communes dépendent du SIDECM ; pour l’assainissement, cohabitent des régies, des syndicats intercommunaux et différents délégataires.

 

Objectifs


L’objectif était de définir et de mettre en place les missions du futur pôle eau et assainissement de la CCGST. La mission s’est articulée en trois phases :

  • État des lieux des services de l’eau et de l’assainissement
  • Aide à la définition de l’organisation et des missions du futur pôle eau et assainissement à créer au sein de la CCGST
  • Établissement d’un rétro-planning de l’ensemble des tâches nécessaires au transfert de compétences

 

Approche et résultats attendus


Altereo a réalisé un état des lieux administratif et juridique, technique, et comptable et financier des services de l’eau et de l’assainissement ; puis a proposé différents modes d’organisation du futur pôle eau et assainissement, et a précisé ses missions. Ensuite, a été proposé un rétro-planning du transfert de compétences, en intégrant les point suivants : moyens humains et matériels à transférer, conséquences juridiques, etc. Enfin, Altereo a accompagné la CCGST dans la mise en œuvre effective du transfert.

2021-01-14T14:26:26+01:00

Syndicat Intercommunal des Eaux de Valençay

2017


Étude de connaissance et de gestion patrimoniale des réseaux d’alimentation en eau potable


6 028 habitants – 9 communes – 3 335 abonnés
320 km de réseaux AEP

 

Contexte


Le Syndicat Intercommunal des Eaux de Valençay a confié à Altereo la réalisation de son diagnostic du réseau d’eau potable. Le service d’eau potable est exploité en régie par le SIE de Valençay. Le syndicat s’occupe de la production d’eau potable, de la distribution aux abonnés et de la gestion clientèle. Cette étude a permis d’aboutir à un diagnostic complet et exhaustif des infrastructures d’eau potable, incluant également une campagne de recherche de fuites afin d’améliorer le rendement du réseau.

 

Objectifs


Les objectifs fixés pour cette étude, qui permettait notamment l’amélioration de la connaissance du patrimoine, l’établissement des ratios techniques du réseau et un diagnostic de la sécurité sanitaire, étaient nombreux :

  • Fournir l’information la plus large afin qu’elle puisse être prise en compte avec cohérence avec le développement de la collectivité
  • Donner une vision précise de l’ensemble des équipements et les intégrer dans l’outil informatique
  • Proposer à la collectivité les principes de l’organisation et de l’amélioration du service d’alimentation eau potable
  • Rendre cohérent cette organisation et les améliorations proposées avec la politique d’aménagement de l’ensemble des réseaux et de la voirie

Cette étude avait pour but de proposer à la collectivité un plan d’actions et d’investissement lui permettant d’améliorer le fonctionnement de ses infrastructures mais également de mener une politique performante de gestion patrimoniale.

 

Description de la mission


À partir des différents constats qui ont été établis, le modèle a permis d’optimiser le dimensionnement des éventuels aménagements nécessaires sur le réseau, aussi bien pour améliorer la desserte, la protection de la ressource ou encore la sécurité de l’alimentation en eau potable.

L’étude a été réalisée en 6 phases :

  • Pré-diagnostic / Analyse du fonctionnement du réseau
  • Modélisation du réseau
  • Campagne de mesures / Sectorisation
  • Élaboration d’un programme d’actions
  • Réflexion patrimoniale
  • Analyse détaillée du prix de l’eau
2021-01-14T14:28:33+01:00

Communauté de Communes du Grand Chambord

2017


Diagnostic et schéma directeur d’assainissement


21 064 habitants – 16 communes
Assainissement collectif, collecte et traitement des eaux usées : 7 996 abonnés – 198 km de réseau de collecte – 18 stations d’épuration
SPANC : 3 050 installations – 259 installations neuves – 2 791 installations anciennes

 

Contexte


Sous la compétence Environnement, la Communauté de Communes du Grand Chambord assure sur le territoire :

  • La gestion de l’eau
  • La gestion de l’assainissement collectif
  • Le SPANC (Service Public d’Assainissement Non Collectif)

La Communauté de Communes du Grand Chambord souhaite réaliser une étude diagnostic du fonctionnement de ses systèmes d’assainissement, afin de produire son schéma directeur d’assainissement des eaux usées.

 

Déroulement du projet


  • Recueil et analyse des données
  • Campagne de mesures
  • Investigations complémentaires
  • Synthèse du diagnostic et schéma directeur d’assainissement

 

Approche et résultats attendus


Afin de réaliser à bien cette étude, Altereo prend en charge :

  • La collecte et analyse des données existantes
  • La visite d’ouvrages
  • Le plan des réseaux : Collecte et analyse de l’existant et la reconnaissance terrain
  • Le diagnostic : Étude des bassins et collecte, campagne de mesures, exploitation des mesures, inspections nocturnes et passage caméra
  • La gestion patrimoniale : Analyse multicritère
  • Le schéma directeur : Programme de travaux et fiches de synthèse
2021-01-14T14:29:26+01:00

SIEP du SANTERRE

2017


Étude diagnostic et Schéma Directeur d’Alimentation en Eau Potable


41 363 habitants
Distribution : 83 communes – 670 km de réseaux
Type : Régie – Équipe : 30 personnes
Production : 10 forages – Stockage : 12 réservoirs

 

Contexte


Le Syndicat Intercommunal d’Eau Potable du Santerre s’étend sur 83 communes du département de la Somme. Afin de s’assurer que son réseau de distribution d’eau potable permet une desserte satisfaisante de ses usagers, en situation actuelle et future,il s’est engagé dans un diagnostic et un schéma directeur.

 

Description des missions


  • État des lieux et fonctionnement du syndicat
  • Étude de vulnérabilité du système AEP (méthode AMDEC)
  • Analyse des données qualités et quantités
  • Levé topographique de 150 km de réseau
  • Mise à jour de la base de données « Défense Incendie »
  • Création de synoptiques
  • Campagne de mesures (150 points de mesures)
  • Création, calage et utilisation du modèle hydraulique (PICCOLO)
  • Bilan Besoins/Ressources
  • Mesures de maîtrise des risques et dangers sanitaires
  • Sécurisation de l’alimentation en eau potable
  • Rédaction du rapport de Plan de Gestion de Crise
  • Étude d’une usine de traitement des nitrates et pesticides
  • Synthèse et proposition de programmation pluriannuelle
2021-01-14T14:33:31+01:00

Haut Bugey Agglomération

2017


Diagnostic détaillé du génie civil des réservoirs du Stand (2 x 300 m³) et de l’Orme (2 x 3 000 m³) à Oyonnax


63 403 habitants
42 communes

 

Contexte


Haut Bugey Agglomération détient la compétence en production, transport, stockage et distribution d’eau potable sur l’ensemble de son territoire (42 communes du département de l’Ain). Elle est engagée dans une réflexion de réhabilitation et de remise à niveau de son patrimoine de réservoirs. Elle a souhaité engager en priorité un diagnostic détaillé des réservoirs du Stand (1930 : 2 x 300 m³) et de l’Orme (1970 : 2 x 3 000 m³) situés sur la commune d’Oyonnax. Ces ouvrages présentant plusieurs désordres mis en évidence par l’exploitant SAUR. En effet, certains désordres interrogent quant à la pérennité de ces ouvrages. C’est par exemple le cas avec le réservoir de l’Orme où le développement quasi généralisé de la corrosion en intrados de couverture fragilise l’ensemble de la structure.

 

Approche et résultats attendus


Pour chaque réservoir, la mission a comporté les étapes suivantes :

  • Diagnostic visuel détaillé des ouvrages : relever et dimensionner tous les désordres en extérieur et en intérieur, les situer, définir leur étendue, leur gravité et leur origine probable
  • Auscultation de structure ciblée : mesures radar, sondages destructifs ponctuels, mesures de carbonatation, mesures de potentiels de corrosion,  prélèvement de poudre de béton, essais en laboratoire
  • Rédaction d’un rapport détaillé incluant un volet photographique légendé, la définition d’un programme de travaux de réhabilitation adapté ainsi qu’une estimation détaillée des coûts associés.

Les 2 réservoirs présentaient des similarités en ce qui concerne les défauts associés aux désordres apparents. Bien que l’étanchéité des cuves semblait préservée malgré un âge relativement avancé, les ouvrages témoignaient d’un vieillissement marqué par le développement de la corrosion sur la structure des couvertures et sur l’hydraulique. Le programme de travaux proposé devait permettre de pérenniser l’ouvrage.

2021-01-14T14:36:15+01:00

Ville d’Ault

2017


Schéma Communal de Défense Extérieure Contre l’Incendie


1 562 habitants
37 km de réseau d’eau potable
50 hydrants

 

Contexte


La commune d’Ault a souhaité réaliser un diagnostic de la défense incendie sur l’ensemble des zones construites et constructibles du territoire communal. Les essais effectués périodiquement par le Service Départemental d’Incendie et de Secours ont montré la présence d’insuffisances dans la couverture incendie existante.

 

Objectifs


  • Connaissance des systèmes, de leurs défaillances et de leurs performances
  • Remise à jour des données sur les équipements et leur état
  • Maîtrise de l’évolution des besoins
  • Mise en place précoce de solutions, en concertation étroite avec les principaux acteurs

 

Approche et résultats


Phase 1 : Diagnostic de la situation actuelle

  • État des lieux à l’échelle de la commune
  • Enquête auprès des services
  • Descriptif détaillé de l’état des ouvrages

Phase 2 : Définition des solutions techniques

  • Proposition de solutions techniques et financières
  • Tableau récapitulatif de chaque scénario par secteur
  • Réalisation de documents cartographiques

Phase 3 : Définition du schéma retenu

  • Récapitulatif des choix techniques décidés
  • Hiérarchisation des priorités
  • Réalisation d’une carte synthétique des travaux et des coûts à envisager
2021-01-14T14:37:10+01:00

Communauté d’Agglomération du Pays de Grasse

2017


Transfert de compétences eau potable, assainissement collectif et non collectif et eaux pluviales


50 409 habitants
23 communes
5 syndicats intercommunaux

 

Contexte


Créée le 1er janvier 2014, la CA du Pays de Grasse souhaite reprendre les compétences eau et assainissement au 1er janvier 2020. Dans cet objectif, un groupe de travail réunissant les collectivités actuellement en charge de ces compétences eau potable et assainissement sur le territoire a été mis en place et aura pour rôle de préparer ce transfert.

 

Objectifs


Cette étude intervient alors comme outil d’aide à la décision pour la CA Pays de Grasse afin de choisir quel service et quelle gouvernance seront les plus à même d’être mis en place sur son territoire.

 

Approche et résultats attendus


  • L’étude permettra également d’amorcer une dynamique territoriale pour impliquer les collectivités et permettre un transfert efficace avec des objectifs clairs
  • Cette  étude sera également l’occasion de faire preuve de pédagogie et d’un esprit communicatif envers les élus, les personnels transférés et les usagers des services
  • Enfin, l’accompagnement au transfert assurera un transfert cadré d’un point de vue patrimonial, administratif et juridique puis financier

 

Description de la mission


Phase 1 : État des lieux pour les compétences eau potable, assainissement collectif et non collectif ainsi que le pluvial

  • Réunion de lancement
  • État des lieux administratif et juridique
  • État des lieux technique et patrimonial
  • État des lieux financier
  • Visite des collaborateurs et des élus des structures concernées
  • Synthèse et analyse de l’état des lieux

Phase 2 : Étude des scenarii de transfert

  • Définition et simulation de mise en œuvre des scenarii
  • Comparaison des différents scenarii
  • Description détaillée du scénario retenu

Phase 3 : Accompagnement juridique, administratif, technique et financier

  • Accompagnement juridique, administratif et technique
  • Accompagnement financier
  • Accompagnement au changement pour les collaborateurs
  • Volet communication du projet
2021-01-14T14:39:45+01:00

Syndicat Départemental de l’Eau de l’Orne

2017


Actualisation du schéma départemental d’alimentation en eau potable de l’Orne


A travers ses adhérents, le SDE de l’Orne c’est :
285 000 habitants – 150 000 abonnés
7 millions de mètres cubes livrés
115 usines de traitement d’eau
147 captages d’eau
394 réservoirs de stockage
10 000 km de réseaux
Un rendement d’environ 80%
Un taux de desserte de près de 100%
Un prix de l’eau pour 120 m³ allant de 0,84 € à 3,04 € HT et hors redevances
Un prix moyen (pondéré) départemental de 1,77 € HT et hors redevance pour 120 m³

 

Contexte


Créé au début des années 1990, le Syndicat Départemental de l’Eau de l’Orne a pour vocation la protection et l’organisation qualitative et quantitative de la ressource en eau pour les Collectivités de l’Orne. 58 des 60 collectivités distributrices de l’Orne sont adhérentes, ce qui représente 99% de la population du département.

 

Objectifs et résultats attendus


L’étude vise la sécurisation quantitative et qualitative en situation normale et en période de crise avec la prise en compte du changement du climat. L’étude a pour but de créer un véritable espace de concertation et d’engagement des maîtres d’ouvrage du département. De nombreux ateliers territoriaux sont ainsi prévus. À travers cette révision, le schéma départemental devra s’adapter aux réformes nationales (Loi NOTRe) et anticiper leurs conséquences à l’horizon 2020 tout en tenant compte des problématiques locales (ZRE).

L’étude couvrira 3 volets :

  • Technique : collecte, mise à jour des données et analyse, bilan des précédents schémas, identification des problématiques, élaboration de solutions techniques
  • Financier : évaluation des coûts d’investissements, frais annexes et coûts de fonctionnement du programme de travaux
  • Gouvernance : aboutir à l’organisation la mieux adaptée dans un paysage modifié par la loi NOTRe pour répondre notamment aux enjeux de sécurisation sur le territoire
2021-01-14T14:42:51+01:00

Régie Eau d’Azur

2017


Diagnostic des réserves semi-enterrées du Col de Villefranche (9 000 m³)


Population desservie : 537 000 habitants
Ouvrage :
Volume : 6 000 + 3 000 m³
Construction : 1895-1898

 

Contexte


La Régie Eau d’Azur est le service public d’alimentation en eau potable de Métropole Nice Côte d’Azur. Elle assure la gestion du patrimoine eau potable de la Métropole sur l’ensemble de son territoire et la maîtrise d’ouvrage déléguée du service d’eau potable des communes qui sont exploitées en délégation de service public.
Le patrimoine eau potable bâti progressivement après la construction du canal de la Vésubie dans les années 1880 se montre vieillissant et nécessite des travaux de réhabilitation. La Régie Eau d’Azur a lancé en 2015 un marché à bons de commande afin de réaliser des diagnostics détaillés sur les ouvrages. Ces diagnostics devront aboutir à des programmes de travaux précis et chiffrés, permettant à la régie de prioriser ses investissements pour pérenniser et renouveler son patrimoine ouvrages. Les réserves semi-enterrées du Col de Villefranche font partie du patrimoine diagnostiqué.

 

Description des réserves


Ces ouvrages sont exceptionnels sur plusieurs aspects :

  • Ils ont été construits à la fin du 19ème siècle, entre 1895 et 1898, en maçonnerie avec une couverture faite de voûtes de plein cintre en briques
  • Les deux cuves ont des capacités respectives de 6 000 m³ et 3 000 m³
  • Ils représentent une surface au sol qui avoisine les 4 000 m²
  • Ils constituent l’étage inférieur d’une des premières usines d’eau potable (procédé Anderson) construite sur le secteur de Villefranche sur Mer. Les enceintes sont en fait d’anciens filtres à sable démantelés, une nouvelle usine ayant été construite juste à côté dans les années 1980. Les réservoirs à diagnostiquer sont donc sous les enceintes des anciens filtres

 

Approche


Le diagnostic approfondi des réserves du Col de Villefranche comprenait :

  • La compilation et l’analyse fine des documents existants
  • La détermination de la nature, de la situation, de l’étendue et de l’origine probable des différents désordres présents sur la structure
  • La classification des défauts affectés aux désordres apparents et leur niveau de gravité
  • La définition et le pilotage de l’auscultation de structure
  • La restitution du relevé de la totalité des désordres apparents
  • Le récolement de l’ouvrage et la cartographie des désordres en DAO
  • La préconisation de réhabilitation et le chiffrage détaillé
  • L’identification des contraintes en termes de réhabilitation et priorisation des travaux en fonction du degré d’urgence

 

Résultats


Les réserves du Col de Villefranche présentent des désordres structurels et fonctionnels de gravité variable selon l’échelle de classification proposée par le CEMAGREF en 1995 dans les annales de l’ITBTP, avec une évolution relativement avancée. Ces désordres, liés principalement à une interaction sol/structure restant à caractériser, sont réparables mais un nombre important de contraintes sont susceptibles d’impacter la définition et l’exécution des travaux de réhabilitation.
La stabilité d’ensemble ou la solidité des réserves du Col de Villefranche ne semblent pas compromises en l’état actuel de la pathologie mais le niveau de service de cet ouvrage est largement affecté et doit être relevé dans un délai raisonnable afin d’éviter l’atteinte d’un état irréversible et également de retrouver toute sa fonctionnalité.
Altereo a proposé à la régie de mettre en œuvre un diagnostic géotechnique G5 afin de caractériser l’interaction sol/structure et confirmer les premières hypothèses émises à l’occasion du diagnostic structurel. Ce dernier a  également permis de constater que le « tel que construit » était relativement fidèle aux plans et informations disponibles mais que la quasi-totalité des réparations entreprises jusque là n’avait pas été pérennisées.

 

Diagnostic géotechnique complémentaire


Une mission de diagnostic géotechnique de type G5 au sens de la norme NF P 94-500 a donc été confiée en juillet 2016 par la régie Eau d’Azur à la société SOLS ESSAIS. Ce diagnostic géotechnique est venu confirmer l’interaction sol/structure avec d’importantes hétérogénéités au niveau des fondations, des tassements différentiels avérés, et une auto-alimentation des phénomènes par les fuites d’eau occasionnées. Une reprise en sous œuvre est nécessaire.

2021-01-14T14:44:15+01:00

Communauté de Communes Pays du Clermontois

2017


Maîtrise d’œuvre pour les travaux au château d’eau du Chatellier


38 282 habitants – 19 communes
Mesures principales de l’ouvrage :
Hauteur voile intérieur : 7,50 m
Diamètre intérieur : 19,4 m
Volume de la cuve : 2 000 m³

 

Contexte


En septembre 2012, des fuites ont été observées sur deux canalisations au pied du réservoir du Chatellier. Après ouverture des sols, il s’est avéré que les canalisations de refoulement et de distribution (DN 300 et 150) étaient fissurées au droit du génie-civil de l’ouvrage. Suite à cela, le réservoir a été vidangé et mis d’urgence à l’arrêt.
Le marché attribué à Altereo est un marché de maîtrise d’œuvre pour les travaux de réhabillitation du réservoir du Chatellier.

 

Approche et résultats


La mission de maîtrise d’œuvre comprenait les éléments suivants :

  • Études d’avant-projet
  • Étude de projet
  • Assistance à la passation des Contrats de Travaux
  • Visa des documents d’exécution
  • Direction de l’exécution des travaux
  • Assistance aux opérations de réception

 

Description de l’ouvrage


Ce réservoir est un ouvrage stratégique et a un rôle important dans le fonctionnement de la distribution AEP. Il commande :

  • Le démarrage de 6 stations de pompage
  • L’alimentation gravitaire des abonnés des communes de Clermont, Agnetz, Fitz-James, Breuil-le-Sec, Breuil-le-Vert, Nointel et Catenoy
  • L’alimentation gravitaire de deux réservoirs dont le volume est conséquent (Vienot à Clermont – 745 m³ et Crapin à Breuil-le-Sec – 250 m³)
  • L’alimentation gravitaire du réservoir d’Erquery
  • L’alimentation du réservoir d’Auvilliers à Neuilly-sous-Clermont qui dessert les abonnés de trois communes
  • La pression générale sur le réseau de distribution

C’est un réservoir semi-enterré en béton armé monocuve cylindrique dont le volume de stockage est de 2 000 m³. La coupole de couverture est recouverte par une épaisseur de terre.

2021-01-14T14:45:32+01:00

Communauté de Communes des Lisières de l’Oise

2017


Étude relative au transfert de compétences eau potable et assainissement


16 500 habitants
20 communes

 

Contexte


La Communauté de Communes des Lisières de l’Oise est initialement compétente pour l’assainissement non collectif. La loi NOTRe, impose aux collectivités de transférer à l’Établissement Public de Coopération Intercommunal à fiscalité propre (EPCI-FP) les compétences Eau et Assainissement le 1er janvier 2020.

 

Objectifs


L’étude doit être un support permettant de donner des éléments techniques, financiers et administratifs sur l’organisation des compétences eau et assainissement sur le territoire de la Communauté de Communes des Lisières de l’Oise.

 

Approche et résultats attendus


L’étude comprend les phases suivantes :

  • Phase 1 : Vérification de l’état des lieux déjà réalisé par l’Assistance Départementale pour les Territoires de l’Oise (ADTO), analyse de l’organisation des services publics de l’eau et de l’assainissement ainsi que des compétences liées
  • Phase 2 : Organisation et dimensionnement des futurs services communautaires, analyse financière détaillée
  • Phase 3 : Mise en œuvre du transfert de compétences

L’étude concerne principalement l’organisation de l’autorité organisatrice. L’exploitation des services sera abordée sous la forme d’une présentation exhaustive des différents modes de gestion publique.

2021-01-14T14:46:17+01:00

Communauté de Communes du Pays Houdanais

2017


Étude sur l’exercice de la compétence GEMAPI par la Communauté de Communes du Pays Houdanais


29 483 habitants
36 communes

 

Contexte


La Communauté de Communes du Pays Houdannais (CCPH) créée en 1997 à l’initiative de 10 communes comporte, depuis le 1er janvier 2017, 36 communes. Le service Environnement assure en régie plusieurs missions en lien avec la GEMAPI. Suite aux mutations engendrées par la Loi MAPTAM, la CCPH se voit attribuer la compétence GEMAPI à partir du 1er janvier 2018.
La CCPH a donc souhaité disposer d’un accompagnement dans la mise en œuvre de cette nouvelle compétence avant le 1er janvier 2018.

 

Objectifs


Lors de cette mission, il s’agissait particulièrement de mesurer les incidences et les conséquences des nouveaux textes de loi entrés en vigueur, d’appréhender le périmètre précis de la nouvelle compétence, de définir l’organisation et les procédures à mettre en place pour la prise de la compétence GEMAPI et de définir les modes de gestion les plus adaptés de la compétence.

 

Approche et résultats attendus


La mission comprenait les phases suivantes :

  • Phase 1 : État des lieux de la structuration de la GEMAPI et réalisation  d’un diagnostic organisationnel, technique, juridique et financier sur le territoire
  • Phase 2 : Étude de l’impact de la mise en place de la compétence avec analyse multicritère des scenarii
  • Phase 3 :  Proposition de mesures d’accompagnement à l’exercice de la compétence GEMAPI sur le territoire du Pays Houdannais
2021-01-14T14:48:41+01:00

Communauté d’Agglomération du bassin de Brive

2017


Étude globale d’optimisation des performances des réseaux d’eau potable et amélioration de la gestion qualitative


101 500 habitants – 48 communes – 44 769 abonnés
1 913 km de réseau – 111 réservoirs et bâche (57 700 m³)

 

Contexte


L’Agglomération de Brive a étendu son périmètre le 1er Janvier 2014 en intégrant différentes communautés de communes et communes limitrophes, pour aboutir à un périmètre de 48 communes. La création de cette nouvelle entité a entrainé le transfert de la compétence eau potable des différentes collectivités à l’agglomération.
Dans ce nouveau contexte, la CA du bassin de Brive souhaite s’assurer que le réseau de distribution d’eau potable permet une desserte satisfaisante tant sur le plan qualitatif que quantitatif et ce en considérant la situation actuelle et future du territoire.

 

Objectifs


La communauté d’Agglomération du Bassin de Brive souhaite améliorer la connaissance du fonctionnement de son réseau dans le but de :

  • Établir le recueil et l’analyse des données existantes
  • Établir un diagnostic de l’état actuel de la sécurité sanitaire de l’eau potable
  • Établir une modélisation du réseau
  • Analyser et hiérarchiser les risques sanitaires de la distribution
  • Évaluer l’évolution des besoins en eau à moyen et long terme
  • Établir un schéma directeur

L’objectif général de l’étude est de permettre à la collectivité de disposer d’outils qui lui permettront d’assurer une gestion optimisée des réseaux d’eau potable.

 

Description de la mission


L’étude sera réalisée par phases découpées de la manière suivante :

  • Phase 1 : Réalisation d’un pré-diagnostic
    Cette phase consiste à recueillir les données, réaliser un état des lieux et analyser les besoins et évolutions futures
  • Phase 2 : Modélisation et intégration des données
    La phase 2 consiste à réaliser une campagne de mesures (débit, pression et niveau) dans le but de faire une modélisation du réseau d’eau potable
  • Phase 3 : Analyse du fonctionnement, bilan production/besoins
  • Phase 4 : Proposition d’une nouvelle sectorisation – Analyse des données
    Il s’agit ici de réaliser un plan de sectorisation et de mettre à jour le modèle hydraulique
  • Phase 5 : Synthèse et proposition de programme pluriannuel
    Sur la base des résultats et simulations précédentes, les dysfonctionnements du réseau sont mis en évidence. Pour chaque dysfonctionnement, il est proposé différents scenarii. Les scenarii sont synthétisés dans un tableau dans le but de faire une comparaison multi-critère
  • Phase 6 : Réflexion patrimoniale
    Pour établir le plan de renouvellement des canalisations, une approche patrimoniale est proposée en plus de l’approche classique
2021-01-14T14:52:41+01:00

CU Grand Paris Seine et Oise

2017


Réhabilitation et sécurisation du réservoir R2000 des Mureaux


Population GPSEO : 405 268 habitants – Population des Mureaux : 31 116 habitants
Systèmes AEP des Mureaux : 118 km de réseaux – 5 462 abonnés – 2 réservoirs sur tour (2 000 m³ et de 3 000 m³) – Affermage à SUEZ
Ouvrage : Volume : 2 000 m³ – Construction : 1965 – Hauteur : 33 m

 

Contexte


Dans la continuité du diagnostic patrimonial débuté en 2015 par la commune (réseau et diagnostic visuel sur les deux réservoirs sur tour), il est apparu la nécessité à court terme d’engager des travaux de réhabilitation et de sécurisation sur le réservoir R2000 construit en 1965.

 

Description de l’ouvrage


Le R2000 est un réservoir sur tour en béton armé pour la tour et béton précontraint pour la cuve de 33 m de hauteur, y compris le lanterneau sommital. Ce réservoir est en forme dite de flambeau. Le réservoir comprend une seule cuve de forme tronconique inversée d’une capacité utile théorique de 2 000 m³. L’étanchéité de la cuve (radier et voile) est constituée d’un revêtement de liant de synthèse, visiblement armé (fibres en dispersion) non identifié réalisé en 3 couches.

 

Objectifs


Les travaux envisagés permettront :

  • De réhabiliter le réservoir, intérieur et extérieur, pour améliorer son étanchéité en vérifiant la cohérence des diagnostics existants
  • De le sécuriser pour limiter les risques d’intrusion et de contamination de la ressource

 

Description de la mission


La mission se décompose comme suit :

  • Avant Projet (AVP) et études de Projet (PRO)
  • Assistance à la passation du ou des Contrats de Travaux (ACT)
  • VISA des études d’exécution (VISA)
  • Direction de l’Exécution du contrat de Travaux (DET)
  • Assistance lors des Opérations de Réception (AOR)

Le diagnostic approfondi réalisé préalablement par Altereo a préconisé les travaux suivants :

  • Réparation du béton dégradé superficiellement sur l’extérieur de la tour et de la cuve (partie courante et nervures)
  • Réparation du béton dégradé superficiellement à l’intérieur de la cuve (intrados coupole et lanterneau)
  • Élimination du revêtement d’imperméabilisation existant dans la cuve et remplacement par un revêtement d’étanchéité adhérent résistant à une fissuration existante ou à venir de 1 mm
  • Remplacement des équipements hydrauliques dans la cuve et remise à niveau des équipements au niveau R-1
  • Mise aux normes de la sécurité des moyens permanents d’accès
  • Mise en place d’un inhibiteur de corrosion sur les extérieurs et sur l’intrados de la coupole de couverture
  • Mise en œuvre d’une protection généralisée sur les parois extérieures de l’ouvrage
2021-01-14T14:55:17+01:00

Commune de Soulac sur Mer

2017


Étude diagnostic du système d’assainissement collectif


2 811 habitants
Système d’assainissement :
1 223 regards de visite
2 603 tronçons de canalisation
1 262 boîtes de branchement
45 postes de refoulement

 

Contexte


La commune de Soulac-sur-Mer, qui exerce la compétence assainissement, a souhaité réaliser un diagnostic et un schéma directeur du système d’assainissement des eaux usées afin de dresser l’inventaire des principaux dysfonctionnements existants et de définir les moyens d’y remédier, et de répondre aux exigences de la loi sur l’eau et de la loi Grenelle II.

 

Objectifs


Cette étude avait donc pour objectifs de localiser au mieux les entrées d’eaux claires parasites (de nappe ou météoriques) dans les réseaux d’assainissement des eaux usées et proposer des travaux de réhabilitation pour réduire les entrées d’eaux claires, que ce soit par temps sec ou temps de pluie, ou considérer a minima la charge hydraulique d’eaux parasites que la station d’épuration est en mesure d’accepter au vu de sa capacité nominale et ce aussi bien en période hivernale qu’estivale.

 

Approche de l’étude


  • Volet diagnostic : Évaluation du fonctionnement de manière qualitative et quantitative (mesures de débits et flux de pollution sur réseau), diagnostic des équipements (réseaux, postes de refoulement et station de traitement) et localisation des dysfonctionnements
  • Volet schéma directeur : Élaboration d’un programme pluriannuel d’investissement, optimisation du fonctionnement du système, proposition d’un diagnostic permanent, mise à jour du zonage assainissement

 

Description de la mission


La mission comprenait alors 4 phases :

  • Phase 1 : Audit du patrimoine avec la collecte des données, l’analyse de l’environnement et des études précédentes, reconnaissance exhaustive du réseau, des postes de refoulement, lever GPS en classe A de tous les regards EU et établissement du SIG, enquêtes et visites des établissements touristiques
  • Phase 2 : Mesures de terrain avec une campagne de mesures de nappe basse « haute saison touristique  » + « basse saison touristique » du 7 août au 17 septembre 2018 puis une campagne de mesures de nappe haute du 18 février au 18 mars 2019 sur 31 points de mesures y compris suivi piézométrique et pluviométrique, 16 bilans de pollution sur 24h sur réseaux, les visites nocturnes et l’exploitation des résultats…
  • Phase 3 : Investigations complémentaires qui comprenaient 6 084 ml d’inspections télévisées, 15 200 ml d’essais à la fumée, et 300 tests de colorant
  • Phase 4 : Schéma directeur et programme d’actions

 

Résultats


  • Les eaux de nappe (ECPP) sont très présentes avec un volume observé de 300 m³/j pour 500 m³/j d’eaux usées strictes en nappe haute et basse saison touristique et 2 500 m³/j d’eaux usées strictes en nappe basse et haute saison touristique. Cela représente 37% du débit moyen journalier de temps sec en entrée de station en hiver. Les mesures ont permis de sectoriser 6 bassins de collecte qui drainent 70% de ces eaux de nappe et représentent 20% du linéaire total du réseau de collecte
  • La sensibilité aux eaux de pluie est assez importante avec 25 000 m² de surfaces actives concentrées sur 4 bassins de collecte et pour lesquels 50 anomalies ont été détectées (fumées, contrôles de branchements) et correspondent à minima à 9 000 m² de toitures et voiries à déconnecter
  • Les travaux de réhabilitation proposés à l’issue des passages caméra sont ambitieux et prévoient la réduction d’environ 50% du volume d’ECPP principalement sur les réseaux amiantés, le remplacement de 350 ml de conduite de transfert en amont de la station en DN600, la mise en place de 3 débitmètres sur réseau et d’un programme d’ITV et fumée sur le reste du réseau (diagnostic permanent)
2021-01-14T14:56:12+01:00

Ville d’Ussel

2018


Schéma de Défense Incendie


10 749 habitants

 

Contexte et objectifs


La ville d’Ussel a souhaité mener la réalisation d’un schéma de défense incendie afin de définir les moyens de défense adaptés aux risques sur les communes d’Ussel, de Saint Dézéry et la Tourette et ainsi bénéficier d’un outil d’accompagnement technique et d’aide à la décision. En effet, suite à l’arrêté n°19-2017-01-03-001 portant approbation du règlement départemental de la défense incendie, l’objectif est de veiller au respect du règlement tout en faisant ressortir les points faibles de la défense incendie et en y apportant des solutions. L’étude propose aux élus, les solutions techniques et économiques appropriées à la défense incendie sur l’ensemble du territoire communal.

 

Approche et résultats attendus


La réalisation d’un état des lieux permet d’identifier et de hiérarchiser les risques sur le territoire, et d’apporter une connaissance complète des équipements de défense incendie.
L’étude intègre le contrôle de l’ensemble des PEI présents sur la zone d’étude, la validation et l’inventaire des autres équipements pouvant être utilisés dans le cadre de la défense incendie (points d’eau naturels, réserves artificielles,…).
Ces données permettent de proposer différents scenarii afin d’assurer la défense incendie sur l’ensemble des zones concernées que ce soit par des techniques classiques (réseau d’adduction d’eau potable) ou des solutions alternatives (rivière, étangs, …), dans le respect des dispositions prévues dans l’arrêté préfectoral. Des comparaisons financières entre les différents scenarii développés sont effectuées.

  • Phase 1 : État des lieux
  • Phase 2 : Proposition de scenarii – Étude des solutions
  • Phase 3 : Choix et hiérarchisation des interventions – Rapport final
2021-01-14T14:56:59+01:00

Communauté d’Agglomération Épinal

2018


Étude pour la mise en place de la compétence GEMAPI sur le bassin versant du Côney


111 869 habitants – 76 communes
Bassin Versant du Côney : Superficie de 495 km² – 17 masses d’eau superficielles

 

Contexte


La Communauté d’Agglomération Épinal (CAE) est située à cheval sur le bassin hydrographique Rhin-Meuse et Rhône-Méditerranée-Corse. Le territoire de la CAE est compris à environ 62% dans le bassin versant du Côney.
En termes de GEMAPI, on recense actuellement plusieurs gestionnaires sur ce bassin versant. La CAE exerce déjà territorialement, la compétence facultative de gestion des milieux aquatiques et/ou de gestion hydraulique des cours d’eau. Cette compétence est également exercée par l’EPTB Saône et Doubs, animateur auprès des maîtres d’ouvrage notamment dans le cadre des contrats de rivière Lanterne et Tête de bassin de la Saône.

 

Enjeux


Les enjeux principaux recensés sur le Bassin Versant étaient notamment :

  • La restauration de la continuité écologique
  • La protection et prévention contre le risque inondation
  • L’amélioration de la qualité physico-chimique des plans d’eau

 

Approche et résultats attendus


L’étude s’est décomposée en deux tranches fermes :

  • Tranche ferme phase 1 : État des lieux et proposition de scénarios d’exercice de la compétence GEMAPI
  • Tranche ferme phase 2 : Accompagnement pour la mise en œuvre du scénario retenu
2021-01-14T14:57:47+01:00

Syndicat Intercommunal des Eaux de la Manoise

2018


Schéma Directeur d’Alimentation en Eau Potable


7 835 habitants – 4 368 abonnés – 28 communes
Linéaire : 176 km
42 ouvrages particuliers

 

Contexte


Suite à la fusion du Syndicat de la Manoise avec le Syndicat d’Epizon, ainsi qu’à l’intégration de nouvelles communes sur son territoire, le Syndicat de la Manoise a engagé la réalisation d’une étude de Schéma Directeur d’Alimentation en Eau Potable sur les 28 communes de son territoire afin de mettre à niveau la connaissance des infrastructures et d’établir un programme de travaux pluriannuel pour l’amélioration du service.

 

Objectifs


Les objectifs sont les suivants :

  • Géo-référencement des réseaux et mise à jour des plans existants
  • Calcul des indicateurs de performances du service d’eau potable sur les trois dernières années
  • Réalisation du zonage et de schéma de distribution du secteur d’études
  • Établissement du descriptif détaillé des ouvrages
  • Établissement d’un diagnostic simplifié des ouvrages en génie-civil du syndicat
  • Mise à disposition des résultats sous format SIG avec fourniture d’un SIG Métier permettant des passerelles avec les outils existants du Syndicat
  • Élaboration d’un plan d’actions sous forme de programme de travaux chiffrés et hiérarchisés

 

Description de la mission


Phase 1 : Recueil, analyse et synthèse des données existantes

  • Levé de l’ensemble des organes du réseau et réalisation des diagnostics simplifiés des ouvrages du patrimoine du syndicat
  • Création de la base de données sous SIG KIS, réalisation des passerelles avec la télégestion et le logiciel abonnés et formation aux exploitants
  • Synthèse des données existantes sur le secteur d’étude

Phase 2 : Besoins futurs et adéquation des infrastructures actuelles

  • Analyse des besoins actuels et futurs du secteur d’étude et études des interconnexions envisageables

Phase 3 : Campagne de mesures hydrauliques

  • Mise en place d’une campagne de mesures sur les réseaux (33 mesures de débit, 120 mesures de pression, 17 mesures de fonctionnement des pompages, 18 mesures de marnage) et réalisation d’une campagne de recherches de fuites par sectorisation nocturne

Phase 4 : Modélisation mathématique du fonctionnement du réseau d’alimentation en eau potable

  • Modélisation hydraulique du fonctionnement des réseaux via le logiciel XPSWMM afin de mettre en exergue les problématiques afférentes au système (temps de séjour, pression, vitesses,…) et de simuler les interconnexions possibles sur le territoire

Phase 5 : Prospectives et schéma d’alimentation en eau potable

  • Établissement du Schéma Directeur d’Alimentation en Eau Potable et du Schéma d’exploitation avec études de l’impact sur le prix de l’eau et mise en place d’une gestion patrimoniale sur les réseaux et ouvrages
2021-01-14T14:58:56+01:00

Ville d’Amboise

2020


Diagnostic du fonctionnement des réseaux d’assainissement des Eaux Usées


12 610 habitants
65 km de réseaux gravitaires

 

Contexte


La Communauté de Communes du Val d’Amboise assure en régie directe l’exploitation du système d’assainissement depuis le 1er Janvier 2015.
L’étude concerne un diagnostic du fonctionnement des réseaux d’assainissement collectif des eaux usées sur la ville d’Amboise soit près de 65 000 ml de réseaux gravitaires.

 

Objectifs


L’étude d’assainissement a pour but de proposer aux élus l’élaboration d’un Schéma Directeur d’Assainissement et de définir à l’intérieur de chaque unité identifiée les solutions techniques adaptées à la gestion des eaux usées. Ces solutions répondent aux objectifs suivants :

  • Garantir à la population des solutions durables
  • Contribuer à l’atteinte ou la conservation du Bon État du milieu naturel
  • Assurer le meilleur compromis économique
  • S’inscrire en harmonie avec la législation

 

Approche et résultats attendus


L’étude se décompose en 4 phases. Altereo réalise les phases 1 et 2.

  • Phase 1 : Cadrage de l’étude, bilan de l’existant, recueil des données
  • Phase 2 : Réalisation des diagnostics, mesures de terrain
  • Phase 3 : Investigations complémentaires
  • Phase 4 : Programme de travaux et élaboration du Schéma Directeur d’Assainissement
2021-01-14T15:00:15+01:00

SI du Bassin d’Arcachon

2020


Schéma directeur d’assainissement des eaux pluviales des communes de Mios et Marcheprime


14 000 habitants
2 communes
Zone d’étude : 19 km²

 

Contexte


Nouvellement associées au périmètre du Syndicat Intercommunal du Bassin d’Arcachon (SIBA), les communes de Mios et Marcheprime possèdent peu d’informations relatives au système de gestion des eaux pluviales. La zone étant sujette à des phénomènes d’inondation et de ruissellement, le SIBA a donc engagé un schéma directeur d’assainissement des eaux pluviales afin de permettre la mise en œuvre des travaux d’investissement, l’instruction des permis de construire et d’assurer une exploitation adaptée aux enjeux hydrauliques de ce périmètre d’étude.

 

Objectifs


Les objectifs recherchés au travers de cette étude sont  :

  • Cartographier, décrire et analyser le système des eaux pluviales
  • Présenter les enjeux associés aux eaux pluviales
  • Déterminer les travaux d’investissements permettant d’y répondre
  • Apporter les prescriptions relatives à la gestion des eaux pluviales du secteur, en tenant compte du contexte hydraulique, hydrogéologique et de l’urbanisation actuelle et future

 

Description de la mission


  • Phase 1A : État des lieux, analyse des conditions hydrologiques
  • Phase 1B : Analyse du fonctionnement du système de gestion des eaux pluviales sur 12 bassins versants
  • Phase 2 : Programme de travaux

 

2021-01-14T15:02:39+01:00

Communauté de Communes Val de Gers

2018


Élaboration des Schémas Directeurs d’Assainissement des Eaux Usées sur le territoire intercommunal


4 015 habitants – 8 communes
Systèmes d’assainissement : 8 systèmes d’assainissement – 1 288 abonnés à l’assainissement – 30 km de réseau séparatif – 13 postes de refoulement – 8 déversoirs d’orages

 

Contexte


La Communauté de Communes Val de Gers est une structure intercommunale regroupant 45 communes. Dans le cadre de sa prise de compétence assainissement, la CC Val de Gers souhaite disposer d’un état des lieux exhaustif ainsi que d’un diagnostic complet de l’ensemble des infrastructures d’assainissement présentes sur huit communes de son territoire : Barran, Lasseube-Propre, Le Brouilh-Monbert, Masseube, Ornezan, Panassac, Saint-Blancard et Saint-Jean-le-Comtal.

 

Objectifs


L’étude consiste à réaliser le Schéma Directeur de huit communes appartenant à la CC Val de Gers, qui constituera un document d’aide à la décision.

Les principaux objectifs de cette étude sont de :

  • Réaliser un état des lieux exhaustif des systèmes d’assainissement présents sur huit communes
  • Améliorer la connaissance patrimoniale des réseaux
  • Identifier les problématiques actuelles (arrivées d’eaux claires parasites permanentes, météoriques, déversements au milieu naturel, …)
  • Élaborer un programme pluriannuel cohérent d’investissements hiérarchisé

 

Description de la mission


Phase 1 : État des lieux et pré-diagnostic
Une analyse de l’état initial des huit communes a été menée au cours de la première phase de la mission. Cette partie comporte un volet d’étude du contexte local, un inventaire patrimonial et un état des lieux du fonctionnement des systèmes d’assainissement actuels (réseaux et stations d’épuration).
Une reconnaissance terrain a été menée permettant de détailler l’ensemble des ouvrages composant le système d’assainissement. A l’issue de la phase de reconnaissance réseau, il a pu être établi un plan de métrologie, découpé en 11 bassins de collecte, permettant de sectoriser l’étude et localiser les dysfonctionnements.
Un diagnostic par station d’épuration a également été réalisé. Ces visites d’installations permettant d’analyser et comparer les capacités épuratoires effectives avec les capacités théoriques des stations et de recenser les dysfonctionnements éventuels.

Phase 2 : Campagnes de mesures
La campagne de mesure est réalisée sur la base du plan de métrologie pour une durée de trois semaines minimum en période de nappe basse et de nappe haute, afin de quantifier les apports d’eaux parasites. Afin d’appréhender leur origine, des visites nocturnes sont également réalisées en période de nappe haute.
Un suivi de la qualité des effluents est également effectué avec la réalisation de bilan de pollutions 24h sur les réseaux au niveau des déversoirs et sur les huit stations d’épuration en entrée et en sortie.
En parallèle, une évaluation de l’impact du système d’assainissement sur les milieux naturels est réalisé. Pour ce faire, un suivi des cours d’eau est effectué par la réalisation de mesures physico-chimiques et de débits en amont et en aval des stations d’épuration.

Phase 3 : Investigations complémentaires
Suite à l’analyse des résultats obtenus lors des campagnes de mesures et des inspections nocturnes, il peut être préconisés la réalisation d’investigations complémentaires (inspections télévisuelles, tests à la fumée, contrôle de branchements), afin d’appréhender de manière plus approfondie l’origine des eaux parasites au sein des réseaux d’assainissement.

Phase 4 : Synthèse de l’étude diagnostic
À partir de l’ensemble des résultats de reconnaissances terrains et du diagnostic hydraulique des réseaux, plusieurs solutions techniques sont présentées en vue de résoudre les problématiques actuelles et d’anticiper les besoins futurs en assainissement.

Phase 5 : Schéma Directeur
Un document de synthèse reprenant les principaux éléments de l’étude ainsi que les différents scenarri d’aménagement proposés sera rédigé et transmis au Maître d’ouvrage. Le programme de travaux définitif sera à inclure dans le projet de Schéma Directeur d’Assainissement.

Tranche optionnelle : Levé topographique des réseaux d’eaux pluviales
Une reconnaissance avec levés GPS des réseaux d’eaux pluviales avec la réalisation d’une cartographie sous SIG est menée sur les systèmes d’assainissement pluviaux des communes de Barran, Lasseube-propre, Masseube et Seissan, soit 30 km de canalisations à relever.

2021-01-14T15:03:53+01:00

Montluçon Communauté

2018


Étude juridique et organisationnelle des modalités d’exercice des compétences eau et assainissement


73 500 habitants
35 communes
Volume facturé : 3,7 Mm³
Réseau d’eau : 1 300 km – SIVOM Rive Gauche du Cher

 

Contexte


La Communauté d’Agglomération de Montluçon s’est dotée des compétences eau potable et assainissement à titre obligatoire au 1er janvier 2018 sur l’ensemble de son territoire (21 communes). Ces compétences étaient exercées en régie, soit par la CA elle-même pour les communes centre, soit par des syndicats – SIVOM Rive Gauche du Cher et SIVOM Région Minière (eau, ANC), soit par les communes elles-mêmes (assainissement collectif). Des fusions entre EPCI-FP -Montluçon Communauté,  CC Pays d’Huriel, CC Val de Cher étaient également envisagées à moyen-terme.

 

Objectifs


Dans le cadre de la loi NOTRe et de cette recomposition territoriale, Montluçon Communauté et le SIVOM Rive Gauche du Cher se sont interrogés sur :

  • Les modalités d’organisation des compétences eau potable et assainissement sur le territoire de Montluçon Communauté
  • L’opportunité de bâtir un projet plus large de mutualisation, en particulier avec le SIVOM Rive Gauche du Cher au sein duquel s’exerce une solidarité technique et financière entre des communes de Montluçon Communauté et de la CC Pays d’Huriel. L’étude a intégré par ailleurs l’évolution du SMEA, syndicat départemental pour l’interconnexion et la sécurisation de l’alimentation, qui s’est doté des compétences eau potable et assainissement à titre optionnel en 2018

 

Approche et résultats attendus


Sur la base d’un état des lieux juridique, technique et financier, Altereo a :

  • élaboré 3 scenarii généraux d’organisation des compétences, déclinés pour chaque projet de fusion d’EPCI-FP : il est ainsi mesuré l’impact sur les équilibres structurels, juridiques, techniques, financiers et RH des entités nouvelles et résiduelles
  • proposé une comparaison multi-critères de ces scenarii pour permettre aux parties prenantes de retenir un schéma d’organisation

Altereo a accompagné les maîtres d’ouvrage dans le déploiement opérationnel de la solution retenue (planning, modalités fonctionnelles, etc.).

2021-01-14T15:06:42+01:00

Communes de Saint-Pierre-d’Oléron et Dolus-d’Oléron

2018


Étude diagnostic du système d’assainissement collectif


10 015 habitants
Système d’assainissement : 152 km de réseaux – 48 postes de refoulement – 10 693 branchements – 1 station d’épuration de 60 000 EH

 

Contexte


Le Syndicat des Eaux de la Charente Maritime, qui exerce la compétence assainissement sur les communes de Saint-Pierre-d’Oléron et Dolus-d’Oléron, a souhaité engager la réalisation d’un diagnostic et schéma directeur du système d’assainissement des 2 communes afin de dresser un état des lieux des infrastructures existantes (réseaux et station d’épuration), des principaux dysfonctionnements existants, et de définir les moyens d’y remédier.

 

Objectifs


Le but de cette étude est donc de connaître au mieux le fonctionnement actuel des réseaux de la zone d’étude (sensibilité aux eaux parasites, capacité des infrastructures face aux besoins de pointe, problématique H2S, rejets directs…) ; de connaître la qualité de collecte des abonnés raccordés au réseau d’assainissement collectif et de transfert des effluents à la station d’épuration au regard de la capacité nominale de la station d’épuration.

 

Résultats attendus


Cette étude doit donc apporter au Syndicat des Eaux de la Charente Maritime et aux communes de Saint-Pierre-d’Oléron et Dolus-d’Oléron les données techniques et financières pour l’aider dans sa gestion du service d’assainissement, en vue d’optimiser son fonctionnement dans l’état actuel et en prenant en compte les évolutions des rejets liés aux développements urbanistiques et touristiques, et ainsi tendre vers une gestion optimisée de la compétence assainissement collectif.

2021-01-14T15:07:28+01:00

SNCF Mobilités

2018


Diagnostics et préconisations : Reconnaissance des réseaux humides – Bâtiment voyageurs de la Gare de Toulouse Matabiau


9 millions de voyageurs /an

 

Contexte


Dans le cadre de l’amélioration de la connaissance des réseaux d’eau potable, des eaux usées et des eaux pluviales, présents au sein du bâtiment des voyageurs, la SNCF a souhaité réaliser un diagnostic de ses installations de plomberie, afin d’apporter une vision plus approfondie sur la compréhension des réseaux humides existants et des solutions d’aménagement pour remédier aux non conformités.

 

Objectifs


Les objectifs mis en avant par la SNCF étaient :

  • Se doter d’un inventaire patrimonial exhaustif des réseaux humides et des équipements hydrauliques
  • Acquérir la connaissance des caractéristiques des réseaux et des équipements
  • Disposer de solutions d’aménagement permettant de mettre en place des actions préventives ou correctrices

 

Approche et résultats


L’étude est décomposée en 4 phases complémentaires et évolutives :

  • Phase 1 : État des lieux du secteur d’étude (visite des réseaux, mise à jour et réalisation des plans)
  • Phase 2 : Enquête réseau (constat et reportage photographique, inspections télévisées, analyse des eaux)
  • Phase 3 : Analyse (bilan de fonctionnement)
  • Phase 4 : Préconisations (programme de travaux : actions préventives ou correctives)
2021-01-14T15:08:09+01:00

Fédération Eaux Puisaye Forterre

2018


Schéma Directeur d’Alimentation en Eau Potable


14 645 habitants – 8 900 abonnés
Linéaire : 1 000 km
Ouvrages particuliers : 42

 

Contexte


Suite à la fusion des Syndicats des eaux de la région de Bléneau et de Charny, la Fédération Eaux Puisaye Forterre a engagé la réalisation d’une étude de Schéma Directeur d’Alimentation en Eau Potable sur les 21 communes de ce secteur de son territoire afin de mettre à niveau la connaissance des infrastructures et d’établir un programme de travaux pluri-annuel pour l’amélioration du service.

 

Objectifs


Les objectifs visés par cette étude sont :

  • Le géo-référencement des réseaux et la mise à jour des plans existants
  • Le calcul des indicateurs de performance du service d’eau potable sur les trois dernières années
  • Réalisation du zonage et de schéma de distribution du secteur d’études
  • Établissement du descriptif détaillé des ouvrages
  • Établissement d’un diagnostic simplifié des ouvrages en génie-civil du syndicat
  • Mise à disposition des résultats sous format SIG
  • Élaboration d’un plan d’actions sous forme de programmes de travaux chiffrés et hiérarchisés

 

Description de la mission


L’étude comprend cinq phases :

  • Phase 1 : Recueil, analyse et synthèse des données existantes
  • Phase 2 : Besoins futurs et adéquation des infrastructures actuelles
  • Phase 3 : Campagne de mesures hydrauliques
  • Phase 4 : Modélisation Mathématique du fonctionnement du réseau d’alimentation en eau potable
  • Phase 5 : Prospectives et schéma d’alimentation en eau potable
2021-01-14T15:08:59+01:00

Communauté de Communes Vierzon-Sologne-Berry

2018


Élaboration du Plan Local d’Urbanisme intercommunal valant Programme Local de l’Habitat (PLUi-H)


 

Contexte


La Communauté de Communes Vierzon-Sologne-Berry se situe dans le département du Cher, et regroupe 10 communes dont Vierzon, pôle urbain de 27 700 habitants. L’intercommunalité s’étend sur 260 km² et fait figure par sa situation géographique de nœud routier et ferroviaire.

 

Objectifs


L’élaboration du PLUi-H va permettre de développer un projet de territoire par la définition d’orientations stratégiques pour l’aménagement du territoire sur les 10 prochaines années, en cohérence avec les orientations du SRADDET (Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Égalité des Territoires) Centre-Val-de-Loire en cours d’élaboration.
Les principaux enjeux sont le maintien du rôle de pôle économique et urbain, le développement d’une offre en logements adaptée aux besoins de la population, la préservation du patrimoine, des paysages, des milieux naturels et du cadre de vie, et la pérennisation de l’activité agricole sur le territoire.

2021-01-14T15:09:51+01:00

Ville de Miramas

2018


Étude du gisement des déchets du BTP et faisabilité du réemploi local


25 756 habitants

 

Contexte


La présente étude est envisagée dans le cadre du programme LIFE intégré SMART WASTE PACA porté par la Région Sud, Provence-Alpes-Côtes d’Azur, référencé LIFE 16 IPE FR005. Le programme vise à développer la dynamique territoriale pour mettre en œuvre et renforcer l’efficience des plans de prévention et de gestion des déchets. La ville de Miramas, territoire zéro déchet zéro gaspillage depuis 2015, intervient en tant que partenaire pour démontrer que l’échelle municipale est une échelle adéquate pour assurer la gouvernance de projets expérimentaux.

 

Objectifs


L’étude a pour objectif d’identifier tous les projets et de mettre en place une gouvernance territoriale pour optimiser le réemploi de matériaux entre chantiers et aussi de réduire les déchets générés lors des travaux et de favoriser le réemploi, en l’élargissant à l’ensemble des opérations mises en œuvre sur un même territoire et dans une même temporalité.

Les enjeux auxquels doit répondre l’étude se décomposent ainsi :

  • Prévenir la production de déchets du BTP
  • Trouver une solution mutualisée pour stocker et réemployer des matériaux entre chantier sur la ville, malgré la pluralité des maîtrises d’ouvrages
  • Mettre en place une gouvernance territoriale axée sur le développement durable
  • Envisager une économie circulaire sur la thématique
2021-01-14T15:11:44+01:00

SIAEP Aquareso

2019


Maîtrise d’œuvre pour la construction de la nouvelle STEP de Duravel


10 840 abonnés au service eau potable
41 communes

 

Contexte


Le syndicat Aquareso se compose de 41 communes. Il assure les compétences eau potable, assainissement collectif et non-collectif et travaux.
Le syndicat fonctionne sur le modèle d’une commune. C’est un syndicat dit à la carte puisque toutes les communes n’adhèrent pas à la totalité des compétences du syndicat. Le Syndicat dispose d’un patrimoine important qui peut être synthétisé ainsi : 10 840 abonnés au service d’eau potable, 6 unités de production d’eau potable, 978 km de réseau d’eau potable, 61 réservoirs,  26 stations d’épuration, 47 postes de refoulement.

 

Objectifs


La STEP de Duravel est non conforme DERU sur sa capacité de traitement et son niveau de rejet. Elle collecte en effet un camping dont l’évolution de capacité a engendré un dépassement des capacités initiales de la STEP. La mission consiste donc à dimensionner une nouvelle unité de traitement dont la capacité sera suffisante pour accepter le camping tout en assurant un niveau de rejet conforme avec la qualité de la rivière Lot.

 

Approche et résultats


La nouvelle station de traitement sera de type boues activées d’une capacité de 1 500 E.H. Le traitement des boues sera assuré par la filière existante de type lits de séchage roseaux, qui seront agrandis pour être adaptés à la nouvelle capacité.

2021-01-14T15:12:33+01:00

Commune d’Avrieux

2019


Analyse de l’adéquation entre l’offre et la demande en logements – Étude pré-opérationnelle sur le site de Chevrote


403 habitants

 

Contexte


Située dans la vallée de la Maurienne à la frontière italienne, Avrieux a connu un ralentissement de son urbanisation depuis 2010 et une baisse de sa population dans un contexte où le bassin de vie de Modane a perdu plusieurs milliers d’emplois depuis les années 2000. La mairie a lancé cette étude pour impulser une dynamique propice à l’accueil de nouveaux habitants.

 

Objectifs et enjeux


L’étude a été conçue en deux temps. Il s’agit, dans un premier temps, d’analyser le marché local de l’habitat afin de définir une programmation en logements adaptée à la demande locale. Dans un deuxième temps et une fois la base de la programmation en logements retenue, l’étude pré-opérationnelle s’attache à réaliser le diagnostic du site avant de tendre vers une phase de scénarios puis de composition urbaine.
Les enjeux sont multiples puisque la moitié du site est occupée par une zone NATURA 2000 (pelouses sèches). Le comité de pilotage ayant fait le choix d’éviter la définition de mesures compensatoires, la réflexion s’est portée sur un espace restreint en milieu de montagne devant permettre de répondre au triple objectif d’une production diversifiée en logements, d’une dynamique démographique positive retrouvée et d’une intégration paysagère tenant compte des covisibilités et de la morphologie du village.

2021-01-14T15:15:20+01:00

DDT du Gers

2019


Réalisation de contrôles sur les stations de traitement des eaux usées du département du Gers


190 276 habitants
Mission réalisée en 2015 : 2 STEP autosurveillées – 14 STEP non équipées
Mission réalisée en 2016 : 2 STEP autosurveillées – 15 STEP non équipées
Mission réalisée en 2017 : 17 STEP non équipées
Mission réalisée en 2018 : 2 STEP autosurveillées – 15 STEP non équipées
Mission réalisée en 2019 : 3 STEP autosurveillées – 13 STEP non équipées

 

Contexte


La Direction Départementale des Territoires du Gers a souhaité réaliser des prélèvements et analyses physico-chimiques pour les contrôles inopinés de stations de traitement des eaux usées recevant une charge brute de pollution organique supérieure à  1,2 kg/j. La mission a consisté à vérifier par des mesures et relevés, les performances de traitement et la conformité des rejets au milieu naturel vis-à-vis de la règlementation.

 

Objectif


L’objectif de la mission a été de réaliser des bilans 24 heures en entrée et en sortie des stations d’épuration du département du Gers, en vue d’apprécier leur fonctionnement et de vérifier que les effluents rejetés dans le milieu naturel soient conformes avec la règlementation.
Ces bilans se sont accompagnés en parallèle de divers relevés (visite sommaire des ouvrages, audit simplifié de l’exploitation réalisé…) permettant de dresser un état des lieux complet sur le fonctionnement de la station ainsi que sur l’exploitation réalisée.
A l’issue de la mission, un rapport de mesure par station d’épuration a été transmis à la DDT du Gers présentant les résultats des bilans 24 heures.

 

Description de la mission


Visites des installations
Avant le démarrage des mesures, nous nous sommes rendus sur chaque site en compagnie de l’agent d’exploitation afin de connaître le fonctionnement de la station, d’identifier les principaux dysfonctionnements et de réaliser un descriptif de l’exploitation par l’agent sur la station.

Réalisation des bilans 24 h
Des mesures de débit ont été réalisées sur les stations du département :

  • Soit par l’utilisation du matériel en place : dans ce cas, une vérification préalable des équipements et l’élaboration d’une fiche de contrôle ont été réalisés
  • Soit par la mise en place de notre propre matériel : débitmètre bulle à bulle sur les canaux ouverts, suivi de marnage et enregistrement du temps de fonctionnement des pompes sur les postes de relevage

Durant les périodes d’observations, des prélèvements ont également été réalisés conformément à la norme ISO 5667-10.

Suivi de la pluviométrie
Un pluviomètre à auget basculant a été installé sur chaque station afin d’enregistrer en continu les précipitations survenues durant la période de contrôle.

Prestations complémentaires : prélèvements sur le milieu naturel
Afin d’évaluer l’impact du rejet sur le milieu récepteur, des prélèvements ont été réalisés sur plusieurs cours d’eau à l’aval des stations. Ces mesures ont été effectuées à l’aide de notre propre matériel portable sur les paramètres suivants : pH, conductivité, t° de l’air, t° de l’eau et oxygène dissous.

Bilan des mesures
Les rendements épuratoires ainsi que la comparaison des concentrations mesurées aux normes de rejets applicables sur chaque station ont été consignées au sein du rapport de mesure de la mission.

2021-01-14T15:16:06+01:00

Région Sud PACA

2019


Mission d’assistance pour l’animation d’ateliers thématiques régionaux (tous types de déchets) autour de la prévention et la gestion des déchets dans le cadre du projet européen LIFE IP Smart Waste PACA


5 007 977 habitants
6 départements

 

Contexte


Le LIFE SMART WASTE PACA est un programme d’envergure visant à développer la dynamique territoriale dans le cadre de la mise en œuvre du Plan Régional de Prévention et de Gestion des déchets. Ce programme concerne, dans un premier temps, 18 partenaires pour la mise en œuvre de 135 opérations d’un montant estimatif de 34 millions d’euros.
Cette démarche est accompagnée d’ateliers thématiques d’animation, permettant de mobiliser, d’échanger, de partager les expériences. De nombreuses thématiques ont été abordées et des visites de sites ont d’ores et déjà été réalisées.

Exemple de thématiques abordées :

  • Biodéchet
  • Dépôts illégaux
  • Intégration des objectifs du plan régional déchet dans les documents d’urbanisme
  • Mise en place de stratégie d’économie circulaire
  • Développement des déchetteries professionnelles
  • Reprise des déchets du BTP par les distributeurs de matériaux
  • Déchet d’activité économique
2021-01-14T15:16:58+01:00

Communauté de Communes du Pays d’Ancenis

2019


Études diagnostiques et schémas directeurs d’assainissement du territoire de la COMPA – Secteur des Marais


18 779 habitants
7 communes

 

Contexte


Depuis le 1er janvier 2015, la COMPA a pris la compétence assainissement collectif sur son territoire. La COMPA souhaite donc harmoniser la planification de l’assainissement sur l’ensemble de son territoire, en élaborant un schéma directeur d’assainissement.

 

Objectifs


Les objectifs de l’étude sont les suivants :

  • Le diagnostic du fonctionnement des réseaux d’eaux usées et des stations de traitement des eaux usées
  • Le schéma directeur d’assainissement visant à réduire les dysfonctionnements, les rejets de pollution et les surcoûts d’exploitation qui en découlent, à respecter la réglementation en vigueur et à contribuer aux objectifs du SDAGE Loire-Bretagne

 

Description de la mission


  • Volet diagnostic de fonctionnement : Évaluation du fonctionnement de manière qualitative et quantitative (flux hydrauliques, quantité d’eaux usées non collectées, état des réseaux et des stations de traitement, fonctionnement des réseaux et des stations, impact des rejets sur les milieux récepteurs)
  • Volet schéma directeur d’assainissement : Élaboration d’un programme pluriannuel d’investissement, sécurisation du fonctionnement des systèmes, mise en œuvre de l’autosurveillance, adaptation et dimensionnement de systèmes d’assainissement.
2021-01-14T15:18:01+01:00

SIER de Fontgombault et Commune de Ruffec-le-Château

2019


Étude de connaissance et de gestion patrimoniale des réseaux d’alimentation en eau potable


9 750 habitants – 6 100 abonnés – 19 communes
546 km de réseaux AEP

 

Contexte


Le Syndicat de Fongtombault ainsi que la commune de Ruffec-le-Château, ont confié à Altereo la réalisation de leur diagnostic du réseau d’eau potable. Le service d’eau potable est exploité en régie par les deux collectivités. Elles s’occupent de la production d’eau potable, de la distribution aux abonnés et de la gestion clientèle. Cette étude a permis d’aboutir à un diagnostic complet et exhaustif des infrastructures d’eau potable, incluant également une campagne de recherche de fuites afin d’améliorer le rendement du réseau.

 

Objectifs


Les objectifs fixés pour cette étude, qui permettront notamment l’amélioration de la connaissance du patrimoine, l’établissement des ratios techniques du réseau et un diagnostic de la sécurité sanitaire, sont nombreux :

  • Fournir l’information la plus large afin qu’elle puisse être prise en compte avec cohérence avec le développement de la collectivité
  • Donner une vision précise de l’ensemble des équipements et les intégrer dans l’outil informatique
  • Proposer à la collectivité les principes de l’organisation et de l’amélioration du service d’alimentation eau potable
  • Rendre cohérent cette organisation et les améliorations proposées avec la politique d’aménagement de l’ensemble des réseaux et de la voirie

Cette étude a pour but de proposer à la collectivité un plan d’actions et d’investissement lui permettant d’améliorer le fonctionnement de ses infrastructures mais également de mener une politique performante de gestion patrimoniale.

 

Description de la mission


À partir des différents constats qui ont été établis, le modèle a permis d’optimiser le dimensionnement des éventuels aménagements nécessaires sur le réseau, aussi bien pour améliorer la desserte, la protection de la ressource ou encore la sécurité de l’alimentation en eau potable.

L’étude va être réalisée en 6 phases :

  • Pré-diagnostic / Analyse du fonctionnement du réseau
  • Modélisation du réseau
  • Campagne de mesures / Sectorisation
  • Élaboration d’un programme d’actions
  • Réflexion patrimoniale
  • Analyse détaillée du prix de l’eau
2021-02-24T17:15:44+01:00

Commune de Vic-Fezensac

2019


Étude stratégique pour le développement et la valorisation du Bourg-Centre


3 468 habitants

 

Contexte


Pôle urbain remarquable de l’ouest gersois, la commune de Vic-Fezensac s’inscrit dans un contexte territorial rural aux facettes variées. Son positionnement sur les grands axes de communication départementaux et son rôle de pôle d’emplois font du territoire un lieu de vie majeur à l’échelle de son bassin de vie. Située à quelques dizaines de minutes de la préfecture, Auch, elle entretient avec celle-ci des dynamiques de mobilité (notamment domicile travail) et de fonctionnement importantes.

 

Objectif


L’objectif principal était d’accompagner les élus pour définir un projet global de développement et de valorisation du Bourg-Centre notamment en vue de l’inscription de la commune dans la politique régionale en faveur des « Bourgs-Centres-Occitanie / Pyrénées-Méditerranée » et en prévision de la contractualisation avec la Région.

 

Approche


3 axes d’études principaux :

  • Le thème de l’habitat et qualité de vie
  • Le thème des espaces publics et mobilité
  • Le thème du développement touristique et culturel

3 axes d’études secondaires :

  • Le thème de la démographie
  • Le thème de la socio-économie
  • Le thème des équipements
2021-01-14T15:20:10+01:00

SIAEP des Terres Blanches

2019


Diagnostic et Schéma Directeur d’alimentation en Eau Potable et PGSSE


7 500 habitants – 22 communes – 4 200 abonnés
5 unités de production (désinfection uniquement)
13 stations de reprises et/ou surpresseurs
5 200 m³ de stockage (16 réservoirs dont 3 sur tour)
617 km de réseau hors branchement

 

Contexte


Le SIAEP des Terres Blanches a été créé au 1er janvier 2016 par la fusion de 3 Syndicats : SIAEP de Mareuil-sur-Belle, SIAEP de Verteillac-La Tour Blanche et SIAEP de la Vallée de la Lizonne. Il est situé au nord-ouest du département de la Dordogne. La gestion du service d’eau sur les 3 ex-Unités de Gestion de l’Eau (UGE) constituant le SIAEP des Terres Blanches implique une uniformisation des outils de travail et de la connaissance des infrastructures de l’eau. Ainsi, le SIAEP a souhaité la réalisation d’un diagnostic des ouvrages d’eau ainsi qu’un Schéma Directeur qui permettra d’anticiper les investissements pour les 10 prochaines années au travers d’un plan pluriannuel de travaux et d’actions.

 

Objectifs


L’objectif de cette étude est de connaître au mieux le fonctionnement actuel des infrastructures du Syndicat et leurs faiblesses (capitalisation des plans et données sous SIG, rendements et indices de fuite pour l’eau potable, capacité des infrastructures face aux besoins de pointe, projections en situation future, risque CVM…), d’apprécier la qualité du service aux abonnés et de préciser les besoins en termes de fiabilisation ou réhabilitation des équipements comme d’extension ou renforcement pour pouvoir répondre aux besoins futurs.
Cette étude doit in fine apporter au SIAEP des Terres Blanches les données techniques et financières pour l’aider à prioriser les aménagements à réaliser, en vue d’optimiser son fonctionnement dans l’état actuel et en prenant en compte les évolutions liées aux développements urbanistiques, et ainsi tendre vers une gestion optimisée de ses compétences.
Cette étude a également pour objet la réalisation d’un Plan de Gestion et de Sécurité Sanitaire des Eaux (PGSSE), qui doit permettre, à travers la description technique et organisationnelle du service ainsi que l’analyse et la hiérarchisation de l’ensemble des risques de sécurité sanitaire associés au service, de décrire les actions à mettre en œuvre et l’organisation à mettre en place pour réduire les risques identifiés.

 

Description de la mission


L’étude s’étend à l’ensemble des équipements assurant d’une part la mobilisation, le transfert et le traitement des ressources et d’autre part l’alimentation en eau de l’ensemble des usagers. Elle comprend les phases suivantes :

  • Phase 1 : Diagnostic

Il consiste à recueillir l’ensemble des données relatives au service d’eau potable, à vérifier les plans du réseau, à réaliser le géo référencement des accessoires de réseau et à étudier l’évolution prévisible des besoins.

En outre le diagnostic (patrimonial, qualitatif, quantitatif événementiel, organisationnel, etc..) de l’état actuel de la sécurité sanitaire de l’eau potable sur chaque secteur de production et de distribution (UDI) est réalisé. Il comprend une étude des dangers et une étude de vulnérabilité (le cas échéant).

  • Phase 2 : Fonctionnement du réseau

             – Modélisation du réseau

Elle comprend l’établissement d’un modèle mathématique de simulation du système d’alimentation en eau.

            – Campagne de mesure

Elle consiste à réaliser une campagne de mesure de débits et de pression sur les équipements hydrauliques permettant le calage du modèle de simulation et la programmation de la recherche des fuites.

            – Diagnostic général du réseau

Il porte sur l’analyse du fonctionnement actuel et futur du réseau, de la sécurité et de la fiabilité du système.

            – Définition des zones desservies par le réseau de distribution

Sur la base du diagnostic établi et de l’analyse du fonctionnement du réseau, il est constitué un zonage de desserte en eau potable du territoire syndical.

  • Phase 3 : Plan d’action et schéma directeur

Le plan d’actions comprend les mesures de maîtrise des risques identifiés pour observer une meilleure sécurité sanitaire au quotidien et de gestion des crises ainsi que pour la réduction des pertes d’eau du réseau de distribution d’eau potable.

Il consiste à proposer les actions à engager pour répondre aux objectifs sous forme d’un programme hiérarchisé avec une estimation des coûts pour chaque opération et des indicateurs pour assurer le suivi des actions mises en place.
Le schéma directeur associe enfin un calendrier de mise en œuvre de ces actions.

2021-01-14T15:21:58+01:00

Région Sud PACA

2019


Mission d’animation pour améliorer l’intégration de l’économie circulaire à la commande publique appliquée aux marchés travaux du BTP, dans le cadre du projet européen LIFE IP Smart Waste


5 007 977 habitants
6 départements

 

Contexte


Le LIFE SMART WASTE PACA est un programme d’envergure visant à développer la dynamique territoriale dans le cadre de la mise en œuvre du Plan Régional de Prévention et de Gestion des déchets. Ce programme concerne, dans un premier temps, 18 partenaires pour la mise en œuvre de 135 opérations d’un montant estimatif de 34 millions d’euros. Il s’agit de mettre en place un plan d’action en terme de stratégie d’économie circulaire dans le cadre des déchets du BTP (10 collectivités concernées) et animation du réseau régional déchets du BTP.

 

Objectifs


  • Définir des attendus opérationnels (mise en réseau, mutualisation des moyens, choix de thématiques pour les ateliers à venir…)
  • Permettre aux participants de gagner en efficacité sur l’élaboration de leur propre projet, en lien direct avec la réalisation des objectifs du PRPGD, en bénéficiant d’une expérience dense sur un temps court
  • Permettre des échanges entre les parties-prenantes, favorisant des réalisations exemplaires en dehors des animations régionales et la conduite éventuelle de projets partagés
  • Valoriser les résultats pour mettre en avant les collectivités et le réseau

 

Description de la mission


  • Phase 1 : Accompagnement des maîtres d’ouvrages volontaires pour favoriser l’intégration de l’économie circulaire à la commande publique appliquée aux marchés travaux du BTP
  • Phase 2 : Animer le groupe de travail régional « Déchets du BTP et économie circulaire », au travers de 6 journées de rencontres
2021-01-14T15:23:50+01:00

Communauté d’Agglomération Lisieux Normandie

2019


Schémas Communaux de Défense Extérieure Contre l’Incendie (SCDECI)


24 000 habitants
19 communes

 

Contexte


La CA Lisieux Normandie assure la maitrise d’ouvrage de cette étude qui permettra d’établir des documents à l’échelle des communes afin de permettre à chacune d’assurer ses obligations en matière de service public de défense incendie. L’étude concerne 19 communes de la CA et représente une population concernée d’environ 24 000 habitants.

 

Objectifs


La mission a pour objectifs de :

  • Connaître le niveau de couverture de la DECI existante
  • Vérifier l’adéquation entre DECI existante et les risques à défendre
  • Identifier les insuffisances et les zones non couvertes
  • Visualiser les évolutions prévisibles des risques en fonction du développement de l’urbanisation
  • Prioriser et planifier l’implantation des équipements de complément et de renforcement de la DECI ou le remplacement des appareils obsolètes, détériorés ou non-conformes

 

Approche et résultats


L’étude sera menée en trois temps :

  • Un état des lieux permettra d’identifier les dispositifs de DECI existants et de hiérarchiser les risques sur le territoire d’étude
  • L’étude des besoins en eau au regard des niveaux de risques permettra d’identifier la couverture existante en matière de protection incendie et d’isoler les insuffisances locales ou généralisées
  • L’étude sera conclue par la proposition de solutions visant la mise en correspondance des moyens de DECI avec les différents niveaux de risques et besoins associés
2021-01-14T15:24:45+01:00

Commune de Crépy-en-Valois

2019


Révision du Plan Local d’Urbanisme avec évaluation environnementale


15 231 habitants

 

Contexte


Crépy-en-Valois est située au cœur de la vallée de l’Automne. Elle constitue le principal pôle de la Communauté de Communes du Pays-de-Valois et dispose ainsi d’un rayonnement sur les communes rurales alentours. La commune dispose d’une situation avantageuse au cœur d’une dynamique de territoire reliant pôles urbains de Creil, Compiègne, Soissons, Meaux et Goussainville. Le territoire est également sous influence de Paris et du pôle économique Roissy-CDG.

 

Objectifs


La révision du PLU a pour objectifs :

  • La mise en conformité du document au regard des lois et des documents supra-communaux (notamment le SCoT du Pays de Valois approuvé en 2018 )
  • Le développement raisonné de l’urbanisation future
  • La préservation des activités existantes, richesse du territoire
  • La prise en compte des risques inondation
  • La valorisation et la protection du patrimoine bâti et paysager
  • L’intégration des projets en cours (notamment le pôle gare, le pôle santé et le pôle culturel)
2021-02-24T17:27:46+01:00

Commune de Longwy

2019


Étude de programmation urbaine, architecturale et paysagère de la Place Darche


14 722 habitants

 

Contexte


La commune de Longwy a pour particularité de se situer à proximité des frontières belge et luxembourgeoise. Le territoire est également positionné sur l’axe routier allant des Pays-Bas à l’Italie. Enfin, la commune comprend le troisième pôle universitaire de Lorraine. Face à ces atouts, la commune candidate pour que son territoire soit inscrit au Patrimoine Mondial de l’Humanité (citadelle Vauban). Ainsi, les attentes de l’équipe municipale concernant cette étude sont multiples : impulser un renouveau sur le secteur du centre-ville de la cité haute (citadelle Vauban), préserver le statut central de la place Darche, améliorer son attractivité économique, améliorer les déplacements et la gestion des flux, et enfin, valoriser le caractère patrimonial de la place.

 

Objectifs et enjeux


Sur le secteur de la ville haute et plus spécifiquement celui de la place Darche et de ses abords, on constate des enjeux majeurs qui vont guider et orienter l’étude de programmation urbaine, architecturale et paysagère, tels que les déplacements, le stationnement, l’attractivité commerciale, les services publics, les manifestations culturelles, les évènements (marché, foire de Pâques …), les activités touristiques.
La mission est divisée en trois phases : la première consiste à effectuer un diagnostic permettant de dégager des enjeux et besoins. La deuxième phase vise à dégager trois scénarios d’aménagement et un projet de pré-programmation. La troisième phase mènera à la réalisation d’un plan guide et programmation.

 

Scénarios


Un projet à l’échelle de toute la ville haute est proposé, travaillant sur les entrées de ville, les stationnements et les connexions piétonnes pour accéder au cœur de ville.
Ensuite, des scénarios sont proposés à l’échelle de la place Darche avec des invariants de projet et des organisations différentes de la place.

2021-01-14T15:26:10+01:00

SNCF Mobilités

2019


Maîtrise d’œuvre pour la mise en conformité des réseaux humides


9 millions de voyageurs /an

 

Contexte


Un diagnostic des installations de plomberie du Bâtiment des Voyageurs de la gare de Toulouse-Matabiau a été réalisé par Altereo de décembre 2018 à février 2019. Ce diagnostic a permis de recenser tous les réseaux d’assainissement (eaux usées et eaux pluviales), de comprendre leur fonctionnement, d’identifier les anomalies existantes et ainsi établir un programme de travaux pour la mise en conformité. Suite à la présentation de ce programme de travaux, la SNCF a mandaté Altereo pour une mission de maîtrise d’œuvre pour la réalisation des travaux urgents.

 

Objectifs et résultats attendus


La SNCF a souhaité bénéficier d’une assistance pour le suivi des travaux.

La mission de maîtrise d’œuvre a concerné les travaux de :

  • Réhabilitation du poste de relevage d’eaux pluviales en remplaçant les équipements électromécaniques
  • Mise en conformité du réseaux d’eaux pluviales en déconnectant les principaux mauvais raccordements d’eaux usées

La mission de maîtrise d’œuvre comprenait :

  • Les études d’Avant-projet et Projet
  • L’Assistance au maître d’ouvrage pour la passation des contrats de travaux
  • VISA des études d’exécution
  • Direction de l’exécution des contrats de travaux
  • Assistance pour les opérations de réception
2021-02-24T17:34:14+01:00

Conseil Départemental de la Charente Maritime

2019


Analyse des besoins en logements saisonniers des communes et stations touristiques de la Charente-Maritime


 

Contexte


Le Département de Charente-Maritime et la Maison de l’Emploi de Charente-Maritime s’inscrivent dans le contexte de la loi « Montagne II » pour engager une étude sur les besoins en hébergement des travailleurs saisonniers des communes et stations touristiques de Charente-Maritime.

 

Objectifs


La mission devait pouvoir répondre à un double enjeu :

  • La construction d’une évaluation quantitative et qualitative de l’offre et des besoins locaux
  • L’impulsion d’une dynamique de coopération des acteurs locaux qui permet l’émergence d’initiatives et le portage d’actions pertinentes et novatrices

 

Approche et résultats attendus


Le diagnostic a été conduit à travers trois champs d’investigation principaux :

  • Mobilisation d’expert et relais, susceptibles d’avoir une connaissance de l’offre, des besoins des différents publics, des marchés du logement saisonnier
  • Une approche documentaire et une valorisation du corpus statistique disponible
  • Un travail d’enquête sur l’offre en hébergement saisonnier et les besoins, réalisé auprès des employeurs et travailleurs saisonniers

Une synthèse faisant état des besoins et des dysfonctionnements identifiés a mis en avant les orientations stratégiques d’un plan local en faveur de l’hébergement saisonnier sur le territoire qui pourront être mises en œuvre.

2021-02-24T17:28:32+01:00

Commune de Pezens

2019


Étude stratégique pour le développement et la valorisation du Bourg-Centre


1 488 habitants

 

Contexte


Porte d’entrée ouest de l’agglomération carcassonnaise, dernière commune avant de pénétrer dans la ville centre, Pezens profite d’un positionnement et d’une desserte privilégiée. Pôle de services, de commerces et d’équipements d’un large bassin de vie allant de Montréal au sud, jusqu’à la Montagne Noire au nord, la commune draine une population variée à la recherche de services locaux. Son implantation sur la RD 6113, axe majeur de la mobilité à l’échelle du département et plus largement du grand sud de la France, lui assure une visibilité et une fréquentation accrue tout au long de l’année, particulièrement en période estivale.

 

Objectifs


  • Requalifier et sécuriser la traversée du bourg
  • Développer les mobilités actives
  • Conforter l’implantation des équipements publics
  • Affirmer la dynamique commerciale et touristique
  • Renforcer et valoriser la qualité de vie et de l’habitat
  • Conserver et développer la nature en ville

 

Approche


3 phases d’études ont permis de définir le projet de valorisation et de développement du bourg. Elles ont mené à l’élaboration d’un programme d’actions déclinées de manière opérationnelle sur le territoire.
La collectivité s’est prononcée pour la réalisation de grands projets en matière d’équipements publics et d’équipements éducatifs. La conception a été menée dans une optique résolument développement durable notamment sur les questions des imperméabilisations et des mobilités douces.

2021-01-14T15:29:44+01:00

Communauté de Communes de Mimizan

2019


Actualisation du schéma directeur des eaux usées


12 025 habitants
2 stations d’épuration (Mimizan : 57 000 EH et Mézos : 3 500 EH)
3 711 regards de visite
153 km de réseau gravitaire
43 km de réseau de refoulement
47 postes de refoulement

 

Contexte


La Communauté de Communes de Mimizan, qui exerce la compétence assainissement en régie, a souhaité réviser son schéma directeur d’assainissement réalisé 2004 afin de recenser les dysfonctionnements en situations actuelle et future et réaliser une programmation de travaux ambitieux à horizon 2035 pour réduire les entrées d’eaux claires sur réseaux.

 

Objectifs


Les objectifs de l’étude sont les suivants :

  • Réduire les entrées d’eaux claires dans les réseaux de collecte qui saturent les 2 stations d’épuration
  • Limiter l’impact sur les milieux récepteurs et les débordements
  • Améliorer la connaissance du patrimoine
  • Optimiser le pilotage des systèmes d’assainissement et assurer leurs conformités

 

Approche de l’étude


  • Volet diagnostic : Évaluation du fonctionnement de manière quantitative (mesures de débits), diagnostic des postes de refoulement (risque H2S), localisation des dysfonctionnements et mise à jour du SIG
  • Volet schéma directeur : Élaboration d’un programme pluriannuel d’investissement, optimisation du fonctionnement des systèmes, proposition d’un diagnostic permanent, création de nouveaux bassins d’infiltration en sortie de station de Mimizan (57 000 EH)

 

Description de la mission


La mission comprend 5 phases :

  • Phase 1 : Analyse de l’existant avec la collecte des données, l’analyse de l’environnement et des études précédentes, visite des postes de refoulement
  • Phase 2 : Définition du DCE pour le marché mesures (débits, H2S, ITV, tests à la fumée)
  • Phase 3 : Réalisation des enquêtes de terrain et analyse des campagnes de mesure avec exploitation des résultats des 3 campagnes (nappe haute, nappe basse « haute saison touristique  » et nappe basse « basse saison touristique ») sur 57 points de mesure + visite de 1 000 regards, 2 000 boîtes de branchements, 10 visites nocturnes
  • Phase 4 : Synthèse du diagnostic de la situation actuelle qui comprend l’analyse des ITV, tests à la fumée et production cartographique des zones les plus critiques selon le type de défaut
  • Phase 5 : Élaboration du schéma directeur

 

2021-01-14T15:42:18+01:00

Communauté d’Agglomération du Cotentin

2019


Élaboration des Plans Locaux d’Urbanisme infracommunautaires des Pieux et du Sud Cotentin


Les Pieux : 13 510 habitants
Sud Cotentin : 14 145 habitants

 

Contexte


Le vaste territoire de la Communauté d’Agglomération du Cotentin, composé de 129 communes et de 167 communes historiques, est caractérisé par une diversité et une multitude de territoires, notamment littoraux.
Le pôle de proximité Les Pieux, qui correspond au périmètre de l’ancienne Communauté de Communes des Pieux, s’étend sur près de 142 km² et compte 15 communes, dont 7 communes littorales. En 2015, il accueillait 13 510 habitants.
Le pôle de proximité Sud Cotentin, qui correspond aux périmètres des anciennes Communautés de Communes de la Vallée de l’Ouve et de la Côte des Isles, s’étend sur 284 km² et compte 32 communes, dont 8 communes littorales. En 2015, il accueillait 14 145 habitants.

 

Objectif


L’élaboration des Plans Locaux d’Urbanisme infracommunautaires des Pieux et du Sud Cotentin est de définir un cadrage sur les projets à l’échelle des pôles de proximité. L’objectif principal est notamment de construire un projet d’avenir pour la Communauté d’Agglomération du Cotentin, créée en janvier 2017.
Les enjeux principaux sont la préservation de l’environnement et du cadre naturel, notamment en termes de littoral, la préservation des grands équilibres du Cotentin, le développement des mobilités, le renforcement de l’attractivité et de la qualité résidentielle, le développement du potentiel économique et touristique du territoire.

2021-01-07T16:15:36+01:00

Atlantic’eau

2019


Schéma Directeur de sécurisation de l’alimentation en eau potable des territoires d’Atlantic’eau au sud de la Loire


250 000 habitants
Linéaire de réseau : 4 600 km
Nombre d’ouvrages de stockage : 49
Volume distribué : 22 Mm³/an

 

Contexte


Afin de construire dès aujourd’hui les infrastructures nécessaires à la distribution en eau potable de demain, Atlantic’eau a réalisé une étude sur ses ressources, sur ses réseaux de transport et sur les besoins en eau pour les 30 prochaines années.

 

Objectifs


  • Établir les besoins en eau aux horizons 2030, 2040 et 2050
  • Faire le point sur les ressources disponibles et la nécessité d’en rechercher de nouvelles
  • Définir les infrastructures permettant d’acheminer l’eau vers les différents territoires du secteur d’étude, en situation normale et de crise

 

Approche et résultats


  • Phase 1 : État des lieux
  • Phase 2 : Définition des besoins futurs en considérant l’impact du changement climatique
  • Phase 3 : État des ressources actuelles et recherche de nouvelles
  • Phase 4 : Modélisation et dimensionnement des infrastructures

 

Description de la mission et résultat


  • Phase 1 : Altereo a compilé l’ensemble des données existantes sur les territoires du sud Loire : SIG, modélisation, études précédemment réalisées… et a effectué un état des lieux sur le fonctionnement actuel
  • Phase 2 : Dans le cadre de l’estimation des besoins futurs à l’horizon 2050, Altereo a décomposé l’ensemble des consommations en plusieurs catégories suivant le besoin annuel ou le type de résidence. Des hypothèses liées au changement climatique ont également été étudiées, sur la base des rapports du GIEC. Une cinquantaine de scénarios ont été établis sur différentes hypothèses d’augmentation de la population et de la dotation hydrique.
  • Phase 3 : Altereo a été accompagné par Terraqua sur l’état des lieux des ressources. Un bilan a été réalisé sur les ressources existantes et les débits mobilisables à l’horizon 2050. Des pistes d’explorations pour de nouvelles ressources ont été étudiées
  • Phase 4 : Altereo a fusionné les modèles hydrauliques existants sur les territoires du sud Loire afin d’étudier les transferts d’eau entre les différents secteurs. Ce modèle a été configuré avec les besoins et les nouvelles ressources définies dans les phases 2 et 3 afin de diagnostiquer les limites des infrastructures actuelles, puis pour identifier les nouveaux ouvrages qui seront nécessaires à l’approvisionnement en eau futur.

Des situations de crises ont également été prises en compte dans l’élaboration de ce nouveau fonctionnement.

2021-01-14T15:43:47+01:00

Commune de Lagny le Sec

2019


Révision du Plan Local d’Urbanisme


2 067 habitants
Identifiée comme une commune de « pôle secondaire » dans le SCoT

 

Contexte


Située aux portes de l’Ile-de-France et au sein de la Communauté de Communes du Pays de Valois, la commune de Lagny le Sec est scindée entre terres agricoles et urbanisme encadré. Cette urbanisation est partagée entre des lotissements s’étalant autour du cœur de ville, et ses établissements économiques situés au nord de la commune, construits en continuité du parc d’activités économiques. Les croissances démographique et économique appellent à adapter la planification de ce territoire.

 

Objectifs et enjeux


La révision du PLU de Lagny le Sec a pour objectifs de :

  • Ajuster certains objectifs d’aménagement et de développement (PADD). La commune a pour souhait d’intégrer dans un secteur à urbaniser sur le court terme à vocation mixte environ 8 logements
  • Mettre en conformité le PLU au regard des dernières évolutions du code de l’urbanisme
  • Mettre en cohérence le PLU avec les documents supra-communaux (en particulier le SCoT approuvé en 2017)
  • Mettre à jour les données chiffrées du rapport de présentation : diagnostic socio-économique, consommation d’espaces, potentiel foncier, hypothèse de développement
2021-02-24T17:29:38+01:00

Commune de Bou

2019


Étude d’urbanisme pour le centre-bourg


936 habitants

 

Contexte


Située dans une boucle de la Loire, la commune de Bou souffre d’un enclavement géographique au sein de la métropole d’Orléans. Elle dispose néanmoins d’atouts majeurs dans son centre-bourg qu’il s’agit alors de valoriser pour améliorer l’attractivité, l’accessibilité et l’appropriation par les habitants.

 

Objectif et enjeux


L’étude a pour objectif d’accompagner la collectivité dans la définition des conditions spatiales, techniques, économiques et financières à la restructuration du bourg. L’étude traite les différentes thématiques de résilience du bâti, d’offre en stationnement, de structuration des espaces publics, d’offre en commerces, services et équipements et de déplacements modes doux.
Les différents scénarios d’aménagement proposés sont comparés et analysés en fonction des capacités financières de la commune, de sa maîtrise du foncier, et des thématiques propres au contexte (inondation, activités présentes, patrimoine bâti …).
L’étude propose une démarche de concertation forte qui implique les habitants à travers des groupes de travail thématiques, des questionnaires, des réunions d’information…

2021-01-14T15:46:03+01:00

Communauté de Communes Campagne de Caux

2019


Schémas Communaux de Défense Extérieure Contre l’Incendie (SCDECI)


15 110 habitants
22 communes

 

Contexte


La CC Campagne de Caux assure la maitrise d’ouvrage de cette étude qui permettra d’établir des documents individualisés par commune afin de permettre à chacune d’assurer ses obligations en matière de service public de défense incendie. L’étude concerne les 22 communes intégrées à la CC et représente une population concernée de 15 110 habitants.

 

Enjeux


  • Disposer d’une base de connaissance exhaustive des PEI
  • Prendre en compte les spécificités du territoire
  • Disposer d’outils opérationnels et d’application pour les communes

 

Approche et résultats


L’étude sera menée en trois temps :

  • La réalisation d’un état des lieux dans un premier temps permettra en particulier d’identifier les dispositifs de DECI existants et de hiérarchiser les risques sur le territoire d’étude
  • L’étude des besoins en eau au regard des niveaux de risques permettra d’identifier la couverture existante en matière de protection incendie et d’isoler les insuffisances locales ou généralisées
  • L’étude sera conclue par la proposition de solutions visant la mise en correspondances des moyens de DECI avec les différents niveaux de risques et besoins associés
2021-01-14T15:47:13+01:00

Commune de Viriat

2020


Élaboration du Schéma Directeur Communal de la Défense Incendie (SDDECI)


6 418 habitants
257 poteaux ou bouches incendie
Nombreuses zones d’activité industrielles et commerciales

 

Contexte


La nouvelle réglementation en matière de Défense Extérieure Contre l’Incendie (DECI) impose au niveau local la mise en œuvre d’un Schéma de Défense Extérieure Contre l’Incendie au niveau de chaque commune.

 

Approche et résultats


L’étude comprend :

  • L’établissement de l’arrêté municipal de DECI pour la commune
  • Le recueil de l’ensemble des informations et données relatives à la DECI
  • L’analyse des risques
  • L’élaboration des actions à mettre en œuvre et leur calendrier

 

Contenu de la prestation


  • Création du SIG des réseaux
  • Recensement des cibles à défendre (typologie des habitations) y compris sur les périmètres à bâtir selon le PLU suite à analyse cartographique, visite sur site
  • Concertation avec les services techniques de la mairie et premier échange avec le SDIS sur les activités spécifiques connues. Établissement de la carte des cibles à défendre
  • Vérification de la couverture des hydrants existants et de la conformité de l’hydrant sur la base des tests disponibles et de leur localisation par rapport à la cible à défendre. Établissement de la carte de couverture et de la carte de classification des cibles
  • Établissement du schéma de défense extérieure contre l’incendie : préconisations de travaux (poteaux incendie, bâches, mise en évidence des éventuels points d’eau mobilisables)
  • Carte de localisation des préconisations de travaux et tableur d’évaluation financière et de priorisation. Édition du rapport d’étude suite réunion de concertation avec le SDIS
2020-12-17T10:45:04+01:00

Formation La Réunion

2019


Formation pour les maîtres d’ouvrage locaux sur la gestion patrimoniale et la performance des réseaux d’eau


Renforcement des capacités à 100%

Formation gestion patrimoniale des réseaux d’eau potable
Formation gestion patrimoniale des réseaux d’assainissement

 

Contexte


L’Office de l’eau Réunion est un établissement public local à caractère administratif, rattaché au Département de La Réunion. Jouant un peu le rôle des agences de l’eau existantes en métropole, il est chargé de faciliter les diverses actions d’intérêt commun dans le domaine de la gestion de l’eau et des milieux aquatiques.

 

Objectif


L’objectif de la formation est de donner aux maîtres d’ouvrage réunionnais et leurs partenaires exploitants une vision complète des enjeux et des solutions techniques à leur portée.
Il s’agit surtout de donner les clés pour s’engager dans un processus d’amélioration continue de maîtrise de la connaissance patrimoniale jusqu’à l’optimisation du renouvellement pour atteindre des niveaux de performances techniques et économiques élevés de leurs services d’eau potable.

2021-01-14T16:01:55+01:00

Lorient Agglomération

2020


Schéma directeur d’assainissement des eaux pluviales


207 857 habitants – 25 communes
630 km de canalisations

 

Contexte


L’étude porte sur les 25 communes du territoire de Lorient Agglomération. Il s’agit de réaliser un schéma directeur des systèmes d’assainissement des eaux pluviales. Des études  diagnostiques  et schémas  directeurs ont déjà été réalisés sur un certain nombre de communes du territoire. Il s’agit maintenant d’améliorer la connaissance du patrimoine et de faire une synthèse de ce travail pour établir un schéma directeur à l’échelle des 25 communes.  Ce document sera un véritable outil d’aide à la décision et établira une politique à long terme de gestion des eaux pluviales.
Le territoire global est composé de plus de 630 km de canalisations.

 

Objectifs


  • Améliorer la gestion patrimoniale en enrichissant le SIG et en faisant un inventaire complet du patrimoine
  • Analyser et critiquer les SDEP et zonages pluviaux existants et mettre en cohérence ces documents
  • Diagnostiquer la situation actuelle par une étude hydraulique
  • Définir les incidences de l’urbanisation future et apporter les arguments nécessaires aux choix de l’urbanisation et de gestion du pluvial
  • Obtenir une vision des moyens techniques, financiers et humains à mettre en œuvre pour la bonne gestion de cette compétence
  • Établir un programme pluriannuel d’investissements hiérarchisés à l’échelle des 25 communes (et par commune) pour améliorer la qualité des eaux sur le territoire et protéger les biens et les personnes contre les inondations

 

Description de la mission


L’étude se décompose en 4 phases :

  • Phase 1 : Diagnostic en situation actuelle
  • Phase 2 : Campagne de mesures et modélisation du réseau
  • Phase 3 : Analyse en situation future : incidence de l’urbanisation future / choix d’urbanisation et gestion pluviale
  • Phase 4 : Établissement du schéma directeur et du programme de travaux

Le schéma directeur prendra en considération les enjeux quantitatifs hydrauliques, les enjeux qualitatifs des milieux récepteurs et des usages, multiples sur le secteur d’étude et enfin les enjeux liés à l’urbanisation.

2021-01-14T11:30:31+01:00

Département de l’Aisne

2020


Diagnostic du système d’assainissement collectif d’agglomérations d’assainissement inférieures à 10 000 EH – Secteur Thiérache


20 100 habitants
Linéaire total : 110 000 ml
Réseaux étudiés : Assainissement unitaire et séparatif

 

Contexte


L’objet du présent marché porte sur la réalisation du diagnostic réglementaire périodique des agglomérations d’assainissement inférieures à 10 000 équivalents-habitants sur le département de l’Aisne.  Altereo réalise l’étude en co-traitance avec IRH Ingénieur Conseil.

Cette étude concerne le secteur de la Thiérache, Altereo a en charge les secteurs suivants :

  • CC de la Thiérache du Centre pour 7 agglomérations : Boué, Sains-Richaumont, Le Nouvion en Thiérache, Vervins, La Capelle, La Flamengrie, Plomion
  • CC de la Thiérache Sambre et Oise pour une agglomération : Vaux-Andigny

 

Objectifs


  • Phase 1 : État des lieux des données disponibles et pré-diagnostic du système d’assainissement
  • Phase 2 : Campagne de mesures des débits et des charges polluantes
  • Phase 3 : Localisation précise des anomalies et des dysfonctionnements du réseau et bilan de fonctionnement
  • Phase 4 : Programmation pluriannuelle des travaux
  • Tranche optionnelle 1 : Étude approfondie des déversoirs d’orage
  • Tranche optionnelle 2 : Étude de déconnexion des surfaces actives
  • Tranche optionnelle 3 : Analyse financière détaillée
2021-01-14T16:05:17+01:00

Le Havre Seine Métropole

2020


Plan de gestion de la sécurité sanitaire des eaux destinées à la consommation humaine (PGSSE) – Unité de gestion DURECU


25 000 habitants – 3 communes – 8 100 abonnés
1 station de traitement
7 ouvrages de stockage pour une capacité totale de stockage de 5 250 m³
Plus de 150 km de réseau hors branchement

 

Contexte


La zone d’élaboration du PGSSE concerne l’unité de gestion de Durécu. Cette unité de gestion comprend :

  • 1 zone de captage constituée d’une source et d’un forage. Elle autorise un débit maximal d’exploitation de 6 200 m³/j avec des débits horaires de 133 m³/h pour la source et 180 m³/h pour le forage
  • Le forage et la source Martin-Durécu délivrent une eau de qualité moyenne (contamination bactériologique, épisodes de turbidité et une contamination ponctuelle de produits phytosanitaires) pour un débit moyen exploité de 4 100 m³/j. Cette ressource dessert les communes de Gonfreville l’Orcher, Harfleur et une partie de la ville de Montivilliers

 

Objectifs


  • Identifier les dangers pour le système d’alimentation en d’eau potable et caractériser le risque associé
  • Préciser pour les risques  identifiés : la nature du risque, son niveau de gravité et les propositions de maitrise, ainsi que les conditions de suivi de la maitrise de ces risques
  • Expliciter les domaines pour lesquels il convient de mener des investigations complémentaires pour identifier les dangers et les risques. La nature des investigations complémentaires doit être précisée

Le plan de gestion arrêté à l’issue de la présente étude devra permettre d’atteindre un niveau de maîtrise conforme aux dispositions législatives et réglementaires et d’assurer en permanence la distribution d’une eau de bonne qualité.

 

Description de la mission


La mission se déroule de la manière suivante :

  • Phase 1 : Description du système de distribution d’eau
    Moyens humains et organisationnels, protection de la ressource en eau (eau brute), état des ouvrages de production-stockage, filière de traitement, réseau de distribution, sécurisation des ouvrages de production et distribution, surveillance et fichier sanitaire, gestion des situations inhabituelles ou exceptionnelles
  • Phase 2 : Évaluation des risques sanitaires
    Recensement des dangers, identification des évènements dangereux, évaluation des risques associés, détermination des mesures de maîtrise des risques
  • Phase 3 : Propositions d’amélioration – PGSSE
    Définition des actions de maîtrise des risques et modalités de suivi, élaboration d’outils d’aide à la gestion du risque, vérification de l’efficacité du PGSSE
2021-01-14T10:50:30+01:00

Le Havre Seine Métropole

2020


Schéma Intercommunal de Défense Extérieure Contre l’Incendie (SIDECI)


273 568 habitants
54 communes

 

Contexte


La Communauté Urbaine Le Havre Seine Métropole assure la maîtrise d’ouvrage de cette étude qui permettra d’établir des documents à l’échelle des communes afin de permettre à chacune d’assurer ses obligations en matière de service public de défense incendie.

 

Objectifs


Les objectifs sont :

  • de connaître sur son territoire, le niveau de couverture de la défense extérieure contre l’incendie existante
  • d’identifier les insuffisances et les zones non couvertes
  • de visualiser l’évolution prévisible des risques en fonction du développement prévu de l’urbanisation

 

Approche et résultats


L’étude sera menée en trois temps :

  • La réalisation d’un état des lieux dans un premier temps permettra en particulier d’identifier les dispositifs de DECI existants et de hiérarchiser les risques sur le territoire d’étude
  • L’étude des besoins en eau au regard des niveaux de risques permettra d’identifier la couverture existante en matière de protection incendie et d’isoler les insuffisances locales ou généralisées
  • L’étude sera conclue par la proposition de solutions visant la mise en correspondances des moyens de DECI avec les différents niveaux de risques et besoins associés

 

Description de la mission


La mission consiste en la réalisation d’un schéma intercommunal composé de :

  • la prise en compte des projets de développement des territoires
  • un état de la défense incendie existante comprenant l’ensemble des points d’eau incendie (PEI)
  • une analyse des risques présents sur le territoire de chaque commune (identifier les zones non desservies)
  • l’application des grilles de couverture du règlement départemental
  • la rédaction du schéma
  • la consultation des services associés
  • tous autres documents utiles à l’élaboration du SIDECI
2021-01-14T16:23:18+01:00

Département de la Haute-Loire

2020


Schéma départemental d’alimentation en eau potable


227 339 habitants – 257 communes
470 unités de distribution d’eau potable (UDI) / 180 UGE
Linéaire total : env. 5 000 km

 

Contexte


Le Département de la Haute-Loire compte 227 339 habitants pour une superficie de 4 977 km². Il compte 257 communes, regroupées en 11 EPCI à fiscalité propre. Il a souhaité lancer une consultation pour une révision de son schéma directeur d’alimentation en eau potable.

 

Objectifs


Le Département de la Haute-Loire a décidé d’engager la mise en œuvre d’un diagnostic de ses installations de production et de distribution d’eau potable. L’objectif est de parfaire la connaissance du patrimoine, d’améliorer la qualité du service et de se mettre en conformité avec le décret n° 2012-97 du 27 janvier 2012.

Ce diagnostic permettra donc d’optimiser la connaissance des réseaux et débouchera sur l’établissement d’un programme pluriannuel de travaux visant à :

1 – Réponse aux enjeux

  • Définir les actions à mettre en place pour sécuriser les ressources en eau (quantité, qualité) et leur utilisation (rendement)
  • Mettre en cohérence l’ensemble des actions sur le territoire du Département, prévues dans les schémas directeurs existants à l’échelle communale, intercommunale ou syndicale
  • Évaluer la valeur financière du patrimoine AEP de chaque entité gestionnaire de l’eau
  • Placer le CD43 au centre de la politique de l’eau départementale : enquêtes, SIG, synthèses

2 – Création de standards SIG et Schéma Directeur

  • Création d’un géostandard départemental pour l’eau potable, pour une harmonisation des futurs rendus, basée sur celui du Département du Cantal
  • Création d’un cahier des charges standard « schéma directeur » pour une harmonisation des futurs rendus d’études

3 – Actualisation du SIG départemental

  • Permettre de retrouver et d’actualiser des informations primordiales pour les ressources (débit journalier de production, capacité de production, capacité de stockage, nature de la ressource, type de traitement, type de désinfection, position, état DUP, année de mise en service, date de DUP…), via les fiches UDI (actualisation via les schémas directeurs AEP) et UGE (actualisation via les données de fonctionnement / prix issus de SISPEA annuellement), et pour les réseaux (tracé hors branchements, matériau de conduite, année de pose…) via les plans déjà en la possession du Département et les informations récupérées lors des visites sur le terrain. Il s’agira de mettre en place un observatoire de l’eau

4 – Suivi du SDAEP

  • Mise en place d’indicateurs de suivi pour évaluer l’efficacité du SDAEP, avec production d’une synthèse à l’échelle départementale
  • Récupération de données, via la base de données SISPEA notamment, pour le calcul des indicateurs

 

Approche et résultats


Phase 1 : Géostandard Départemental AEP 43

  • Étape 1 : Construction du géostandard AEP
  • Étape 2 : Intégration des données au SIG départemental
  • Étape 3 : Modèle de Cahier des Charges Schéma Directeur type

Phase 2 : Situation actuelle

  • Étape 1 : Recueil de données
  • Étape 2 : Diagnostic

Phase 3 : Perspectives d’évolution

  • Étape 1 : Proposition de scenarii techniques
  • Étape 2 : Programmes d’investissement prioritaires
  • Étape 3 : Impacts du programme d’investissement

Phase 4 : Suivi du SDAEP – Diagnostic permanent

2021-01-14T16:27:09+01:00

Nantes Métropole

2019


Schéma directeur d’assainissement de Nantes Métropole (Sud Loire)


160 000 habitants
Communes : Basse-Goulaine, Bouaye, Bouguenais, Brains, Indre, La Montagne, Le Pellerin, Les Sorinières, Nantes, Rezé, Saint-Aignan-Grandlieu, Saint-Jean-de-Boiseau, Saint-Léger-les-Vignes, Saint-Sébastien-sur-Loire, Vertou
Linéaire de réseau :
840 km EU gravitaire
108 km EU en refoulement
1 km EU sous vide
2,4 km en unitaire

 

Contexte


Nantes Métropole lance la mise à jour de son schéma directeur d’assainissement réalisé en 2009. L’objectif est de réaliser le diagnostic du fonctionnement des systèmes d’assainissement de la métropole, afin de recenser les dysfonctionnements en situations actuelle et future et de réaliser le schéma directeur à horizon 2035.

 

Objectifs


Les objectifs de l’étude sont les suivants :

  • Maîtriser les effluents entrant dans les systèmes d’assainissement
  • Améliorer la fiabilité et la qualité de l’exploitation des systèmes d’assainissement
  • Limiter l’impact sur les milieux récepteurs
  • Optimiser le pilotage des systèmes d’assainissement

 

Approche et résultats attendus


  • Volet diagnostic de fonctionnement : Évaluation du fonctionnement de manière qualitative et quantitative (flux hydrauliques et fonctionnement des réseaux et des stations à l’aide des campagnes de mesures et du modèle hydraulique, impact des rejets sur les milieux récepteurs, présence de H2S)
  • Volet schéma directeur d’assainissement : Élaboration d’un programme pluriannuel d’investissement, sécurisation du fonctionnement des systèmes, lutte contre le H2S, adaptation et dimensionnement des systèmes d’assainissement
2021-01-14T13:52:00+01:00

Département de la Creuse

2017


Schéma Départemental d’Alimentation en Eau Potable


121 198 habitants – 258 communes
8 440 km de réseau
79 700 abonnés
500 captages

 

Contexte


L’élaboration du schéma départemental d’eau potable de la Creuse s’inscrit dans une volonté de mise en œuvre d’outils et de documents de stratégie et de programmation, incitée par les Agences de l’Eau, l’État et l’Europe. Cette étude apporte au maître d’ouvrage les éléments techniques, juridiques et financiers pour l’aider dans sa gestion de l’eau à l’échelle du département et le guider dans les actions prioritaires à mener sur l’ensemble de la Creuse.

 

Objectifs et description de la mission


L’étude s’est appuyée notamment sur le premier schéma départemental réalisé en 2005 et actualisé en 2010. La révision de 2017 avait pour but de réaliser un état des lieux de l’ensemble des collectivités compétentes en eau potable et d’avoir une vision à jour, actuelle et future, des services d’eau potable du département. Elle propose un plan d’actions opérationnel, concret, prenant en compte de nouvelles répartitions de la compétence AEP. En plus d’apporter des éléments d’anticipation pour le Département, cette étude doit également aider les collectivités au transfert des compétences Loi NOTRe, en procurant des données synthétiques, harmonisées et d’aide à la réflexion.

L’étude a été réalisée par phases découpées de la manière suivante :

  • État des lieux et diagnostic – Collecte et exploitation des données caractéristiques de l’AEP. Analyse thématique
  • Définition de scénarios, identification des priorités d’actions
  • Programme opérationnel d’actions sur 10 ans
  • Suivi des politiques publiques de l’eau
2020-03-05T12:22:02+01:00

Orléans Métropole

2019


Etat patrimonial et élaboration du Schéma Directeur Eau Potable


Élaboration du PGSSE, du schéma directeur et du schéma intercommunal de Défense Extérieur Contre l’Incendie

1 500 km de réseau
82 300 compteurs d’abonnés
30 captages
20 installations de traitement d’eau
6 réservoirs au sol ou semi-enterrés
32 réservoirs sur tour

2021-01-14T12:30:37+01:00

Tours Métropole Val de Loire

2019


Étude de connaissance et de gestion patrimoniale des réseaux d’eau potable


302 986 habitants – 107 942 abonnés
Caractéristiques du service :
1 900 km de réseau
6 399 hydrants
19 514 accessoires hydrauliques
104 033 branchements
32 points de prélèvement
20 907 456 m³ de volume produit
43 sites de stockage – 110 960 m³ de stockage
36 réservoirs enterrés – 19 réservoirs sur tour

 

Contexte


La métropole exerce la compétence Eau Potable depuis le 1er janvier 2017. La gestion du service est actuellement effectuée en régie pour les 6 communes suivantes : La Membrolle-sur-Choisille, Saint-Cyr-sur-Loire, Tours, Saint-Avertin, Saint-Pierre-des-Corps et Saint-Genouph. Les 16 communes restantes sont exploitées en gestion déléguée par la société Véolia.

 

Objectifs


  • Améliorer la connaissance du réseau
  • Maintenir le bon rendement du réseau
  • Satisfaire les besoins actuels et futurs des abonnés en qualité et quantité
  • Assurer la sécurisation des approvisionnements
  • Préserver la ressource en eau potable en réduisant et maîtrisant les pertes en eau dans le réseau de distribution afin de maintenir un bon rendement de réseau
  • Programmer le renouvellement du réseau d’eau potable
    Dans cette optique, Altereo a proposé la mise en œuvre de son innovation à base d’intelligence d’artificielle, primée au Grand Prix National de l’Ingénierie, pour la prévision des risques de défaillance et l’optimisation du renouvellement (HpO®)
  • Permettre la réhabilitation et la gestion optimale des ouvrages
  • Satisfaire aux dispositions réglementaires
  • Définir les indicateurs de suivi de l’amélioration du fonctionnement
  • Programmer les investissements à réaliser sur le réseau et les différents ouvrages en définissant une politique de renouvellement

 

Description de la mission


  • Phase 1 : Pré-diagnostic
    Audit technique des ouvrages et équipements, analyse du réseau, analyse de la défense incendie, production, consommation, performances hydrauliques, établissement du bilan besoins-ressources, analyse de la qualité de l’eau distribuée, établissement du schéma de distribution d’eau potable, analyse des teneurs en CVM
  • Phase 2 : Modélisation des réseaux AEP
    Construction du modèle, formation modélisation, diagnostic du fonctionnement
  • Phase 3 : Campagne de mesures
    Plan de métrologie, sectorisation des réseaux, recherche de fuites
  • Phase 4 : Étude des aménagements et schéma directeur
    Étude des aménagements hydrauliques, étude en situation de crise, étude de sécurisation, rationalisation des conduites, choix d’un scénario, hiérarchisation et programmation des actions à mener, schéma directeur d’alimentation en eau potable, programme pluriannuel de travaux
  • Phase 5 : Gestion patrimoniale
    Audit des pratiques, outils, données et budgets actuels du renouvellement, évaluation des besoins de renouvellement et de financement à long-terme de la détermination d’un rythme optimal de renouvellement, optimisation du renouvellement à court-terme avec la solution HpO®
  • Phase 6 : Analyse financière
    Analyse rétrospective et analyse du prix de l’eau
2020-08-13T11:23:09+02:00

CD du Loiret

2016


Révision du schéma départemental d’Alimentation en Eau Potable


État des lieux
Analyse patrimoniale et perspectives d’évolution
Constitution d’une base de données SIG AEP départementale
Géolocalisation des réseaux d’eau potable

11 000 km de réseau

2017-03-24T08:56:44+01:00

CD de la Vienne

2014


Schéma départemental d’eau potable assainissement et milieux aquatiques


État des lieux et diagnostic
Définition et évaluation des scénarii
Établissement d’un programme d’actions hiérarchisé
Suivi et évaluation de l’efficience de la politique de l’eau

281 communes

2020-07-28T10:36:15+02:00

ONEMA

2015


Amélioration de la qualité et de la quantité des données du dispositif SISPEA


Assistance aux collectivités pour le renseignement du Système d’Information des Services Publics d’Eau et Assainissement

Intervention sur 11 départements à ce jour

2017-03-27T16:58:54+02:00

CD de la Meuse

2015


Mise à jour de l’inventaire des canalisations d’eau potable du département


Actualisation des données AEP annuelles sous SIG

235 unités distributrices
3 420 km de réseau
339 forages et captages
477 réservoirs
306 stations de pompage

2017-03-24T09:00:30+01:00

CD du Maine et Loire

2010


Schéma Directeur Départemental du secteur Nord Ouest de la Maine et Loire


Rencontre des 20 maîtres d’ouvrages et des services de l’état (DDT, ARS, …)
Bilan sur le fonctionnement actuel et les projets des collectivités
Étude quantitative et qualitative en situation actuelle et future
Propositions d’aménagements

171 communes
3 460 km de réseau

2020-03-05T15:21:06+01:00

Commune de Gramat

2019


Plan de Gestion de la Sécurité Sanitaire des Eaux


1 unité de production (station de traitement physico-chimique)
2 766 m³ de stockage d’eau traitée (4 réservoirs et 2 bâches de reprise)
102,5 km de réseau

2020-03-05T15:54:23+01:00

SERTAD

2015


Audit patrimonial et schéma directeur eau potable avec volet sécurité sanitaire


Etat des lieux, analyse de la situation, aménagement et schéma directeur, logiciel de modélisation et formation du personnel

980 km de réseau
29 réservoirs

2017-03-27T17:02:52+02:00

SIDESA

2016


Étude de faisabilité pour la création d’un Syndicat Interdépartemental aux compétences Eau et Assainissement


Création de questionnaires et collecte d’informations auprès des collectivités adhérentes et non adhérentes
Analyse multifactorielle et proposition de scénarii

98 collectivités adhérentes
Plus de 700 000 habitants

2017-03-27T17:04:08+02:00

Nantes Métropole

2015


Mise en œuvre d’un système expert d’analyse et d’aide à la gestion patrimoniale de réseaux d’assainissement


Création d’un système d’aide à la gestion patrimoniale
Formation au logiciel

1 jour de formation

2020-08-05T14:32:39+02:00

Communauté de Communes de Zou (Bénin)

2016


Études pour l’élaboration d’une stratégie globale de gestion des eaux et d’adaptation aux changements climatiques dans le département du Zou au Bénin


Ruissellement
Inondation
Changement climatique

 

Contexte


Le département du Zou au Bénin regroupe neuf communes pour une surface globale de près de 6.000 km². Cette zone, irriguée par différents cours d’eau (notamment les fleuves Zou et Ouémé), est régulièrement confrontée à des phénomènes de ruissellement de nature et d’intensité variables. Au cours des saisons des pluies, certains phénomènes particulièrement violents génèrent des inondations ayant pour conséquences d’importantes dégradations matérielles (fortes érosions, dégradations d’infrastructures) mais peuvent également être à l’origine de pertes en vies humaines.

Il apparaît donc essentiel d’assurer une gestion globale de l’eau en protégeant tous les individus concernés contre les risques de ruissellement et d’inondation tout en préservant leur habitat, leur environnement, leurs activités économiques et leurs communautés.

 

Description du projet


L’étude se décompose en trois phases distinctes :

  • La phase 1 consiste en la réalisation d’un diagnostic détaillé de la situation au regard des phénomènes liés au ruissellement des eaux pluviales
  • La phase 2 porte sur l’élaboration de stratégies visant à maitriser les phénomènes de ruissellement des eaux pluviales en favorisant des méthodes d’hydrauliques « douces » qui doivent tenir compte des spécificités des différents espaces identifiés (urbain/rural/typologie de l’occupation des sols)
  • La phase 3 vise à réaliser les études techniques détaillées ainsi que le chiffrage du programme stratégique d’action

 

2020-08-04T14:56:36+02:00

Centre pour le développement de l’entreprise (Bruxelles)

2006 puis 2020


Programme de formation pour les PME du secteur des travaux publics :  Maintenance des réseaux d’eau (pays : Djibouti, Ghana, Côte d’Ivoire, Kenya, Sénégal, Botswana, Zambie)


Mission de renforcement des capacités à 100 % axée sur les services d’eau et le renforcement des capacités des PME locales à offrir de la sous-traitance et à développer des activités dans le secteur

 

Contexte


Le CDE est une institution conjointe ACP/UE créée dans le cadre de l’accord de Cotonou. Ses ressources financières proviennent principalement du Fonds européen de développement. Son objectif est d’assurer le développement des entreprises professionnelles ACP opérant dans le secteur privé. Le CDE opère en complémentarité avec la Commission européenne, le Secrétariat du groupe des États ACP et la Banque européenne d’investissement.

 

Description du projet


Ce programme a aidé 50 PME du secteur des travaux publics et de l’hydraulique dans les zones cibles. Il visait à les aider à acquérir des compétences et des technologies pour la maintenance des réseaux d’eau, et à planifier leur développement dans ce nouveau secteur d’activité. Le projet lui-même était composé de 5 phases :

  • Analyse des opérateurs et identification des PME concernées par le programme
  • Diagnostic technique des installations d’approvisionnement en eau et du fonctionnement du réseau
  • Développement des modules de formation
  • Renforcement des capacités des PME
  • Soutien à l’établissement de plans d’entreprise afin d’acquérir les technologies de maintenance

 

2020-08-04T14:26:15+02:00

Seureca Veolia (Arabie Saoudite)

2018


Mission d’accompagnement technique en vue de l’élaboration d’un système d’évaluation simplifiée du Génie Civil sur un parc d’installations d’épuration des eaux usées saoudiennes dans la région du Riyad


Accompagnement technique
Transmission de compétences sur le diagnostic des travaux de génie civil

 

Contexte


SEURECA SAUDI a remporté un marché de modernisation et réhabilitation d’un parc important d’installations d’épuration des eaux usées de la région de Riyad en Arabie Saoudite.
SEURECA fait appel aux compétences et à l’expertise de Altereo pour un accompagnement technique destiné à :

  • Modifier, améliorer et simplifier les grilles de diagnostic préétablies par VEOLIA
  • Participer à la définition des rapports types de diagnostic simplifié du Génie Civil pour la mission SEURECA SAUDI
  • Participer à la rédaction du livret et méthodologie accompagnant les grilles de diagnostic simplifié et notamment le partage d’illustrations

 

Description du projet


Une première phase est conduite sur 3 jours pour préparation de la mission, y compris analyse des documents.

Une seconde phase est conduite en Arabie Saoudite et comprend 3 jours sur place avec déplacement sur 3 sites.

 

2020-08-04T12:14:31+02:00

REGIDESO (Burundi)

2012 – 2013


Mise en place d’un Système d’Information Géographique pour la gestion des réseaux d’eau potable avec solutions GPS


 

Contexte


Altereo a été retenue pour fournir en partenariat avec D3E, le système d’information géographique et le matériel GPS nécessaire pour le relevé du réseau d’eau potable de la ville de Bujumbura, capitale du Burundi.

Ce projet financé par la Banque Mondiale, inclut de la part d’Altereo la fourniture :

  • D’une licence complète du SIG Cart@jour® avec module d’import/export GPS
  • D’un serveur Microsoft Windows 2008 avec SQL Server express
  • D’un PC fixe Windows 7 et ses connectiques
  • D’une imprimante A3 couleur
  • De 3 récepteurs GPS Trimble bi-fréquence avec trépied et socle

 

Description du projet


Des données cartographiques ont été récupérées et intégrées notamment le fond de plan et une partie du réseau avec les principaux objets structurants.

Le mode opératoire choisi sur place a tenu compte du fait que la station GPS la plus proche du Bujumbura est située à plus de 130 km. Pour améliorer la précision des levés il a donc été décidé de fonctionner en mode différentiel, avec une station locale ou base installée à la REGIDESO.

Celle-ci fonctionne en parallèle à la prise de mesures faite par les techniciens avec leurs récepteurs. Une correction différentielle est ensuite appliquée aux données collectées. La création de cette station locale a nécessité au préalable la prise de mesures à partir d’un point géodésique situé à l’aéroport de Bujumbura.

Une fois les mesures faites, la base a pu être installée définitivement à la REGIDESO, dans un endroit dégagé de tout obstacle : le toit d’un réservoir abandonné.

 

2020-08-04T12:15:52+02:00

Agence Nationale de l’Eau et de l’Assainissement (Cap-Vert)

2016


Plan directeur d’alimentation en eau potable et d’assainissement des eaux usées de l’île de Santo Antão et projet d’assainissement (APS, APD et DAO) de la ville de Porto Novo


Étude des ressources hydriques
Formation du personnel

 

Contexte


En partenariat avec le cabinet sénégalais EDE International, Altereo s’est vu attribuer ce marché d’une durée de 9 mois par l’ANAS du Cap-Vert, sur un financement de l’Agence Française de Développement.

Malgré sa superficie restreinte (779 km²), l’île de Santo Antão, située au Nord-Ouest de l’archipel du Cap-Vert, est caractérisée par un déséquilibre important en matière de disponibilité de la ressource entre le Nord et le Sud de l’île.

Le Sud est soumis a un régime climatique très sec ayant contraint les autorités compétentes à recourir au dessalement d’eau de mer pour alimenter la ville principale Porto-Novo (10 000 habitants).

En revanche, les précipitations abondantes sur la partie Nord de l’île offrent une ressource en quantité suffisante à travers des forages et des sources.

 

Description du projet


Dans la cadre de cette étude, Altereo était en charge des activités suivantes :

Activité 1 : Étude des ressources hydriques dans l’optique de réaliser le bilan hydrique (besoins vs ressources) et proposition de scenarii de mobilisation des ressources pour répondre à la demande en eau à l’horizon du schéma directeur

Activité 2 : Élaboration d’un modèle de données sur les ressources en eau et sur les systèmes d’AEP et d’assainissement des eaux usées actuels et projetés (sous SIG QGIS) et élaboration de cartes thématiques

Activité 3 : Formation du personnel de l’ANAS et des services d’eau et d’assainissement (SAAS) des 3 municipalités de Santo Antão à l’utilisation du SIG QGIS

 

2020-08-03T17:37:28+02:00

Ville de Niamey (Niger)

2011 – 2015


Développement des services de gestion des boues de vidange pour la ville de Niamey


Diagnostics et recommandations
Arrangement de type partenariat public privé
Examen des options
Appui à la ville de Niamey

 

Contexte


Le projet a pour objectif d’étudier les possibilités de Gestion des Boues de Vidange (GBV) par des arrangements de type participation du secteur privé y compris à travers un cadre de partenariat public privé pour la gestion de la station de traitement des boues de vidange et la mise en place d’un système appropriée de collecte et de transport des boues de vidange avec l’implication des opérateurs privés locaux.

 

Description du projet


Phase 1 : Diagnostics et recommandations préliminaires

  • Examiner les services de GBV existant à Niamey, y compris la vidange, le transport et la réutilisation
  • Mener une enquête pour évaluer la capacité et la volonté à payer pour les services de GBV
  • Examiner le cadre réglementaire pour les installations d’assainissement in situ et les services de GBV et formuler des recommandations sur un cadre global
  • Examen de la capacité de la Ville de Niamey et de la société civile pour superviser les services de GBV et formuler des recommandations
  • Examen de l’état de fonctionnement et des modes de gestion des équipements et services actuels de GBV dans le secteur public

Phase 2 : Arrangement de type PPP

Phase 3 : Examen des options

Phase 4 : Appui à la ville de Niamey pour mettre en œuvre le PPP choisi

 

2020-08-03T16:33:58+02:00

Algérienne des eaux

2015 – 2018


Étude du diagnostic pour la réhabilitation du système d’AEP de la ville de Médéa


Transmission de compétences au personnel local sur les opérations de terrain
Détection des fuites et surveillance

 

Contexte


L’alimentation en Eau Potable de la ville de Médéa est assurée à 60 % à partir du Barrage Ghrib (transfert Ghrib-Médéa sur ~24 km d’adduction) et 38 % à partir du transfert Chiffa-Médéa (assuré par les 03 prises d’eau des Oueds Chiffa, El-Djir et El-Merdja) sur ~14 km d’adduction.

Les ressources souterraines (Forage et sources) ne représentent que 2 % du volume distribué. En raison de l’état de vétusté avancée du réseau d’AEP du centre-ville, réalisé depuis 1866, d’énormes pertes sont enregistrées (fuites non apparentes).

En raison d’une forte pression démographique, la demande va crescendo avec l’extension du tissu urbain, la réalisation du nouveau pôle urbain et universitaire, ainsi que la réhabilitation de la zone d’activité de Harbil et Draâ-Smar et la réalisation de la zone d’activité d’Ouzera.

 

Description du projet


  • Mission A : mise en place d’une station de cartographie numérisée (SIG) pour élaborer et mettre à jour les plans du système d’AEP (production et distribution)
  • Mission B : diagnostic du système de distribution, son mode d’exploitation, d’entretien et de gestion, dans le but d’identifier les causes de dysfonctionnement et des faiblesses des rendements actuels
  • Mission C : diagnostic du système de production ; l’élaboration  des études de variantes, d’amélioration des rendements, des études économiques et des recommandations
  • Mission D : identification des aménagements, rénovations et extensions du système pour permettre de satisfaire la demande en eau potable à l’horizon 2040 sur la base des projections de la population en cet horizon et la demande en eau correspondante, appliquées au modèle mathématique qui sera l’outil à utiliser pour définir les extensions nécessaires du réseau.

*estimation de la demande industrielle conduite séparément.

 

2020-08-03T16:19:43+02:00

Société Tchadienne des Eaux

2013 – 2016


Assistance Technique à la Société Tchadienne des Eaux


Évaluation initiale complète de l’organisation et des capacités du personnel et définition d’un vaste programme de formation

 

Contexte


La mission consiste à mettre en œuvre le contrat de services, dans le cadre du programme volontariste de réforme du secteur de l’eau, engagé par le Gouvernement depuis 2011. Ce contrat de partenariat Public-Privé consiste à :

  • Etablir des données fiables sur la performance technique, commerciale et financière de la STE
  • Définir et mettre en œuvre un programme de réhabilitation des infrastructures de production et de distribution exploitées par la STE
  • Mettre en place des outils de gestion adaptés à la STE
  • Former le personnel de la société
  • Assister les Directions de la société dans la gestion du service

Le principal résultat attendu de la mise en œuvre du contrat de services est de permettre à la STE de conduire ses activités dans les meilleures conditions, basées autour des actions telles que :

  • Développer la productivité et la qualification du personnel de la société
  • Accroître la desserte des populations urbaines du Tchad en eau potable

 

Description du projet


Altereo a participé à la réalisation des produits suivants :

  • Produit 1 : Formation du personnel de la STE
  • Produit 2 : Réhabilitation des forages et mise à niveau du comptage production
  • Produit 6 : Maître d’ouvrage déléguée pour la création d’un centre d’appel et d’un système de gestion des réclamations
  • Produit 7 : Plan de communication
  • Produit 8 : Enquêtes de satisfaction
  • Produit 9 : Système d’information géographique
  • Produit 10 : Production et publication des indicateurs de performance de la STE

 

2020-08-03T15:01:33+02:00

SEURECA VEOLIA Maroc

2018


Diagnostic approfondi du génie civil et définition des spécifications techniques des travaux de réhabilitation de la SPRET


Visite de reconnaissance
Station de prétraitement des effluents, capacité 2 500 m³/h
Gaz H2S

 

Contexte


SEURECA, bureau d’études et pôle ingénierie de VEOLIA a sollicité Altereo pour une problématique de dégradation du génie civil de la SPRET (station de prétraitement des effluents d’une capacité de 2 500 m³/h) de la ville de Tanger au Maroc qui compte 1 million d’habitants.

La mission est un diagnostic approfondi du génie civil accompagné d’une définition des spécifications techniques des travaux de réhabilitation permettant de lancer un appel d’offres sur performances.

Devant la complexité du sujet, SEURECA a demandé a Altereo d’effectuer dans un premier temps une visite de reconnaissance préliminaire.

 

Description du projet


Cette première mission ponctuelle consistait à prendre connaissance de la problématique, de visiter l’installation et de rencontrer les partenaires, à savoir AMENDIS filiale VEOLIA, exploitant des installations sur Tanger, mais également le LPEE (laboratoire structure et matériaux Marocain).

La dégradation des ouvrages est liée à des concentrations très importantes en gaz H2S (jusqu’à 300 ppm en plein été). Ce gaz présent dans des ouvrages confinés comme ceux de la SPRET est oxydé en acide sulfurique H2SO4 par voie chimique mais surtout par voie biochimique.

Sur l’installation de Tanger le béton est lixivié et se désagrège complètement sous les attaques acides, parfois sur des épaisseurs de plus de 30 mm. La plupart des revêtements de résine époxy ou de liant hydraulique présent sur les parois verticales de certains ouvrages sont totalement détruits et les lits inférieurs d’armatures des dalles de couverture sont apparents.

 

2020-08-03T11:58:12+02:00

Direction Nationale de l’Eau Potable et de l’Assainissement (DINEPA)

2013 – 2014


Audit de la Société des Eaux de Saint-Marc


Audit
Rendement
Performances

 

Contexte


Altereo été retenu par la Direction Nationale de l’Eau Potable et de l’Assainissement d’Haïti pour réaliser l’audit de la Société des Eaux de Saint – Marc.
La mission a pour objectif principal de faire un point précis sur l’objectif fondamental de la décision de la DINEPA de confier la gestion du réseau d’alimentation en eau de la ville de Saint-Marc à un opérateur privé est de s’assurer que :

Il y aura une gestion rationnelle pouvant déboucher sur l’amélioration de la qualité des services à fournir à la population Saint-Marcoise ;

Le lourd investissement de quelques onze (11) millions de dollars américains investis dans ce réseau sera garanti et rentable ; et assurer aux usagers du Service Délégué l’égalité d’accès et de traitement et leur fournir au moindre coût des prestations conformes au Contrat de Délégation.

 

Description du projet


Les travaux d’évaluation ont pour objectif de mettre à la disposition de l’Autorité Délégante des éléments, des données, des indicateurs qualitatifs et quantitatifs et des avis pertinents afin qu’elle puisse éventuellement réviser le contrat de délégation de gestion et/ou reconduire une subvention à l’exploitant et de caractériser le niveau de succès de cette nouvelle forme de gestion mais aussi les facteurs ayant conduit à la situation observée notamment en :

  • identifiant les points forts et les insuffisances du contrat de délégation de gestion
  • identifiant les écarts et/ou manquements d’application du contrat de délégation devant être pris en compte pour son éventuelle révision ou renégociation
  • appréciant l’équilibre général de la délégation pour cette première période
  • proposant à l’Autorité Délégante pour chaque mission ou sous mission, les améliorations à apporter au niveau du Contrat et de ses annexes
  • proposant à l’Autorité Délégante les bases éventuelles d’un règlement des différends relatifs à l’exécution du contrat de délégation par le Délégataire
2020-08-03T11:29:40+02:00

Cameroon Water Utilities Corporation (CAMWATER)

2011 – 2015


Appui à la gestion technique du projet « Yaoundé et 3 Villes secondaires »

 


Gestion de projet
Formation
Assistance technique

 

Contexte


Créée par un décret présidentiel du 31 décembre 2005 et placée sous la tutelle technique du ministère chargé de l’eau et la tutelle financière du ministère chargé des finances, la CAMWATER est une société publique qui a pour objet la gestion, pour le compte de l’État, des biens et droits affectés au service public de l’eau potable en milieu urbain et périurbain.

Le projet « Yaoundé et trois villes secondaires », d’un montant d’investissement d’environ 110 M€, vise la construction et la réhabilitation de stations de traitement d’eau ainsi que le renforcement du dispositif de transfert, stockage et distribution d’eau potable aux populations dans quatre villes : Yaoundé, Edéa, Bertoua et N’Gaoundéré. Il permettra d’ici 2015 à environ 180 000 consommateurs d’accéder à l’eau potable par branchements individuels et bornes fontaines, dont 50 000 dans les trois villes de province.

 

Description du projet


Altereo intervient auprès de la CAMWATER pour apporter une assistance technique et un programme de formation pour :

  • Assistance et renforcement des capacités en termes de gestion de projet
  • Assistance et renforcement des capacités en termes de gestion environnementale
  • Assistance et renforcement des capacités pour la modélisation hydraulique des réseaux d’eau potable
  • Assistance et renforcement des capacités pour la conception, la mise en œuvre, et l’utilisation de systèmes d’information géographique

 

2020-08-03T10:33:20+02:00

Office National de l’Assainissement (Tunisie)

2014 – 2018


Mise en place d’un système d’information géographique sur le Grand Tunis/Office National d’Assainissement (ONAS)


SIG opérationnel accessible en mode web

16 900 km de linéaire de canalisations
119 stations d’épuration
788 stations de pompage

 

Contexte


L’objectif de l’ONAS à travers ce marché est de mettre en place un SIG en collaboration avec le système d’information opérationnel des activités métiers de l’ONAS sur le périmètre du Grand Tunis : 7 millions habitants, 1 910 000 abonnés, 176 communes, 16 900 km de linéaire du réseau, 119 stations d’épuration, 788 stations de pompage, 263 millions m³ eau collectée.

Ces activités concernent la géo localisation des clients, l’exploitation des infrastructures d’assainissement, la gestion de la qualité des eaux et de la réutilisation, le suivi des rejets des industriels, la maintenance et le domaine des études et projets et certains domaines liés a des activités connexes telles que le social, l’économique, les statistiques.

Pour ce faire, ce projet déploie à l’échelle du Grand Tunis un SIG, en architecture N-tiers exploitable en mode web permettant de suivre les activités suscitées.

 

Description du projet


L’ONAS est doté d’un SIG opérationnel accessible en mode web et partagé par les services, avec une base de données  géo localisée et actualisée du patrimoine du Grand Tunis. Ce SIG est également interfacé avec d’autres systèmes de l’ONAS pour une exploitation accrue des informations.

Une assistance technique avec un financement AFD a été sollicitée par l’ONAS pour les accompagner dans la montée en charge de ce nouveau système.

La mise en place d’un SIG assainissement à l’échelle du grand Tunis doit sensiblement améliorer la gestion publique des eaux usées : la collecte et le traitement des eaux usées, la qualité des rejets dans les milieux naturels, l’évitement des dysfonctionnements de type bouchage ou débordement pouvant accidentellement polluer les milieux naturels et les nappes phréatiques.

2020-08-03T10:33:59+02:00

Ville de Nouméa (Nouvelle Calédonie)

2018


Etude d’optimisation du renouvellement des canalisations avec HpO® dans le cadre du schéma directeur d’alimentation en eau potable


Mise en place d’un système innovant à base d’Intelligence Artificielle

45 chantiers de renouvellement

 

Contexte


La Ville de Nouméa a retenu le groupement Thésée Ingénierie (filiale d’Altereo en Nouvelle Calédonie) – SAFEGE – Altereo pour la réalisation de son schéma directeur d’alimentation en eau potable.

Altereo intervient spécifiquement sur le volet gestion patrimoniale et plus particulièrement la programmation optimisée du renouvellement des canalisations et trouve à Nouméa l’opportunité d’appliquer son système innovant HpO® à base d’intelligence artificielle.

La Ville de Nouméa possède des données patrimoniales fournies et surtout un historique de fuites sur le réseau de 18 ans. Ces données de grande qualité ont permis de démontrer la puissance du modèle prédictif HpO®.

 

Description du projet


45 chantiers de renouvellement ont été définis et planifiés sur 20 ans.

Ils représentent environ 35 km de canalisations. Il est recommandé que le programme de travaux fasse l’objet de mises à jour et d’ajustements tous les 2 à 3 ans environ en fonction de nouvelles données enrichissant le modèle et en fonction de nouvelles priorités locales.

2020-08-03T10:42:12+02:00

Ministère des Eaux et Forêts (Côte d’Ivoire)

2018


Audit de la politique des reboisements en Côte d’Ivoire et mise en place d’une base de données SIG des reboisements dans le domaine forestier protégé


Diagnostic de la conduite du reboisement
Mise en place d’une base de données cartographiques

 

Contexte


L’objectif général de l’audit de la politique de reboisement est de réaliser le diagnostic de la conduite du reboisement en Côte d’Ivoire de 1928 à ce jour, en tirer les enseignements pour les reboisements futurs et mettre en place une base de données cartographiques des reboisements dans le domaine forestier protégé.

Rôles de la solution SIG KIS® déployée par Altereo

  • Doter le MINEF d’outils géospatiaux interactifs de collecte, de traitement et d’analyse
  • Disposer d’une cartographie dynamique et des statistiques officielles sur la répartition géographique des parcelles de reboisement
  • Former les différents utilisateurs désignés à l’utilisation de la base de données et pouvoir convenablement renseigner les données

 

Description du projet


Il s’agit pour ce projet :

  • D’analyser les différentes méthodes de reboisement et leur impact sur la reconstitution du patrimoine forestier
  • D’adresser les insuffisances constatées
  • De proposer des mécanismes de suivi et de gestion des reboisements
  • D’évaluer la contribution des partenaires non étatiques à l’effort de reboisement (ONG, professionnels du bois, particuliers et populations)
  • D’analyser les affectations données aux terres des parcelles de reboisement passées en coupe définitive
  • De formuler les recommandations pour le succès des reboisements
  • De mettre en place un système d’information géographique pour le suivi des reboisements du domaine forestier protégé
2020-08-03T10:37:26+02:00

District Autonome d’Abidjan (Côte d’Ivoire)

2019


Fourniture et mise en place d’un SIG Assainissement Collectif en mode Cloud dans le cadre de l’étude d’actualisation du Schéma Directeur d’Assainissement et de Drainage du District d’Abidjan


Mise en oeuvre de la solution SIG KIS®

Élaboration d’un SIG
Construction d’une base de données

 

Contexte


Faisant suite à un projet financé par le C2D (Agence Française de Développement), mené dans le cadre de l’actualisation du schéma directeur d’assainissement et de drainage du District d’Abidjan, un système d’information géographique avec la constitution d’une base de données relative au schéma directeur a été élaboré pour la DAUD.
Cependant, ce SIG doit être partagé avec d’autres acteurs tels que, l’ONAD et la SODECI afin que la base de données puisse être exploitée et mise à jour régulièrement par les acteurs de l’assainissement.

Afin d’avoir une meilleure gestion et une visibilité des actions menées par les différents acteurs et assurer une meilleure organisation du processus d’échange, de mise à jour et de modification des données du SIG, la DAUD a attribué à Altereo le marché de mise en œuvre de la solution SIG KIS® en mode Cloud accessible via internet/intranet à tous les acteurs du projet

 

Description du projet


Au terme de cette prestation, les résultats sont les suivants :

  • La solution SIG métier est hébergée sur le cloud
  • La solution dispose d’une couverture fonctionnelle métier
  • La solution permet d’échanger des données dans les formats Shapefile et de s’interfacer avec d’autres systèmes d’information via des webservices
  • La connexion entre les différents sites est réalisée avec une gestion complète des profils et droits utilisateurs de la plateforme
  • Les cartes et données sont accessibles sur toutes les plateformes PC et mobile
  • Le personnel des structures bénéficiaires du projet est formé à la gestion et à la maîtrise du SIG
  • La solution est disponible 24h/24h
  • Les sauvegardes sont automatisées et sécurisées
2020-08-03T10:38:59+02:00

Naute-Keetmanshoop (Namibie)

2018 – 2020


Étude de faisabilité et conception détaillée de la sécurisation du schéma d’adduction et du réseau d’eau potable du système Naute-Keetmanshoop


Réhabilitation de la canalisation d’adduction
Diagnostic du réseau de distribution
Préparation du schéma directeur

Adduction : 45 km de canalisations

Distribution : 150 km de canalisations

 

Contexte


Le projet a pris forme en 2016 lors de la visite en France du Dr. Hage Geingob qui a rassemblé les autorités Namibiennes, l’Ambassade de France en Namibie et Altereo pour discuter de problèmes urgents sur l’eau. Suite à de nombreuses visites d’Altereo en Namibie, des zones prioritaires ont été identifiées pour faire face aux problèmes de vieillissement de réseaux, de fuites et de détérioration de l’approvisionnement en eaux aux habitants.

Il fut décidé de réhabiliter d’urgence la canalisation d’adduction servant la municipalité de Keetmanshoop depuis le barrage de Naute. De plus, il a aussi été convenu que le réseau de distribution de Keetmanshoop serait diagnostiqué, qu’un schéma directeur en eau potable serait préparé et qu’un programme gestion patrimoniale pour la haute performance du système serait mis en œuvre.

 

Description du projet


Mission A : Diagnostic du système d’adduction

Collecte de données le long de la canalisation d’adduction de 45 km par GPS et drone. Localisation d’une centaine de fuites répertoriées par l’application mobile KIS® Collect. Diagnostic des ouvrages et des équipements électro-mécaniques.

Mission B : Diagnostic du système de distribution et Schéma directeur

Déploiement du système d’information géographique KIS®. Campagne de mesures, modélisation et recherche de fuites sur le réseau urbain. Intelligence artificielle HpO® pour l’optimisation du renouvellement du réseau. Schéma directeur 2040.

2020-08-03T10:39:43+02:00

Royaume du Bahreïn

2006 puis 2020


Audit de la maîtrise des pertes d’eau sur le réseau de distribution d’eau potable


Audit méthodologique et technique du service de NRW
Recommandations et plan d’investissement

4 180 km de linéaire de canalisations

 

Contexte


Le Royaume du Bahreïn est un pays où l’eau potable est majoritairement issue du dessalement et donc coûteuse à produire. La distribution d’eau dans tout le pays est géré par un seul et même réseau qui compte environ 3700 km de canalisations en 2006 et atteint 4180 km en 2020. Le réseau est caractérisé par de faibles pressions dépassant rarement 2 bars.

Altereo accompagne l’Autorité de l’Electricité et de l’Eau pour une mission d’évaluation des performances de ses services en termes de gestion des pertes en eau sur les réseaux de distribution d’eau potable.

L’accompagnement d’Altereo se distingue en deux projets :

  • le premier projet mené en 2006
  • le second projet mené en 2019-2020

 

Description du projet


Le premier projet se compose des phases suivantes :

  • Audit technique et méthodologique de l’unité de contrôle des pertes
  • Etude de faisabilité pour un monitoring du réseau en télégestion
  • Benchmark de différentes technologies de recherche de fuite dont le gaz

Ce projet donne lieu à une série de recommandations stratégiques.

Le second projet consiste à évaluer les actions mises en œuvre par l’Autorité et les niveaux atteints afin de poursuivre l’amélioration des performances. Il se compose des phases suivantes :

  • Audit préliminaire des actions et performances de l’Autorité depuis 2006
  • Audit approfondi de la gestion des pertes en eau sur la base du premier audit
2020-08-03T10:40:09+02:00

LYDEC (Maroc)

2009 + amélioration continue


Mise en place d’un SIG Eau, Assainissement et Éclairage Public


Développement d’un système « Full Web »
Migration de données sans interruption de service

3 646 km de réseau AEP
4 157 km de réseau EU
7 697 km de réseau électrique

 

Contexte


Le projet concerne le déploiement d’une solution d’informatique et d’information géographique de très grande envergure avec un niveau d’exigence à la hauteur des enjeux des missions confiées à la LYDEC.

En effet, depuis le 1er août 1997, la LYDEC, filiale de Suez, assure pour une durée de 30 ans la gestion déléguée de la distribution d’électricité, d’eau potable et du service d’assainissement pour plus de 4 millions d’habitants de la Région du Grand Casablanca.

LYDEC compte 3 250 employés avec un Chiffre d’Affaires de 375 millions d’euros.

En 2007, LYDEC a choisi Altereo pour la fourniture et le déploiement d’applications SIG métier Eau, Assainissement, Electricité et Eclairage Public en mode fullweb.

 

Description du projet


Il s’agit du plus vaste SIG métier du continent africain avec 600 utilisateurs et une migration depuis l’ancien système sans interruption de service.

Le projet SIG de la LYDEC se base sur une technologie serveur permettant à chacun des utilisateurs d’utiliser la perspective géographique selon les exigences de son activité. Dans ce cadre et en vue de permettre une interaction entre le futur SIG et les autres applications de son système d’information, la LYDEC a opté pour la gestion de ses données techniques sous un environnement uniforme standardisé, ouvert et au niveau de l’état de l’art du SIG.

Au-delà des défis techniques du projet est sous-tendue la question de fournir un outil d’exploitation indispensable au quotidien pour un service d’eau et d’électricité de cette taille afin de lui permettre d’apporter des services vitaux aux populations et de préserver les ressources naturelles avec un maximum de performance.

2020-08-03T10:31:45+02:00

Phnom Penh (Cambodge)

2015


Mise en place d’un SIG métier Eau pour PPWSA


Phnom Penh Water Supply Authority

Définition d’un modèle SIG + intégration de données
Réorganisation des processus des services
Formation des utilisateurs

2 450 km de réseau
+ 140 km de réseau/an

 

Contexte


Dans le cadre du projet « Greater Phnom Penh Water Supply System », Phnom Penh souhaitait restructurer et augmenter la performance de son service d’eau. Le nombre d’abonnés augmente de 15 000 à 20 000 par an. Il lui fallait donc un système d’information géographique pour structurer sa connaissance patrimoniale. Lors de la fourniture de KIS, Altereo devait veiller à :

  • La définition d’un modèle de données SIG ainsi que la migration des données descriptives des réseaux existantes
  • La réorganisation/création des processus gravitant autour du SIG dans les différents services de l’entreprise
  • La création et la fourniture d’une application mobile, des fonds de plans, du matériel GPS et de l’assistance à la cartographie de l’emplacement des 285 000 clients et des ouvrages du réseau
  • La formation des utilisateurs, administrateurs, et contributeurs

 

Description du projet


Le choix se porte sur une solution « full web ». Altereo informatique mobilise en résident un chef de projet SIG durant 5 mois pour s’assurer de l’adéquation du SIG aux besoins de PPWSA avec une formule à l’issue « clés en main ».

KIS, enrichi de son module AEP, met désormais à la disposition de PPWSA une boite à outils métiers « eau potable » allant de l’exploitation de la topologie du réseau à la gestion des processus métiers ou encore une interface de représentation cartographique des données issues de la surveillance des compteurs divisionnaires.

Son module Administration offre un outil simple et ergonomique pour modéliser et intégrer des données, gérer des utilisateurs ainsi que pour paramétrer applications, formulaires et workflow. Il permet également de faire évoluer le système en fonction des nouveaux besoins ou encore l’échange d’informations avec des applications tierces et sous divers formats.

Article paru en décembre 2015 sur ce projet

2020-07-28T11:00:56+02:00

Grenoble Alpes Métropole

2015


Assistance à maîtrise d’ouvrage relative au transfert de compétence eau potable


Recueil et analyse des données techniques, financières et humaines
Analyse juridique des structures compétentes
Approche multicritères des services et transfert de la compétence eau potable

49 communes
161 128 abonnés

2017-03-27T17:05:51+02:00

Orléans Métropole

2017


Réalisation d’une étude prospective sur la protection de la ressource en eau et la gestion des eaux et milieux aquatiques


Préservation de la ressource en eau
Gestion des Eaux et Milieux Aquatiques
Compétences Hors GEMAPI

Plus de 273 000 habitants
22 communes

2017-05-19T09:26:08+02:00

Syndicat de la Vallée du Loing

2017


Mise en place de la compétence GEMAPI et constitution d’un EPAGE Loing


Dans le cadre de la Loi MAPTAM, le SIVLO souhaite mettre en place de la compétence GEMAPI à l’échelle du bassin versant du Loing (unité hydrographique complète).
Par cette démarche, il s’agit d’accompagner administrativement les EPCI-FP et les Syndicats présents sur le territoire dans la phase de restructuration.

Départements : Loiret, Seine-et-Marne et Yonne
Population : 239 000 habitants
Communes : 295
Bassin du Loing : 4 200 km²
Cours d’eau : 2 700 km

2017-05-19T09:21:44+02:00

SM du Pays de Sancerre Sologne

2017


Étude de portage des compétences Grand cycle de l’eau à l’échelle du bassin versant des Sauldres


La GEMAPI représente un nouveau corpus réglementaire à comprendre, interpréter et mettre en œuvre pour les élus sur le bassin versant du Sauldres.
Le SMPSS couvrant un périmètre d’action de 86% du bassin versant doit définir ses compétences actuelles pour pouvoir s’organiser et évoluer dans le Grand cycle de l’eau.
La mission de G2C service publics est de l’accompagner dans cette démarche.

Département : Cher
Population : 311 650 habitants
Bassin versant : 1 200 km²
Cours d’eau : 1 025 km

2017-03-27T17:06:21+02:00

Chartres Métropole

2017


Mise en place d’un SIG


Déploiement du SIG Cartajour KIS
Pilotage, configuration et test à distance
Intégration de données
Formation et assistance technique
Maintenance annuelle

47 communes
30 réservoirs
16 installations de production
14 installations de reprise ou surpression

2017-03-27T17:07:02+02:00

Brest Métropole Océane

2011


Élaboration de bases de prix en vue de la réactualisation des inventaires du patrimoine des services de l’eau et de l’assainissement


Bases de prix de renouvellement à neuf des réseaux AEP & EU
Méthode de désactualisation des coûts
Calcul de la valeur résiduelle des canalisations

1 400 km de réseau AEP
1 300 km de réseau EU

2017-03-27T17:07:51+02:00

CU Le Mans

2015


Mise en œuvre d’un SIG ANC BAC


Acquisition d’une solution de gestion du SPANC
Formation des différents utilisateurs
Production de cours et manuels d’utilisation
Assistance, maintenance

9 communes
2 600 installations ANC
1 173 km de réseau EU

2017-03-27T17:08:16+02:00

CA Est Ensemble

2017


Mise en œuvre du SIG Assainissement


Fourniture du SIG et des applications métiers assainissement
Installation, configuration, test
Intégration initiale des données
Formation des utilisateurs
Maintenance et assistance

9 communes
390 km de réseau EU

2017-03-24T09:08:43+01:00

CA de Caen la Mer

2008


Assistance à maîtrise d’ouvrage pour l’étude générale du système d’assainissement


Diagnostic Eaux Usées et Eaux Pluviales
Schéma directeur Eaux Usées et Eaux Pluviales
Zonages Eaux Usées

900 km de réseau

2017-03-27T17:08:35+02:00

SMG35 Ille et Vilaine

2015


Étude patrimoniale et financière des services d’eau potable


Étude du patrimoine eau potable à l’échelle du département sur les plans technique et financier
Dimension prospective visant à anticiper les besoins en renouvellement des réseaux et ouvrages
Sensibilisation des élus à la problématique de gestion patrimoniale des infrastructures (investissements et évolution du prix de l’eau)

38 entités distributrices
5 syndicats mixtes de production
1 collectivité productrice et distributrice

2017-03-27T17:09:56+02:00

CA du Grand Cahors

2016


Mise en œuvre d’un SIG ANC


Fourniture des applicatifs métiers ANC + matériel informatique
Installation du logiciel
Formation des utilisateurs et administrateurs
Assistance, maintenance

25 communes
4 500 installations ANC

2017-03-27T17:10:53+02:00

CA Gard Rhodanien

2016


Diagnostic et scénario de structuration de la maîtrise d’ouvrage des compétences eau potable et assainissement


Recueil et analyse des données techniques, financières et humaines des services en place
Analyse juridique des structures en place

42 communes

2017-03-24T09:11:12+01:00

CA du Bassin d’Aurillac

2013


Assistance à maîtrise d’ouvrage dans la mise aux normes du système d’assainissement de Souleyrie


Définition du programme d’actions global
Assistance pour le montage administratif, financier, technique et mise aux normes DERU
Assistance pour le suivi de l’étude diagnostic
Assistance pour le suivi des travaux sur la STEP et les réseaux
Assistance pour les procédures réglementaires

STEP 50 000 EH (boues activées)

2017-03-27T17:11:19+02:00

CA Grand Périgueux

2016


Diagnostic du système de collecte des eaux usées de Landry – Boulazac


Recueil et interprétation des données existantes
Mesures de volumes et flux de pollution
Localisation précise des anomalies de réseau
Propositions d’aménagements

99 km de réseau

2017-03-27T17:11:59+02:00

CA de Nevers

2013


Assistance au choix du mode de gestion du service public de l’eau et de l’assainissement 


Audit technique, juridique et financier des contrats AEP et EU
Analyse et comparatif des modes de gestion des services
Renouvellement des contrats de délégation des services
Mise en place d’une régie pour l’eau potable sur une partie des collectivités de l’agglomération

26 998 abonnés

2017-03-27T17:12:22+02:00

CA de Lens-Liévin

2014


Assistance à maîtrise d’ouvrage pour la délégation du service public d’eau potable


Diagnostic de l’existant
Rédaction des pièces constitutives du marché de délégation
Analyse des offres
Négociation et mise au point du contrat

Étude de 8 contrats
62 364 abonnés
1 354 km de réseau

2017-03-27T17:13:08+02:00

Flers Agglo

2016


Étude générale du système d’assainissement des eaux usées


Constitution d’un dossier de demande de renouvellement d’autorisation de rejet de la STEP du Landis

60 000 EH
214 km de réseau

2017-03-30T09:44:20+02:00

Eau du Morbihan

2014


Diagnostic simplifié des réservoirs du patrimoine production d’Eau du Morbihan


Compilation des documents existants
Analyse de l’exposition des ouvrages dans leur environnement
Vérification de la sécurité des ouvrages
Détermination de l’état structurel des ouvrages
Définition et hiérarchisation des travaux

49 réservoirs de stockage

2019-08-14T11:51:53+02:00

Conseil Régional PACA

2016


Assistance à la réalisation de la stratégie d’économie circulaire et de gestion des déchets


Diagnostic et état des lieux
Construction de scénarii
Élaboration du projet de stratégie et programmation

638 installations
Déchets dangereux, non dangereux non inertes ou inertes

2019-08-14T11:57:56+02:00

CG du Var

2016


Évaluation environnementale du Plan Départemental de Prévention et de Gestion des Déchets du BTP


État initial de l’environnement
Comparaison des différents scénarii
Analyse des effets du plan sur l’environnement
Méthodologie de suivi environnemental du plan

4 dimensions environnementales :
Pollution et qualité des milieux
Ressources naturelles
Risques sanitaires et nuisances
Biodiversité

2019-08-14T12:03:47+02:00

CD des Alpes de Haute Provence

2016


Plan Départemental de Prévention et de Gestion des Déchets issus de chantiers du BTP


État des lieux et diagnostic de la gestion actuelle et état initial de l’environnement
Hiérarchisation des enjeux techniques, économiques et environnementaux
Analyse des scénarii
Programme de prévention et de gestion
Assistance lors de la consultation

14 sites pollués
Déchets dangereux, non dangereux non inertes ou inertes

2019-08-14T12:08:10+02:00

CD des Hautes-Alpes

2016


Évaluation environnementale du Plan Départemental de Prévention et de Gestion des Déchets BTP


État initial de l’environnement
Comparaison des différents scénarii
Analyse des effets du plan sur l’environnement
Méthodologie de suivi environnemental du plan

4 dimensions environnementales
Pollution et qualité des milieux
Ressources naturelles
Risques sanitaires et nuisances
Biodiversité

2017-03-27T17:15:20+02:00

CA de Caen la Mer

2012


Maîtrise d’œuvre pour l’instrumentation des réseaux de collecte 


Équipement 23 points de mesure sur réseau
Équipement de 19 DO et trop pleins
Mise en place de 6 pluviographes et 5 piézomètres
Fourniture et installation du matériel informatique
Exploitation du dispositif pendant 1 an

29 communes
840 km de réseau
1 STEU

2017-03-30T09:48:43+02:00

Régie Eau Azur

2016


Diagnostics détaillés d’ouvrages de génie civil


Inventaire des pathologies
Recherche de l’origine des désordres
Analyse des risques face aux intempéries
Proposition chiffrée des travaux/réparations
Assistance à la maitrise d’ouvrage dans la définition des cahiers des charges

2 réservoirs de 6 000 m³ et 3 000 m³

2017-03-30T09:52:40+02:00

SIA de Valenciennes

2014


Maîtrise d’Œuvre pour la réhabilitation des ouvrages de génie civil et équipements de la station d’épuration


Maîtrise d’œuvre complète : DIA, PRO, EXE, ACT, VISA, DET, OPC, AOR

STEP 70 000 EH (boues activées)

2017-03-30T09:55:16+02:00

SIA de Valenciennes

2014


Assistance à Maîtrise d’Ouvrage pour le diagnostic du génie civil


Reconnaissance préliminaire
Auscultation des structures
Évaluation visuelle
Compilation analyse
Rapport de synthèse

STEP 100 000 EH (boues activées)
6 ouvrages

2017-03-27T17:15:45+02:00

Marseille

2013


Recherche de fuites et réparation du réseau d’eau potable


Recherche de fuites en domaine public et privé sur plusieurs années
Élaboration des programmes de travaux annuels

25 interventions par an sur plusieurs dizaines de km

2017-03-27T17:16:03+02:00

Bordeaux Métropole

2014


Élaboration d’une stratégie de gestion et d’évolution de l’alimentation en eau potable


Description et analyse du fonctionnement actuel du réseau AEP
Analyse rétrospective puis prospective
Amélioration et renforcement du système d’alimentation en eau potable

800 km de réseau
53 captages et forages
49 réservoirs

2017-03-30T09:57:59+02:00

Toulouse Métropole

2014


Maître d’œuvre des travaux de réhabilitation des réservoirs, stations de pompage et usine d’eau potable


Maîtrise d’œuvre complète : AVP, PRO, ACT, VISA, DET, AOR

37 communes
3 292 km de réseau
Plus de 700 000 hab

2017-03-27T17:16:21+02:00

ADEME Paca / Région Paca

2016


Colloque – Déchets du BTP, tous acteurs de l’économie circulaire en PACA


1ère conférence régionale réunissant les acteurs de la filière déchets du BTP, organisée pour le compte de la Région Paca et de l’Ademe et avec 13 Développement, dans le cadre d’une étude

 

2017-03-30T10:06:04+02:00

Albi

2020


Assistance à Maîtrise d’ouvrage pour les travaux de construction d’une station de production d’eau potable et des réseaux d’interconnexion associés


Assistance à Maîtrise d’ouvrage pour l’aménagement d’une station de production d’eau potable

Réserve sortie d’usine : 2 x 1 500 m³
Pompage : 3 x 650 m³/h

2017-03-30T10:01:05+02:00

Albi

2016


Réhabilitation des réservoirs de Lavazière


Maîtrise d’œuvre complète : DIAG, AVP, PRO, ACT, VISA, DET, AOR

2 réservoirs de 4 000 m³ et 6 000 m³

2020-08-03T11:03:10+02:00

Colloque ONEE (Maroc)

2014


Colloque – La performance des services d’eau au Maroc – ONEE


Ce colloque réunissait tous les acteurs publics et privés en charge de l’eau au Maroc, directions centrales et régionales de l’ONEE (Office National de l’Électricité et de l’Eau potable), Régies, Ministères de tutelle. La Direction Communication d’Altereo en était l’organisatrice.

La thématique de la performance des services d’eau à été abordée sous différents angles par une dizaine d’intervenants (AFD, ONEE, Altereo, INSA, Mios, Krohne, Grundfos, Vicat, Ministère de l’Environnement, Banque africaine de développement)

 

 

2017-03-27T17:17:18+02:00

CA du Niortais

2014


Modélisation des réseaux d’eau pluviale et schéma directeur de gestion de la ville de Niort


2 campagnes de mesures
Localisation des anomalies (ITV, test à la fumée)
Modélisation sous Mike Urban des réseaux
Proposition de travaux
Zonage d’assainissement pluvial
Enquête publique

250 km de réseau EP
70 km de réseau unitaire
44 suivis débitmétriques

2017-03-27T17:17:34+02:00

CA du Niortais

2016


Étude Diagnostic et Schéma Directeur d’Assainissement de Saint Hilaire la Palud


Diagnostic de l’état de fonctionnement du réseau
Détermination de l’impact des dysfonctionnements sur le milieu récepteur
Élaboration d’un programme pluriannuel d’investissement hiérarchisés

320 km de réseau

2017-03-27T17:17:50+02:00

CA des Portes de l’Eure

2011


Assistance à maîtrise d’ouvrage pour l’étude d’extension du périmètre de la régie sur la compétence eau potable


Réalisation d’un diagnostic
Établissement de scénarii
Assistance à la décision pour la mise en place d’un marché de prestation de services

41 communes
23 720 abonnés

2017-03-27T16:25:52+02:00

CA de Caen la Mer

2012


Mise en place d’une gestion patrimoniale avancée via le déploiement du système expert Indigau®


Traitement de 100 km d’inspection télévisée via Indigau®
Mise en œuvre de la méthode RERAU pour une hiérarchisation de la réhabilitation des réseaux

100 km de réseau

2017-03-27T14:04:28+02:00

CA Belfortaine

2015


Gestion patrimoniale experte du réseau AEP


Audit et structuration de la gestion des données patrimoniales
Programmation optimisée du renouvellement avec SIROCO®

33 communes
610 km de réseau

2020-08-03T11:06:02+02:00

Nha Trang (Vietnam)

2012


Mise en oeuvre d’un service SIG autonome et optimisation du renouvellement des réseaux d’eau potable


Déploiement du SIG métier Cartajour Eau Potable
Mise en place d’un service SIG autonome au sein de la régie
Stratégie de renouvellement optimisé des réseaux à l’aide du système expert SIROCO®

750 km de réseau

 

Contexte


Nha Trang, ville balnéaire extrêmement touristique, est la capitale de la province de Khanh Hoa. Au Vietnam ce sont les Provinces, divisions administratives au nombre de 60, qui ont la responsabilité des services d’eau et d’assanissement.

La régie de Khanh Hoa dessert environ 700,000 habitants. Elle distribuait en 2009, 75 000m³ d’eau potable par jour et comptait un effectif de 316 personnes, dont 50 ingénieurs et 100 techniciens. Pour la ville de Nha Trang et la province de Khanh Hoa, qui possède des kilomètres de côtes et qui visait une augmentation de fréquentation de 5-10% / an de la clientèle vietnamienne et de 20% / an pour les touristes étrangers à l’horizon 2020, l’amélioration des services d’eau potable et d’assainissement avait pour objectif de servir leurs ambitions de développement de l’industrie du tourisme. Le rythme de croissance du réseau est d’environ 20 km/an et le nombre de client suit une courbe de +10% de croissance par an.

 

Description du projet


L’intervention se décomposait en trois missions :

  • Mission A : Analyse des besoins du bénéficiaire en termes de SIG
    Réaliser l’état des lieux du service d’eau potable de la ville de Nha Trang
  • Mission B : Mise en place et alimentation du SIG
    Installer et paramétrer les logiciels et les équipements du SIG, constituer les bases de données nécessaires à l’exploitation de l’outil ; formation de cadres et techniciens de la régie de Khanh Hoa et leur accompagnement ; réunions de mobilisation
  • Mission C : Elaboration d’une stratégie d’investissement et de renouvellement sur le réseau
    Etude pointue pour fournir au bénéficiaire un programme d’investissement et de renouvellement pour son infrastructure, application de la démarche SIROCO® pour identifier les investissements et les programmer dans le temps pour satisfaire des critères de performance du service et d’optimisation budgétaire.
2020-08-04T10:07:02+02:00

PIDPA (Belgique)

2012


Projet pilote pour le ciblage du renouvellement des réseaux de PIDPA (Province d’Anvers) à l’aide d’une approche conjointe KANEW et SIROCO®


Projet pilote sur 937 km de réseau
Projection et planification à l’horizon 50 ans avec KANEW
Programmation à court-terme avec SIROCO®

 

Contexte


Suite à la conférence de référence sur la gestion patrimoniale de l’International Water Association, le LESAM 2009 à Miami, Altereo et son partenaire Baur+Kropp furent parmi les six organismes à l’échelle mondiale à être invités par le centre de recherche néerlandais KWR à présenter leurs solutions de gestion patrimoniale. Il s’agissait de participer à un atelier regroupant les 10 services d’eau du Pays-Bas, ainsi que des services d’eau du Nord de la Belgique. Altereo et Baur+Kropp présentèrent une approche conjointe de planification optimisée du renouvellement de court-terme et de long-terme à travers l’application de leurs systèmes experts respectifs SIROCO® et KANEW®.

Cette approche séduisit l’opérateur PIDPA de Belgique, qui exploite pas moins de 12 500 km de réseaux d’eau potable ainsi que 2500 km de réseaux d’assainissement dans la province d’Anvers.

PIDPA proposa à Altereo et Baur+Kropp de réaliser un projet pilote sur son réseau.

 

Description du projet


Le projet pilote fut cadré par trois ateliers de travail :

  • Atelier pour expliquer la méthodologie pour identifier des données
  • Atelier pour présenter les résultats préliminaires, recadrer la démarche et affiner l’analyse en complétant les données et la formulation des hypothèses
  • Atelier de restitution avec les résultats sur la zone pilote, les conclusions et les recommandations pour une application à grande échelle

Les résultats spécifiques sur la zone pilotent ont été les suivants :

  • La prévision de défaillances pour l’ensemble des tronçons de la zone pilote
  • La programmation de renouvellement de court terme avec SIROCO® qui a ciblé les canalisations critiques en fonction des objectifs de performance
  • La visibilité sur les efforts de renouvellement à long terme avec KANEW®

Le projet pilote à donné pleinement satisfaction à PIDPA qui a intégré les recommandations de Altereo et Baur+Kropp et prépare les prochaines étapes de la consolidation de sa gestion patrimoniale.

2017-03-27T17:21:03+02:00

Andrésy

2015


Transformation d’une zone en AVAP


Approche environnementale,  architecturale et patrimoniale
Règlement de l’AVAP
Présentation du dossier à la CRPS et au Conseil Municipal
Réunion publique

Étude sur l’ensemble du territoire communal
11 991 habitants

2017-03-27T17:21:15+02:00

Andrésy

2016


Étude sur les cônes de vue d’une AVAP


Définition de la constructibilité de l’emprise de l’AVAP
Définition des prescriptions réglementaires pour assurer sa valorisation

Étude sur l’ensemble du territoire communal
11 991 habitants

2017-03-27T17:21:43+02:00

Nice Côte d’Azur

2016


Mise en place d’un logiciel de gestion du service public d’assainissement


Mise en œuvre du logiciel ANC
Pilotage du projet
Intégration des bases de données
Formation des profils administrateur et utilisateur
Assistance et maintenance

46 communes
1 100 km de réseau EU
400 km de réseau EP
14 000 installations ANC

2017-03-27T17:22:11+02:00

SMI Rivière Woigot

2017


Mise en place d’un SIG métier Eau et Assainissement


Pilotage du projet
Définition du modèle de données
Intégration de référentiels cartographique
Installation et tests
Formation des utilisateurs

13 communes
210 km de réseau EU
100 km de réseau AEP

2020-07-31T16:54:02+02:00

Yamoussoukro (Côte d’Ivoire)

2015


Mise en œuvre d’un SIG


Développement des outils décisionnels
Mise en place d’un SIG
Formation
Création d’un plan assurance qualité

10 domaines de compétences
6 collectivités territoriales
300 000 habitants

 

Description du projet


Altereo déploie la solution SIG KIS® pour réaliser l’outil d’exploitation au quotidien des données géographiques adapté aux métiers du District de Yamoussoukro.

L’architecture Web du système exploite les nouvelles technologies  Open Source et autorise un déploiement des applications mobiles en mode connecté  et déconnecté pour des usages nomades de saisie des interventions sur le terrain.

2020-08-04T10:30:06+02:00

SODECI-CIE (Côte d’Ivoire)

2014


Mise en œuvre des applications métiers AEP, EU, Électricité du SIG


Pilotage du projet
Installation et tests
Formation des utilisateurs

12 700 km de réseau AEP
1 800 km de réseau EU
42 660 km de réseau électrique

 

Contexte


La Côte d’Ivoire est un pays de l’Afrique de l’Ouest dont la population représente environ 20 millions d’habitants. Abidjan en est la capitale économique avec environ 4 millions d’habitants. La forte concentration de population dans les villes (environ 45 % de population urbaine), nécessite l’existence d’une organisation forte, capable d’assurer efficacement les services eau, assainissement et électricité.

La SODECI a la responsabilité exclusive de la production et de la distribution d’eau potable dans les zones urbaines en Côte d’Ivoire depuis 1987, de l’exploitation et l’entretien des ouvrages d’assainissement de la ville d’Abidjan depuis 1999. Elle est liée à l’Etat de Côte d’Ivoire par un contrat d’affermage.

La CIE est une société de transport, d’exportation, d’importation, de distribution et de commercialisation de l’énergie électrique sur l’ensemble du territoire de la Côte d’Ivoire et de l’Afrique de l’ouest. Elle est l’un des leaders de son secteur sur le continent africain.

Description du projet


La SODECI et la CIE se sont dotées respectivement des applications métiers Cart@jour Eau et Assainissement  et de Cart@jour Electricité et Eclairage Public. Les deux sociétés souhaitent en effet disposer d’un logiciel permettant de :

  • Saisir le patrimoine conformément aux règles de l’art d’un réseau hydraulique / d’électricité
  • Un usage du SIG qui assure les processus d’actualisation et mises-à-jour des données
  • Disposer de solutions nomades de consultation et mettre à jour les données sur le terrain
  • Disposer de tableaux de bord et d’indicateurs sur le patrimoine
  • Pour la SODECI : Géolocaliser et inventorier les branchements et les points de livraison en lien avec la gestion des abonnés (logiciel Saphyr)
  • Pour la CIE : S’interfacer avec le DMS d’Alstom et la GMAO d’Infor
2020-07-09T18:00:55+02:00

Agence d’Aménagement Durable, Planification et Urbanisme Corse

2015


Évaluation Environnementale et stratégie de la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie


État initial
Présentation des solutions de substitutions
Exposition des effets de la PPE, des mesures d’évitement/réduction/compensation
Mise en place de critères de suivi

316 000 habitants

2017-03-27T13:51:17+02:00

CA Béziers Méditerranée

2014


Mise en place d’une démarche de gestion patrimoniale des réseaux d’eau et d’assainissement


Mise en œuvre du SIG
Acquisition et intégration de données
Formation, développement et maintenance
Mise en place des démarches Siroco® et Indigau®

13 communes
690 km de réseau EU
700 km de réseau AEP

2017-03-28T08:09:49+02:00

Eau du Grand Lyon

2016


Étude des risques de pollution accidentelle de la ressource en eau en amont de Lyon


Identification des principales causes de pollution accidentelles
Création d’une base de données sous SIG
Géolocalisation des sources de pollution
Estimation de la propagation des panaches de pollution éventuels
Analyse multicritère et classement des risques

2 600 km² étudiés sur 193 communes
940 établissements localisés
821 produits référencés

2017-03-28T08:10:08+02:00

Excideuil

2014


Maîtrise d’œuvre pour la mise en séparatif du réseau EU et création d’un Bassin d’Orage enterré


Modélisation du réseau EU
AVP, étude financière, PRO, DLE, ACT, EXE, DET, pilotage de chantier, AOR

Bassin désodorisé de 350 m³
0,3 km de réseau réhabilité et mis en séparatif

 

2017-03-28T08:10:25+02:00

Excideuil

2014


Insertion paysagère d’un Bassin d’Orage enterré


Aménagement paysager des ouvrages dans le site classé du Château d’Excideuil

Local technique visible
Bassin de 350 m³ sous la pelouse

2017-03-28T08:11:19+02:00

SIDE Région Nontron

2016


Mise en place d’un SIG métier Eau et Assainissement


Fourniture et installation de la licence et des applications métiers
Fourniture du matériel nomade
Intégration des données initiales
Formation des utilisateurs et administrateurs
Assistance et maintenance

23 communes
18 000 habitants

2017-03-28T08:11:33+02:00

CC Vézère Causse

2013


Maîtrise d’œuvre pour la création d’ouvrages de régulation des crues du Rieux Tord


Calculs hydrauliques et propositions d’aménagements
Dossier LEMA
Maîtrise d’œuvre complète : EP, AVP, PRO, ACT, VISA, DET, AOR
Assistance pour la définition des prestations topographiques et géotechniques

Digue 200 m (21 700 m³ stockés)
Digue 100 m (7 100 m³ stockés)

2017-03-28T08:12:15+02:00

SI du Bassin d’Arcachon

2015-2016


Maîtrise d’œuvre pour l’insertion paysagère des postes de pompage des eaux usées


Utilisation du principe des pignots du bassin d’Arcachon pour créer des palissades masquant les ouvrages peu esthétiques

 

2017-03-27T14:14:50+02:00

Saint Rémy de Provence

2014


Étude patrimoniale des réseaux d’eau potable


Analyse de la gestion patrimoniale et état des lieux
Assistance pour la mise en place d’un SIG
Définition d’un plan d’actions pour améliorer le rendement du réseau
Méthodologie pour établir un programme de renouvellement des canalisations

97 km de réseau

2017-03-28T08:13:15+02:00

Ussel

2016


Maîtrise d’œuvre pour les travaux de réhabilitation des canalisations d’eau potable


Maîtrise d’œuvre complète : études préliminaires, AVP, DET, PRO, VISA, ACT, AOR

29 km de réseau

2017-03-28T08:13:27+02:00

Ussel

2016


Schéma directeur d’alimentation en eau potable


État des lieux
Sectorisation du réseau
Campagne de mesure
Établissement d’un plan d’actions

194 km de réseau

2017-03-28T08:14:18+02:00

Orthez

2015


Diagnostic et schéma directeur du système d’eau potable


État des lieux et diagnostic
Définition d’un programme hiérarchisé de travaux
Impact sur les moyens du service et sur le prix de l’eau

139 km de réseau

2020-07-09T18:06:52+02:00

Crac’h

2012


Inventaire des Zones Humides


Collecte et analyse des données existantes
Investigation de terrain
Réunion publique

3 300 habitants

2017-03-28T08:14:44+02:00

Crac’h

2013


Évaluation environnementale du schéma directeur et du zonage eaux pluviales


Collecte et analyse des données  existantes
Analyse et impact environnemental des aménagements proposés dans le zonage

3 300 habitants

2017-03-28T08:14:57+02:00

SIAEPA de la Vallée de la Béthune

2016


Maîtrise d’œuvre pour les travaux de réhabilitation du réseau et de la station d’épuration de Saint Aubin le Cauf


Maîtrise d’Œuvre pour la construction d’une nouvelle STEP
Réhabilitation de 2 postes de refoulement
Création de réseaux gravitaires
Dossier Loi sur l’Eau et de l’étude préalable à l’épandage des boues

STEP 2 100 EH (boues activées)
2 postes de refoulement
0,25 km de réseau

2017-03-28T08:15:23+02:00

Arpajon

2014


Schéma Directeur et zonage d’assainissement des eaux usées et des eaux pluviales de la région Arpageonnaise


Optimisation du fonctionnement des réseaux de 4 communes
Diminution de l’impact des eaux de ruissellement sur le milieu naturel
Réduction des risques d’inondation
Zonage assainissement EU & EP

76,31 km de réseau

2017-03-28T08:15:36+02:00

Dieupentale

2015 


Schéma de gestion des eaux pluviales 


Recensement et état des lieux
Analyse qualitative des écoulements
Proposition et programmation des aménagements
Dossier d’enquête publique

614 ha

2017-03-28T08:16:25+02:00

SIVU Conflent

2015


Étude de transfert de compétences


État des lieux technique, juridique et financier des services eau et assainissement
Définition des améliorations à apporter
Proposition de scénarii pour atteindre les objectifs futurs

14 882 habitants

2017-03-28T08:16:39+02:00

EDF

2014


Suivi physico-chimique du barrage de Saillant


Mise en place d’un suivi physico-chimique et d’un suivi volumétrique des sédiments

2017-03-28T08:17:30+02:00

Saint-Etienne du Grés

2016


Schéma Directeur Eau Potable


État des lieux
Cartographie du réseau sous SIG
Analyse des ouvrages et diagnostic du réseau
Programme de travaux
Assistance à la mise en place d’un plan de sectorisation
Campagne de mesure

10 compteurs
13 vannes
1 réservoir + 1 station de pompage

2017-03-28T08:17:42+02:00

CC du Luberon Oriental

2012


Maîtrise d’Œuvre pour la construction de la STEP d’Oraison


Maîtrise d’œuvre complète : AVP, PRO, ACT, DCE, Analyse des offres, VISA, DOE, MC

STEP 9 000 EH (boues activées)
Transfert des effluents de l’ancienne station et destruction de la station existante

2017-03-28T08:17:55+02:00

Roquebrussanne

2016


Schéma directeur et zonage d’assainissement


Campagne de mesure
Propositions d’aménagements
Mise à jour du zonage et proposition de travaux pour la desserte de nouveaux secteurs

STEP 2 500 EH (lit bactérien forte charge)
10 km de réseau
380 ANC

2017-03-28T08:18:09+02:00

Ollioules

2015


Maîtrise d’œuvre pour la réalisation et l’intégration d’un réservoir semi-enterré


Le réservoir d’origine a été doublé. Le dessus du réservoir a été ouvert au public pour en faire un belvédère dominant la rade de Toulon. Le parement du réservoir a été recouvert de pierres calcaires rappelant  la géologie locale.

 

2017-03-28T08:18:24+02:00

Vidauban

2015


Étude économie d’eau


Mise en place d’un système de suivi performant des fuites en réseau d’eau potable
Élaboration d’un plan d’actions d’économies d’eau
Travaux de mise en circuit fermé des fontaines d’eau

176,2 km de réseau étudiés

2017-03-28T08:18:39+02:00

Langlade

2011


Plan Local d’Urbanisme


Approche Environnementale de l’Urbanisme
Diagnostic
PADD
OA
Zonage
Règlement

2 070 habitants

2017-03-28T08:20:15+02:00

Robion

2013


Plan Local d’Urbanisme


Diagnostic
PADD
OA et programmation
Évaluation environnementale

4 200 habitants

2017-03-27T14:18:00+02:00

Chatellerault

2014


Diagnostic du système d’alimentation en eau potable


Initialisation d’une démarche de gestion patrimoniale avec mise à niveau de la connaissance et prévision de défaillances

264 km de réseau
11 réservoirs

2017-03-28T08:21:37+02:00

Bazainville

2015


Élaboration du Plan Local d’Urbanisme


Mise en cohérence du PLU avec les évolutions des documents supra-communaux
(SDRIF 2030, PDUIF, SRCE Île-de-France, SRCAE, SDAGE Seine-Normandie…)

1 438 habitants

2017-03-28T08:21:48+02:00

Maripa Soula (Guyane)

2015


Schéma Directeur de l’Alimentation en Eau Potable 


Vérification des conditions de desserte des abonnés, et de la sécurisation des ouvrages de distribution
Proposition d’actions d’optimisation du fonctionnement du réseau
Établissement des plans SIG

51,6 km de réseau
619 objets géolocalisés

2020-08-04T10:41:08+02:00

Régie de Fès (Maroc)

2012


Audit et définition des orientations stratégiques en vue de l’amélioration du rendement du réseau de distribution


Diagnostic et audit du rendement actuel
Proposition pour l’amélioration du rendement
Réorganisation de l’exploitation du réseau
Établissement d’une charte pour le maintien du rendement

2 615 km de réseau

Contexte


Le projet visait à définir les prochaines orientations stratégiques en vue de l’amélioration du rendement du réseau de distribution de la ville de Fès, de manière à atteindre 75% en 2015 et 80% en 2020.

Description du projet


Le rendement initial du réseau avoisine 60%, et ceci grâce à un plan d’actions entamé depuis 2002 et dont l’enveloppe globale s’élève à 240 M Dhs financée en partie par un prêt de l’AFD (10 millions d’euros).

  • Mission A : Diagnostic et audit du rendement actuel
  • Mission B : Propositions pour l’amélioration du rendement
  • Mission C : Réorganisation de l’activité exploitation
  • Mission D : Établissement d’une charte pour le maintien du rendement

Focus étude des défaillances de branchement


Altereo a observé :

  • Un nombre très élevé de défaillances, dépassant les capacités de réparation de la Régie
  • La prépondérance de défaillances sur des éléments de branchement
  • Parmi celles-ci, un taux de 50% de casse ou fissure du tuyau en PE du branchement

Altereo a préconisé :

  • Une campagne d’échantillonnage lors des réparations et d’analyse en laboratoire
  • Des précautions d’entreposage des rouleaux de PE et de pose des branchements neufs
2020-08-03T13:56:25+02:00

Pully (Suisse)

2013


Assistance à la mise en œuvre du plan de sectorisation AEP


Modélisation du réseau
Planification de la sectorisation
Élaboration d’un plan d’action
Proposition d’interconnexion

 

Contexte


La Ville de Pully, souhaite réduire les pertes physiques sur son réseau d’eau de boisson, afin de :

  • Réaliser des économies sur ses achats d’eau auprès de la ville voisine de Lausanne (pas de production d’eau, uniquement des achats),
  • Renforcer l’optimisation de la gestion de son réseau et minimiser les gênes à l’usager (limitation du nombre de casse et des interruptions d’eau),
  • Renforcer la position environnementale du service avec une réduction des volumes prélevés dans le milieu naturel, une baisse de la consommation énergétique (les fuites, en accroissant le débit transité, contribuent à l’augmentation des pertes de charge et donc de la consommation d’énergie dans le réseau Daillettes) et de la consommation des produits nécessaire à la production d’eau.

 

Description du projet


Le rendement élevé du réseau (80%) et la densité des branchements (contexte urbain) imposent de mettre en place une approche minutieuse pour cerner plus finement la nature et la localisation des pertes résiduelles.

Les différentes étapes déployées sont les suivantes:

  • Planification de la sectorisation du réseau à l’aide de la modélisation hydraulique, mise en œuvre et assistance à la mise en place du diagnostic permanent
  • Élaboration d’un plan d’actions pour l’amélioration du rendement du réseau, observations du diagnostic permanent et campagnes de recherche des fuites
  • Définition d’une stratégie de gestion de la pression à l’aide d’un modèle hydraulique ; Mise en œuvre de la stratégie de gestion de pression
  • Élaboration d’un programme de maintien du rendement sur le moyen terme (3-5 ans) et de planification du renouvellement réseau (SIROCO)
2017-03-28T08:22:49+02:00

SIAEP du Santerre

2017


Mise en place d’un SIG Eau Potable


Fourniture du SIG et de l’application métier Eau
Intégration et migration des données
Configuration, paramétrage et test
Formation des utilisateurs

83 communes
660 km de réseau AEP

2017-03-28T08:23:02+02:00

Perpignan

2015


Évaluation environnementale du PLU


Analyse des incidences notables et prévisibles du PLU sur l’environnement
Conséquences sur le site Natura 2000

120 960 habitants

2017-03-28T08:23:18+02:00

Bourges

2011


Actualisation du Zonage d’Assainissement Pluvial dans le cadre de la révision du PLU


État des lieux et diagnostic en situation actuelle et future
Modélisation de la situation actuelle et future
Zonage d’assainissement pluvial
Dossier de régularisation, dossier d’enquête publique

175 km de réseau

2017-03-28T08:24:03+02:00

SIAEP de Guerbigny

2014


Étude du patrimoine eau potable avec cartographie des réseaux et ouvrages


Recueil et analyse des données
État des lieux des ouvrages et équipements
Cartographie du réseau, modélisation hydraulique
Analyse du fonctionnement
Mesures de maîtrise des risques
Proposition de sectorisation et de pose de comptages
Synthèse et proposition de programmation pluriannuelle

262 km de réseau

2017-03-28T08:24:16+02:00

Royan

2016


Révision du Plan Local d’Urbanisme


Assistance à Maîtrise d’Ouvrage pour la révision du PLU via un diagnostic territorial
Définition des orientations et élaboration du PADD

18 300 habitants

 

2017-03-28T08:24:40+02:00

Laval

2011


Étude hydraulique du bassin versant du centre ville


État des lieux
Campagne de mesures
Modélisation 1D-2D du centre ville XPSWMM
Analyse des risques
Proposition d’un plan d’actions

58 km de réseau
Bassin versant de 893 ha

2017-03-28T08:25:05+02:00

Broons

2016


Etude de faisabilité sur le maintien de la filière de traitement et travaux d’optimisation du système d’eau potable de la commune


Identification des contraintes techniques, administratives et financières sur chaque projet
Choix de la solution la plus adaptée
Plan de sectorisation et suivi de la mise en œuvre
Intégration des données dans le SIG Cart@jour avec formation du personnel
Suivi des travaux de mise aux normes du réservoir d’eau potable et de la station de traitement

2017-03-28T08:25:28+02:00

SCNA (Martinique)

2013


Mise en place d’un logiciel pour la gestion de l’ANC


Mise en place de licences fixes et nomades
Acquisition et intégration de données
Formation des utilisateurs
Assistance et maintenance

8 communes
17 950 installations ANC

2017-03-28T08:25:41+02:00

Saint Thurien

2015


Maîtrise d’Œuvre pour la création d’un réservoir d’eau potable et d’une interconnexion


Maîtrise d’œuvre complète : AVP, DET, PRO, VISA, ACT, AOR
Assistance pour les contrôles techniques, coordination SPS, études géotechniques

2 972 ml d’interconnexion
Réservoir de 2 cuves 250 m3

2017-03-28T08:25:53+02:00

SAE du Cap Fréhel

2015


Maîtrise d’Œuvre pour des travaux sur un surpresseur


Modélisation du réseau sous EPANET (AVP)
Maîtrise d’œuvre complète ACT, VISA, DET, AOR
Assistance à la passation des marchés complémentaires

2,9 km de réseau
2 pompes variables

2017-03-28T08:26:27+02:00

CA de Bourges Plus

2016


Diagnostic et planification de la mise en œuvre d’une politique patrimoniale des réseaux d’eau potable


Mise à jour du logiciel de simulation dynamique du réseau
Mise à jour du diagnostic de la défense incendie
Proposition technique de gestion patrimoniale du réseau
Formation du personnel

14 communes
929 km de réseau
13 réservoirs

2017-03-28T08:26:40+02:00

Syndicat d’Eau de Lezay

2016


Audit patrimonial pour la gestion de l’Eau Potable


État des lieux complet des ouvrages et du service AEPA
Géoréférencement du réseau de 4 nouvelles communes
Analyse et hiérarchisation des risques sanitaires de la production à la distribution
Modélisation des ouvrages
Mise à jour du Schéma Directeur Eau Potable

308 km de réseau
3 forages + 1 captage
4 ouvrages de stockage + 4 surpressions
1 900 points GPS relevés

2017-03-28T08:27:15+02:00

SM du Val d’Avre

2015


Assistance à Maîtrise d’Ouvrage pour les travaux de mise en place de périmètres de protection de captage, d’une station de pompage et de branchements


Modélisation du champ captant
Note technique
Dossier de consultation administrative
Dossiers d’enquête
Arrêté de DUP

4 forages de 3 000 m3/j chacun

2021-02-08T17:44:56+01:00

SIE de Picardie

2013


Assistance à maîtrise d’ouvrage pour l’étude diagnostic et le schéma directeur du réseau d’eau potable


Assistance pour la définition du programme d’études
Assistance pour le choix du bureau d’études
Assistance pour le suivi financier et technique de l’étude

335 km de réseau
6 réservoirs (4 600 m3)
5 forages (12 000 m3/j)

2017-03-28T08:29:15+02:00

CC du Val de Noye

2016


Étude préalable à l’élaboration d’un Schéma Directeur de Gestion des Eaux Pluviales


Diagnostic du territoire
Identification des enjeux et objectifs généraux
Prézonage pluvial

359 km de réseau

2017-03-28T08:29:40+02:00

CC des Etangs

2016


Maîtrise d’œuvre pour la mise en conformité du système d’assainissement de Saint Georges


Maîtrise d’œuvre complète : AVP, PRO, ACT, DET et AOR, pour la mise en place d’un système d’assainissement collectif sur le village

2,2 km de réseau
STEP 275 EH (filtre planté de roseau)
3 postes de relevage
1 déversoir d’orage

2017-03-28T08:29:51+02:00

Perros Guirec

2014


Levés topographiques et production de données SIG des réseaux d’assainissement


Relevés topographiques sur le réseau d’assainissement
Création d’un SIG

75 km de réseau EU
75 km de réseau EP

2017-03-28T08:30:06+02:00

Craon

2012


Étude diagnostic du réseau d’eaux usées et Schéma directeur Assainissement


État des lieux
Création des plans des réseaux
Campagnes de mesures nappe haute et nappe basse
Investigations complémentaires
Programme de travaux

44 km de réseau

2017-03-28T08:30:16+02:00

Baden

2016


Révision et évaluation environnementale du PLU


Diagnostic socio-économique, fonctionnel et urbain
Analyse du potentiel urbain et présentation des objectifs et enjeux

4 346 habitants

2019-08-14T12:11:19+02:00

Centre de tri

2016


Étude complémentaire sur la justification d’un centre de tri des déchets des activités économiques


Justification de la capacité d’un centre de tri
Description des atouts de la nouvelle installation pour accord de l’arrêté d’exploitation

Confidentiel

2017-03-28T08:30:43+02:00

Blamont

2010


Maîtrise d’Œuvre pour l’assainissement général


Maîtrise d’œuvre complète : EP, AVP, PRO, ACT, VISA, DET, AOR et missions complémentaires d’assistance

1,2 km de réseau
8 postes de relevage
STEP 1 700 EH (filtre planté de roseau)

2017-03-28T08:30:55+02:00

Ognéville

2014


Maîtrise d’Œuvre pour l’assainissement communal


Dossier d’incidence et dossier administratif pour les travaux de création de réseaux et ouvrages associés

0,5 km de réseau
STEP 125 EH (filtre planté de roseau)

2017-03-28T08:31:10+02:00

PEXE

2016


Identité graphique du PEXE

 

 

2017-03-28T08:31:35+02:00

Lafrançaise

2015


Étude urbaine pour la requalification du bourg et aménagement d’espaces publics


Diagnostic
Présentation de scénarii
Étude de faisabilité
Fiches actions
Montage financier et juridique des actions proposées

2 870 habitants
1,5 km² à l’échelle du Bourg

2017-03-28T08:31:59+02:00

Redange

2015


Diagnostic eau potable


Inventaire du patrimoine
Évaluation du fonctionnement hydraulique du réseau (campagne de mesure et modélisation)
Optimisation de son fonctionnement
Identification des risques de pollutions accidentelles
Analyse de la gestion du service

9,5 km de réseau
460 objets répertoriés en SIG

2017-03-28T08:32:44+02:00

Bois le Roy

2016


Recherche de fuites sur le réseau d’eau potable


Recherche de fuites et réparations
Mise à jour du programme de travaux

14,5 km de réseau

2017-03-28T08:33:08+02:00

Bailly aux Forges

2011


Maîtrise d’œuvre pour les travaux de renouvellement du réseau AEP et des branchements en plomb


Maîtrise d’œuvre complète : AVP, PRO, ACT, DET, AOR

1,7 km de réseau
0,3 km de branchements
70 compteurs

2017-03-28T08:33:20+02:00

Auch

2010


Dossier de déclaration du Quartier Espagne


Recueil de données et analyse de l’état initial
Définition du niveau de rejet
Incidences du projet
Propositions techniques
Dossier de régulation
Dossier de déclaration

14 hectares

2017-03-28T08:33:36+02:00

Val d’Ornois

2013


Plaquette d’information sur le SPANC


L’objet étant d’informer la population des règles applicables.

 

2020-07-09T18:08:00+02:00

Jouques

2015


Diagnostic Partagé de Développement Durable


Recueil de données territoriales et des actions envisagées
Analyse des atouts / faiblesses / opportunités au regard du développement durable

4 267 habitants

2017-03-28T08:34:01+02:00

Lavandou

2014


Étude patrimoniale du centre ville


État des lieux
PADD
Zonage
Règlement
Enquête publique

5 165 habitants

2017-01-02T15:39:52+01:00

ONEMA

2016


Réalisation d’une plaquette d’information


Conception et réalisation d’une plaquette destinée à informer les collectivités sur le service du SISPEA

 

2017-03-28T08:34:20+02:00

CD du Var

2013


Réalisation de plaquettes pour une dizaine de communes


L’objet étant d’informer la population des bonnes pratiques d’usage de l’eau pour l’économiser.

 

2017-03-28T08:34:32+02:00

CA de Caen la Mer

2013


Réalisation de newsletters


Conception et réalisation de 3 newsletters pour la Communauté d’Agglomération de Caen la Mer dans le  cadre d’une étude pour la gestion patrimoniale des réseaux d’assainissement.

 

2017-03-28T08:34:44+02:00

Quaelis

2016


Réalisation d’un catalogue de formation


Conception et réalisation d’un catalogue pour un organisme de formation et de conseil en qualité, santé et management

2017-03-28T08:34:59+02:00

Blagnac

2015


Étude pour la mise en valeur du château d’eau de Blagnac


Étude technico-économique des scénarii de mise en valeur, en particulier par habillage de LED

 

2017-03-27T17:00:21+02:00

Tour de France de l’Eau

2012-2016


Tour de France de la Performance des Services d’Eau


Journées techniques organisées dans toute la France depuis 2012, avec plus de quarante étapes à ce jour.
Partenaires : entreprises, agences de l’eau, Caisse des Dépôts.
Objet : faire le point sur la règlementation, l’état de l’art et des connaissances, les solutions techniques et les financements disponibles en matière de politique et de technologies visant une meilleure performance des services d’eau